La revue de presse de ce vendredi 5 février

1983
DR.

Un Technoparc pour Fès, 432.000 emplois perdus en 2020, les exportations de phosphates en forme, les Marocains et le changement climatique, appel au secteur privé pour le chantier du dessalement de l’eau… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi:

 

Le Matin
Routes : 42 MMDH d’investissements entre 2017-2021

 

• Les investissements dans le domaine des routes sont passés de 33 milliards de dirhams (MMDH) entre 2012-2016 à quelque 42 MMDH en 2017-2021, a indiqué le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara. La moyenne annuelle des enveloppes budgétaires affectées s’élève à 8,4 MMDH, contre 6,6 MMDH entre 2012-2016, soit un taux de croissance de 27%, a précisé Amara, en réponse à une question centrale sur l’extension du réseau routier, mardi à la Chambre des conseillers. Les voies express en cours de réalisation s’étendent sur 739 km, pour un montant de 6 MMDH, alors que celles à programmer à partir de 2021 s’élèvent à 244 km (5 MMDH), a-t-il fait savoir. De même, 46% du budget destiné aux routes est affecté à l’entretien et la modernisation dont une somme de 1,25 MMDH relative au programme de réduction des disparités territoriales, en plus des travaux d’entretien habituel qui coûtent 250 MDH, a-t-il ajouté.

 

L’Economiste
Fès sera dotée d’un Technoparc

 

• S’il y a un projet qui a retenu l’attention des conseillers communaux de la ville de Fès, lors de leur assemblée de ce jeudi 4 février 2021, c’est bien celui du Technoparc. Situé sur la route de Meknès, le bâtiment, avec ses faux airs d’Arc de Triomphe, devrait abriter le futur Technoparc de la ville de Fès. Prévu initialement pour héberger un complexe culturel , un opéra, un institut des beaux arts, un théâtre et une grande bibliothèque, le terrain de 12 ha octroyés par des promoteurs à la ville sera enfin valorisé. A cet effet, Driss El Azami, maire de la ville de Fès, espère que ce projet puisse « aboutir dans les plus brefs délais afin d’encourager la création de startups, l’innovation et l’emploi.

 

Bonne tenue des exportations de phosphates

• Les exportations du secteur des phosphates et dérivés ont terminé l’année 2020 sur une hausse de 3,7%. Elle provient essentiellement de l’accroissement des ventes des engrais naturels et chimiques. Les exportations de l’acide phosphorique ont en revanche reculé de 2,2 milliards de DH. La part de ce secteur dans le total des exportations a gagné 2,1 points passant de 17,2% en 2019 à 19,3% en 2020.

 

Aujourd’hui le Maroc 
Dessalement de l’eau: priorité à la préférence nationale

• Le secteur privé est appelé à s’impliquer dans le chantier du dessalement de l’eau. En tant que choix stratégique fait par le Maroc pour répondre aux besoins en eau potable, le gouvernement compte sur les opérateurs privés pour mener à bien ce chantier. En tout cas, Abdelkader Amara, ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, affirme que l’Exécutif se dirige dans l’avenir à donner la chance aux entreprises marocaines pour profiter des projets en rapport avec ce domaine. De nombreuses stations de dessalement de l’eau sont en chantier actuellement alors que le Royaume aspire à devenir le champion continental en la matière. Dans ce sens, le responsable gouvernemental a annoncé devant les parlementaires que les premières mesures ont déjà été lancées dans le cadre du projet de station de dessalement de l’eau de mer au niveau du littoral de Casablanca, ce qui fera de cette station la plus importante à l’échelle du continent africain.

 

68% des Marocains considèrent le changement climatique comme une urgence

• Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a publié les résultats de la plus grande enquête d’opinion publique sur le changement climatique jamais réalisée. Baptisée «Peoples’Climate Vote», cette étude, menée en collaboration avec l’Université d’Oxford dans 50 pays abritant plus de la moitié de la population mondiale, révèle ainsi que 68% des Marocains se disent inquiets et considèrent le changement climatique comme une urgence mondiale. Selon les résultats, 52% d’entre eux estiment que des mesures d’envergure doivent être prises d’urgence. En effet, les moins de 18 ans représentent 69% des répondants alarmés par le changement climatique. L’enquête ressort, de plus, que les répondants souhaitent l’adoption de politiques climatiques plus ambitieuses que celles appliquées actuellement dans six domaines d’action, à savoir l’énergie, l’économie, les transports, l’agriculture et l’alimentation, la nature et la protection des personnes.

