La Revue de presse du vendredi 21 février

DR.

 Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi:

Le Matin
Loudyi reçoit le Chef d’État-Major de l’armée pakistanaise

• En exécution des Hautes Instructions Royales, M. Abdeltif Loudyi, Ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé de l’Administration de la Défense Nationale, a reçu, jeudi au siège de cette Administration à Rabat, le Général Qamar Javed Bajwa, Chef d’État-Major de l’Armée de terre du Pakistan, qui effectue une visite de travail au Royaume à la tête d’une importante délégation. Les deux responsables ont passé en revue, à cette occasion, l’état de la coopération bilatérale « défense » et examiné les voies et moyens de la dynamiser, ajoute la même source, notant qu’à ce titre, ils se sont accordés sur l’existence de domaines d’intérêt commun qui pourraient ouvrir des perspectives de coopération dans le cadre du partage d’expériences et d’expertise entre les forces armées respectives.

 

L’Economiste 
Le “casier judiciaire” fiscal prêt.

•  Le formulaire de «demande de l’état des irrégularités» vient d’être rendu public par la Direction générale des impôts. Le dispositif porte sur la déclaration rectificative et s’inscrit dans le cadre de six amnisties prévues par la loi de finances 2020. La mesure accorde aux contribuables la possibilité de rectifier leur déclaration d’impôts en raison de gros écarts entre les chiffres déclarés et les données détenues par l’administration. Celle-ci a institué une procédure permettant de se renseigner sur ces éléments avant de remplir une déclaration rectificative au plus tard fin septembre. Les données détenues par les services des impôts proviennent de l’examen des pièces fournies et des données contenues dans la déclaration fiscale.

 

41.233 marchés publics recensés en 2018

•  «Ils ont été lancés dans 97% des cas via des appels d’offres ouverts. C’est un indicateur positif pour la transparence. Car l’administration n’use pas des procédures exceptionnelles des marchés négociés comme le gré à gré», estime la Commission nationale de la commande publique. Sur les 260 saisines enregistrées en 2018-2019, la Commission a traité 220 plaintes. Par ailleurs, le chef du gouvernement, Saadeddine El Othmani, a déjà donné son feu vert pour l’élaboration d’une réforme des modes de passation des marchés publics. L’un de ses objectifs est de “professionnaliser les donneurs d’ordre en créant un poste d’acheteur public dans les administrations. Il devra concentrer la gestion des appels d’offres lancés par son établissement”.

 

Aujourd’hui le Maroc 
Modèle de développement: la DG du FMI livre sa recette

•“Il faut investir dans le capital humain”, C’est ainsi que Kristalina Georgieva, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), conçoit sa recette pour le nouveau modèle de développement fort recherché par le Maroc. Pour la responsable en mission au Maroc, il faut donner aux ressources humaines “l’agilité de s’adapter et d’apprendre à apprendre». Après un taux de 2,8% en 2019, la croissance est prévue de se situer, selon la DG de la FMI, à environ «3,7% en 2020 et 4% en 2021». A propos de la ligne de précaution et de liquidité (LPL), elle précise que celle-ci n’a «jamais été utilisée par le Maroc». Tout comme la flexibilité du régime de rechange, le recours à la LPL est, poursuit Mme Georgieva, une décision qui relève de la discrétion du Royaume.

 

Perfomances d’APM Terminals Med Port Tangier

•  APM Terminals Med Port Tangier continue ses exploits d’opérateur de référence depuis son entrée en service officielle fin juin 2019. A cet effet, le second terminal à conteneurs du Groupe Maersk au complexe portuaire Tanger Med vient de dépasser son premier million d’EVP (équivalent vingts pieds) traités en moins d’un an. Pour Mehdi Ben Mouloud, directeur excellence opérationnelle au sein d’APM Terminals Med Port Tangier, cette grande performance correspond au premier plan mis en place par cet opérateur portuaire. «Nous avons l’ambition de faire encore mieux durant l’année 2020 aussi bien en termes de volume qu’en termes de productivité»,a-t-il précisé. Ultramoderne, le terminal est bien positionné pour améliorer la connectivité du Maroc et servir son économie.

