La revue de presse du mercredi 24 mars

1931

Le Maroc reçoit quatre millions de doses de vaccins contre la Covid dans les prochains jours, Tourisme, transport aérien… une mesure qui tombe à pic, La tuberculose tue encore 3.000 Marocains par an, Le Maroc est premier producteur africain d’argent et de barytine…Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi:

Al Alam
Le Maroc reçoit quatre millions de doses de vaccins contre la Covid dans les prochains jours

Pour sortir de l’impasse provoquée par l’épuisement des vaccins et mettre en marche la campagne nationale de vaccination, le Maroc se prépare à recevoir de nouveaux lots de quatre millions de doses de vaccins anti-covid-19 dans les prochains jours. L’arrivée de ces expéditions des vaccins russes «Spoutnik V» et chinois «Sinopharm» va permettre d’accélérer le rythme de la vaccination, ralenti ces dernières semaines par le manque de vaccin.

L’Economiste
Tourisme, transport aérien… une mesure qui tombe à pic

Industrie touristique, transport aérien, location de voitures, salles de sport… De nombreux secteurs sont ciblés par l’avis qui vient d’être rendu par le Conseil national de la comptabilité pour atténuer l’incidence comptable de la pandémie sur les entreprises. De concert avec l’Ordre des experts-comptables, il a été décidé de revoir la comptabilisation des pertes et des charges versées par les opérateurs pour faire face à la crise sanitaire ainsi que les charges fixes supportées malgré la sous-activité. Le dispositif porte également sur la révision des plans d’amortissement de certaines immobilisations sous-utilisées par rapport à une année normale. D’une portée générale, la mesure pourra être activée au-delà des exercices 2020 et 2021.

Air France de retour à Tanger

À partir de cet été, Air France ouvrira une nouvelle liaison aérienne vers Tanger au départ de Paris-Charles de Gaulle. En partenariat avec l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT), la compagnie aérienne Air France renforce sa présence sur le Maroc à travers le lancement dès le 3 juin d’une nouvelle liaison aérienne reliant la capitale française et la capitale du détroit à raison de 3 vols hebdomadaires (jeudi/dimanche en juin, mardi de vendredi/dimanche en juillet/août). Air France consolide ainsi sa présence sur les 5 villes marocaines: Casablanca, Rabat, Marrakech, Agadir et Tanger.

Maroc le Jour
Tourisme: repli des recettes de plus de 67% en janvier

Les recettes touristiques ont reculé de 67,2% au titre du premier mois de cette année, soit une perte de 4,5 milliards de dirhams (MMDH), selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration. Le secteur touristique continue ainsi de pâtir des effets de la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19), relève la DEPF dans sa note de conjoncture de mars 2021, précisant que le volume des arrivées à la destination marocaine s’est replié de 78,9% à fin novembre 2020 et celui des nuitées de 72,3%, au lieu de hausses de 5,3% et 5,2% respectivement un an plus tôt. D’après les données les plus récentes de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), l’apparition de nouvelles variantes de covid-19 a contraint de nombreux gouvernements à remettre en question leurs efforts d’assouplissement des restrictions sur les voyages.

Al Massae
La tuberculose tue 3.000 Marocains par an

Selon l’Association nationale pour la sensibilisation et la lutte contre la tuberculose, la tuberculose cause 3.000 décès annuellement. Cette maladie continue de se propager dans les grandes villes, ce qui laisse déduire qu’il s’agit d’un problème de santé publique, puisque tous les efforts déployés pour combattre cette maladie n’ont pas eu l’effet escompté. Elle exige donc le renforcement du dispositif pour protéger les populations. Cette maladie est présente dans les régions de Casablanca-Settat, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Rabat-Kénitra, Fès-Meknès, Marrakech-Safi et Souss-Massa. Selon les dernières données de l’Organisation mondiale de la santé, le Maroc a enregistré 31.536 cas de tuberculose, ce qui représente une incidence de 97 cas pour 100.000 habitants.

L’Opinion
Le Maroc est premier producteur africain d’argent et de barytine

La part du secteur minier dans le PIB national est estimée à 10% avec un nombre d’emplois directs d’environ 40.000. En termes d’exportations, le secteur contribue à hauteur de 80% en volume et 20% en valeur. La production dépasse 38 millions de tonnes, dont 35 millions de phosphates et environ 3 millions de tonnes pour les autres produits (argent, cobalt, plomb, zinc, cuivre, manganèse, Guenfoud barytine, bentonite, sel gemme, Zelmou fluorine, fer, argiles, talc…). Leader mondial dans le domaine des phosphates, le Maroc est premier producteur africain d’argent et de barytine, et occupe le troisième rang pour la fluorine et le cobalt sur le continent. Les principales mines actuellement en production, toutes découvertes par l’ONHYM et sont mises en exploitation dans le cadre de partenariat public-privé.

Aujourd’hui Le Maroc
Parité en politique : Bouayach plaide pour une culture d’appui à la participation féminine

La consécration de la parité dans le champ politique nécessite l’émergence d’une culture sociétale d’appui à la participation féminine, a indiqué lundi à Rabat la présidente du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) Amina Bouayach. Intervenant lors d’une rencontre internationale organisée à l’initiative du CNDH, sous le thème « la parité en politique: une nécessité pour l’effectivité de l’égalité », Bouayach a souligné qu’il y a besoin d’une renaissance culturelle pour mieux lutter contre les stéréotypes sur la femme et encourager la gent féminine pour un plus grand accès aux mandats électifs. La modeste présence des femmes dans l’arène politique, bien qu’elles forment la moitié des électeurs, suscite plus d’une question, a estimé la responsable, relevant que le système électoral, les cadres législatifs et juridiques, le statut social, économique et culturel des femmes y sont pour quelque chose.

Le Matin
Le Maroc reste le seul partenaire « stable » et « fiable » de l’UE dans la région sud-méditerranéenne

Le Maroc reste le seul partenaire « stable » et « fiable » de l’Union européenne dans toute la région sud-méditerranéenne, a souligné Andrea Cozzolino, président de la Délégation pour les relations avec les pays du Maghreb au Parlement européen. Cozzolino, qui intervenait par visioconférence lors d’un échange de vues au Parlement européen sur la dimension « droits de l’Homme » du partenariat renouvelé de l’UE avec le voisinage méridional, a mis en avant les performances du Royaume notamment « sa capacité de réagir à la pandémie du Coronavirus ». L’eurodéputé italien, également membre de la sous-commission des droits de l’Homme et de la commission des Affaires étrangères du Parlement européen, a relevé que le Maroc a montré l’exemple avec « sa campagne de vaccination et son plan de croissance et de développement économique intéressant que nous suivons avec la plus grande attention ».