 

Al Bayane
Ben Abdelkader : 6.172 enfants victimes de crimes et délits en 2019

• Un total de 6.172 enfants ont été victimes de crimes et délits en 2019, alors que 27.231 autres ont fait l’objet de poursuites au cours de la même année, a indiqué le ministre de la Justice, Mohamed Ben Abdelkader. Ces chiffres mettent en évidence le besoin d’adopter une nouvelle approche dans le traitement des questions de l’enfance, y compris en matière d’accompagnement et d’insertion dans la société et de participation à la dynamique du développement, a-t-il déclaré en réponse à des questions écrites de groupes et groupements parlementaires des chambres des représentants et des conseillers. Concernant le phénomène de viol et de harcèlement à l’encontre des enfants, le ministre a fait savoir que la commission multisectorielle créée par son ministère a élaboré une plateforme législative relative à l’enfant, en tant que première initiative vers la mise une place d’un code des droits de l’enfant, selon une approche préventive touchant les différents aspects de protection de cette catégorie.

 

L’Opinion
Fès : appel à projets en entrepreneuriat vert

• La faculté des sciences et techniques (FST) de Fès, relavant de l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah(USMBA), vient de lancer un appel à projets en entrepreneuriat vert. Il s’agit d’un concours thématique dédié aux étudiants de l’USMBA qui souhaitent créer leur start-up dans la thématique « entrepreneuriat vert », indique un communiqué de la FST, ajoutant que cette compétition sera programmée sur deux jours. Le premier jour sera consacré au développement des projets à travers des séminaires et du coaching, tandis que le second sera dédié à la présentation des projets devant un jury. La date limite des inscriptions des étudiants a été fixée au 28 février courant.

 

Al Massae
La FMEJ expose sa vision du système d’aide publique à la presse nationale

• La Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) a présenté, lors d’une rencontre tenue par son président, Noureddine Miftah, avec le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Othman El Ferdaouss, une note exposant sa vision intégrée du système d’aide publique à la presse nationale. Dans un communiqué, la FMEJ a souligné que la présentation de cette note s’inscrit dans le cadre de son plaidoyer sur le soutien de la presse nationale pour faire face aux répercussions de la pandémie et surmonter ses effets négatifs, notamment avec le recul des différents indicateurs liés à la réalité du secteur de la presse au Maroc. Le président de la FMEJ « a expliqué le contenu de cette vision au ministre, saluant, à cet effet, les efforts consentis par les pouvoirs publics pour accompagner le secteur dans ces circonstances difficiles et mettant l’accent sur les disparités héritées de la gestion de l’aide exceptionnelle qui ont affecté de nombreux journaux papier et électroniques, régionaux et nationaux », rapporte le communiqué.

 

Rissalat Al Oumma
El Kelaâ des Sraghna: enquête judiciaire sur un enseignant pour détournement de mineurs

• La Brigade de la police judiciaire relevant d’El Kelaâ des Sraghna a ouvert mercredi soir une enquête judiciaire, sous la supervision du parquet compétent, en vue de vérifier les actes criminels reprochés à un enseignant au primaire, pour son implication présumée dans une affaire de détournement de mineurs, d’attentat à la pudeur et de harcèlement sexuel. La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué jeudi, dans un communiqué, que les services de la sûreté nationale d’El Kelaâ des Sraghna avaient reçu une plainte de la part des tuteurs de huit élèves filles accusant le suspect de détournement des victimes, de harcèlement sexuel et d’attentat à la pudeur, ce qui a nécessité d’ouvrir une enquête judiciaire et de soumettre les présumées victimes à une expertise médicale. Le mis en cause (44 ans) a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête préliminaire menée sous la supervision du parquet compétent, en vue de vérifier les actes criminels qui lui sont attribués et d’élucider tous les tenants et aboutissants de cette affaire, a conclu la DGSN.

 

Bayane Al Yaoum
Marché du travail : perte de 432.000 postes en 2020

 

• L’économie nationale a perdu 432.000 postes d’emploi en 2020, sous l’effet conjugué de la crise liée à la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19) et de la campagne agricole « sèche », selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). Cette perte a concerné les deux milieux (295.000 en milieu rural et 137.000 en milieu urbain) et tous les secteurs d’activité économique, à savoir les services (107.000), l’agriculture, forêt et pêche (273.000), l’industrie y compris l’artisanat (37.000) et les BTP (9.000), précise le HCP qui vient de publier une note sur la situation du marché du travail. Par type d’emploi, 255.000 postes d’emplois rémunérés ont été perdus, 116.000 en milieu urbain et 139.000 en milieu rural, indique la même source, ajoutant que l’emploi non rémunéré a régressé de 176.000 postes, 157.000 en zones rurales et 19.000 en zones urbaines. Cette note fait également état de l’accentuation, en 2020, de la baisse structurelle du taux d’activité qui caractérise le marché du travail. Après avoir régressé de 0,2 point en 2019, ce taux a reculé d’un point pour s’établir à 44,8%.