 

L’Opinion
Loi sur le droit de grève: les syndicats tiennent au piquet

• Mohamed Amekraz ne ménage pas sa volonté pour déboucher sur un texte consensuel de la loi sur le droit de grève, ne butant pas sur un nouveau blocage au sein de l’hémicycle. Selon des sources bien informées, Amekraz chercherait à rapprocher les points de vue des composantes sociales, eu égard aux enjeux économiques et sociaux. Cette approche ministérielle a été répétée lors de la rencontre qui a réuni les centrales syndicales, la CGEM et Amekraz, il y a quelques jours, au siège du ministère, dans l’optique, comme l’indiquent les mêmes sources, de mettre en oeuvre une équation équilibrant le droit de grève et la liberté du travail des non-grévistes.

 

Pessimisme quand tu nous tiens.

•  Le constat de l’enquête permanente de conjoncture auprès des ménages, menée par le Haut-Commissariat au Plan (HCP), indique que les Marocains restent pessimistes quant à leur capacité à épargner, mais aussi pour ce qui est de l’employabilité et du coût de la vie, et ce, à fin décembre 2019. Cette situation est confirmée par les données du HCP au 4ème trimestre 2019, notamment pour ce qui est du niveau de vie des ménages marocains. Ainsi, 43 % des sondés ont souligné une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, alors que 23 % seulement ont parlé d’une amélioration à ce niveau, et 34 % indiquent un maintien de la situation.

 

Al Massae 
Des drones au service de la sécurité routière.

•  Les services de la Gendarmerie royale vont désormais contrôler les infractions routières en utilisant les drones. Lancée au niveau de Bouznika, cette initiative s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée nationale de la sécurité routière, le 18 février. Ces outils sont équipés de caméras haute résolution qui permettent d’enregistrer les infractions et les violations du Code de la route au niveau de l’autoroute. Ainsi, les services de la gendarmerie peuvent arrêter les contrevenants et leur infliger les sanctions nécessaires en les confrontant aux images fournies par les drones.

• Méditerranée: La Marine Royale à la rescousse de Clandestins. La Marine Royale a porté assistance, le week-end du 15 au 16 février, à 111 candidats à la migration irrégulière en Méditerranée, à majorité des Subsahariens, dont 22 femmes et deux mineurs, en difficulté à bord d’embarcations pneumatiques et de fortune, a-t-on appris mardi de source militaire. Les secourus, dont certains étaient dans un état de santé dégradé, ont reçu les premiers soins nécessaires à bord des gardes-côtes de la Marine Royale, avant d’être ramenés sains et saufs aux ports de Tanger, Nador et d’Al Hoceima, a-t-on précisé de même source.

 

Akhbar Al Yaoum
Le Maroc au Salon de l’Agriculture de Paris

• Le Maroc prend part au Salon International de l’Agriculture de Paris qui se tiendra du 22 février au 1er mars dans la capitale française, apprend-on auprès des organisateurs. «Après une participation réussie lors de l’édition 2019, le Maroc prend part, pour la huitième année consécutive, à la 57e édition du SIAP », qui installera ses quartiers à Paris expo-porte de Versailles, le plus grand parc des expositions français, indiquent les organisateurs dans un communiqué. « Organisée par l’Agence pour le Développement Agricole (ADA) dans le sillage du plan Maroc Vert, la participation marocaine intervient dans le cadre d’une stratégie ambitieuse qui vise à promouvoir les produits du terroir marocain », souligne-t-on de même source.

 

La « Semaine verte », du 24 février au 1er mars dans 25 villes

• La « Semaine verte », rendez-vous mobilisateur et festif visant à sensibiliser sur la réalité des forêts, des espaces verts et des cultures alimentaires du Maroc, se tiendra du 24 février au 1er mars dans 25 villes, annonce l’Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre (AESVT-Maroc), initiatrice de cette action. Menée en partenariat avec le département de l’Environnement et celui des Eaux et Forêts, et en coopération avec le ministère de l’Education nationale, cette semaine permettra de mobiliser et de sensibiliser le plus grand nombre de personnes à la protection des plantes et des arbres, sources précieuses d’oxygène et principales composantes de la sécurité hydrique et alimentaire.