La revue de presse du jeudi 27 février

DR.

 Faillites d’entreprises en hausse, Les notaires fixent le prix de l’audit, La colère des enseignants contractuels, Suez rafle deux gros marchés… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi:

 

L’Economiste
Faillites: 9.000 entreprises concernées

•  Le Maroc fait partie des pays où la conjoncture et les impayés sont parfois fatals pour les entreprises. Le nombre de faillites pourrait dépasser le seuil de 9.000 entreprises, selon les prévision d’Euler Hermes. “Une défaillance, c’est une entreprise qui meurt en laissant des créances derrière elle. Cela a un coût économique”, explique Ludovic Subran, chef économiste d’Allianz. En gros, les défaillances comme les délais de paiement coûteraient respectivement un point de PIB. Un projet de loi pour mettre de l’ordre dans ces délais devrait être examiné ce jeudi par le Conseil du gouvernement. Il prévoit des amendes qui alimenteraient un fonds de soutien aux PME. L’année dernière, les créances interentreprises ont atteint 420 milliards de DH contre 390 milliards de DH en 2018.

 

Audit: un tarif minimum obligatoire chez les notaires

•  Si les notaires s’opposent au plafonnement de leurs honoraires, les experts-comptables ont opté pour la fixation d’un tarif minimum. En effet, le conseil national de l’Ordre a diffusé récemment une directive demandant à ses membres d’appliquer un tarif minimum de 500 DH/HT de l’heure pour les missions d’audit légal et contractuel. Le plancher tarifaire s’applique aux mandats contractés ou renouvelés depuis le ler janvier 2020. Les professionnels qui avaient soumissionné récemment à un appel d’offres relatif à l’audit comptable et financier de l’Agence urbaine de Marrakech l’ont appris à leurs dépens. L’agence urbaine a rejeté les offres financières inférieures au barème fixé par l’organisation ordinale des experts-comptables.

 

Aujourd’hui le Maroc 
Innover pour développer le secteur de l’eau

• Le Directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) et président de l’Association africaine de l’eau (AAE), Abderrahim El Hafidi, a souligné, à Kampala en Ouganda, l’importance d’ouvrir de nouvelles voies de développement du secteur de l’eau en Afrique. S’exprimant à l’ouverture de la 20ème session du Congrès international et exposition de l’AAE (24-27 février), El Hafidi a jugé nécessaire d’ouvrir de nouvelles voies de développement du secteur de l’eau, en utilisant les solutions intelligentes, la transformation digitale, les financements innovants, la résilience aux changements climatiques ainsi que le développement des énergies renouvelables pour généraliser l’accès à l’eau potable et aux services d’assainissement dans le continent africain, rapporte un communiqué de l’ONEE.

.

Akhbar Al Yaoum 
Le point sur le marché de l’emploi

• Dans sa dernière note d’information sur les principales caractéristiques de la population active occupée, le HCP précise que le taux d’activité a atteint 45,8%, soit 42,3% en milieu urbain et 52,2% en milieu rural et 71% parmi les hommes et 21,5% parmi les femmes. Ce taux d’activité passe de 45% parmi les actifs n’ayant aucun diplôme à 42,5% parmi ceux ayant un diplôme moyen pour atteindre 56,9% parmi les actifs ayant un diplôme supérieur, relève le HCP. Sur les 10.975.000 actifs occupés, 42,8% sont des ruraux et 22,7% sont de sexe féminin. Les jeunes âgés de 15 à 34 ans constituent 36,7% du volume total de l’emploi: 10,2% pour les 15-24 ans et 26,5% pour les 25-34 ans.

 

Al Massae 
Les enseignants contractuels ne décolèrent pas

• La Coordination nationale des enseignants contractuels a annoncé de nouvelles mobilisations prévues pour le mois de mars, jugeant le gouvernement responsable de tout ce qui peut se produire dans les prochains jours ». Ils reprochent notamment au gouvernement la suspension du dialogue, une démarche que les contractuels considèrent comme « irresponsable ». Selon la Coordination, la suspension du dialogue est due à l’absence d’une vraie solution qui conduirait à la résolution définitive de ce dossier.

 

Al Ahdath Al Maghribia 
Des lycées et collèges équipés en matériel informatique

• Quelque 34 établissements de l’enseignement secondaire bénéficieront de l’équipement en matériel informatique dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, dans le cadre du projet « Éducation secondaire » relevant du programme de coopération « Compact II », conclu entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le gouvernement des États-Unis d’Amérique, représenté par le Millenium Challenge Corporation (MCC). Ces équipements seront attribués aux 90 établissements d’enseignement secondaire, répartis sur trois régions (Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, Fès-Meknès et Marrakech-Safi), bénéficiant du déploiement du « Modèle intégré d’amélioration des établissements de l’enseignement secondaire ».

 

Al Alam
SUEZ remporte deux marchés au Maroc

• Le groupe français Suez, spécialisé dans la gestion de l’eau et des déchets, a annoncé, mardi, avoir remporté deux contrats de gestion des déchets industriels dans le secteur automobile au Maroc, pour un montant de 17,6 millions d’euros. «SUEZ confirme sa position de leader de la gestion des déchets industriels au Maroc en remportant deux contrats d’une durée de trois ans et d’un montant global de 17,6 millions d’euros. Le Groupe accompagnera PSA et Renault dans le traitement et la valorisation de leurs déchets industriels », a indiqué le groupe dans un communiqué