La revue de presse de ce vendredi 19 mars

990

Bourita s’entretient avec son homologue polonais, occupation du domaine public: les règles du jeu vont changer, le tourisme, une opportunité pour l’insertion professionnelle des jeunes… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi:

 

Le Matin
Nasser Bourita s’entretient avec son homologue polonais

• Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, Nasser Bourita, a eu un entretien téléphonique avec le ministre des Affaires étrangères de la République de Pologne, Zbigniew Rau. Bourita a souligné que le renforcement des relations avec la Pologne s’inscrit dans le cadre de la Vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, de diversification des partenariats au sein de l’Union Européenne, indique un communiqué du ministère. Les deux ministres ont salué l’excellence des relations entre les deux pays et ont marqué l’intérêt de renforcer davantage le dialogue politique et la coopération bilatérale, notamment dans le domaine économique. De son côté, Rau a souligné l’importance du Partenariat Stratégique entre le Maroc et l’UE et a tenu à féliciter le Maroc pour son rôle et ses efforts, en tant que pôle de stabilité et de développement, ajoute le communiqué.

 

L’Economiste
Occupation du domaine public : les règles du jeu vont changer

• Pour combattre l’occupation illégale du domaine public, les sanctions seront alourdies. Une amende équivalente à 10 fois le montant de la redevance annuelle due en cas d’une occupation non autorisée est prévue. L’évacuation de force est opérée ainsi que la démolition des constructions réalisées sans préjudice des poursuites pénales. Pour ceux dont l’autorisation arrive à échéance sans qu’ils ne quittent le domaine public l’amende serait fixée à 100.000 DH et peut atteindre 200.000 DH. Le tribunal peut demander la réquisition des constructions et équipements utilisés par l’occupant illégal. Autre sanction: 300.000 à 500.000 DH à l’encontre de ceux qui occupent illégalement le domaine public et y érigent des constructions.

 

Tourisme : Agadir à l’agonie

• «La ville d’Agadir suffoque…pire elle est à l’agonie», alerte le Président du CRT d’Agadir Rachid Dahmaz, qui reste très préoccupé par la situation des 130.000 employés du secteur qui attendent impatiemment la reprise qui tarde à venir. Dans ce contexte de crise sanitaire, la destination pâtit toujours des mesures de prévention et de restriction dues à la crise sanitaire, comme la fermeture des plages, des cafés et des restaurants (hors restauration des hôtels), ce qui prive la région d’une manne considérable des touristes nationaux. Un arrêt de l’activité qui plonge davantage les acteurs touristiques dans une crise sans précédent. Privés des touristes internationaux à cause du gel des vols, les professionnels du secteur sont dans l’impasse. Les entreprises touristiques qui ont une assise financière ont tenu mais d’autres plus fragiles ont sombré dans l’oubli.

 

Aujourd’hui le Maroc
Formation professionnelle : le privé mise 500 millions de dirhams

• Jackpot pour le secteur de la formation professionnelle. La Confédération générale des entreprises du Maroc vient de faire une grande annonce dans ce sens. Ainsi, le secteur privé contribue à hauteur de 500 millions de dirhams pour accompagner la mise en œuvre de la Feuille de route royale relative à la formation professionnelle. «Consciente que la compétitivité des entreprises est intimement liée à l’adéquation formation-emploi et au développement du capital humain, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a donné son accord pour réaffecter 500 millions de dirhams issus des recettes de la Taxe de formation professionnelle (TFP) afin d’accompagner la réalisation de la Feuille de route royale inhérente à la formation professionnelle», apprend-on auprès du patronat. C’est une grande contribution alors que le pays semble miser sur le secteur de la formation professionnelle pour les prochaines décennies.

 

Bayane Al Yaoum
Le tourisme, une opportunité pour l’insertion professionnelle des jeunes

• Le secteur touristique au Maroc offre une opportunité majeure pour l’insertion professionnelle des jeunes en entreprise, en entrepreneuriat et en auto-emploi, a affirmé mercredi la ministre du Tourisme, de l’artisanat du transport aérien, et de l’économie sociale, Nadia Fettah Alaoui. Le plan de relance du secteur touristique a prévu des dispositifs favorisant l’engagement des jeunes dans les filières touristiques, a souligné Mme Fettah Alaoui qui intervenait lors d’une conférence sur le secteur touristique après la crise de la Covid-19, tenue à l’initiative de l’Association Ribat Al Fath pour le développement durable, en partenariat avec la Jeune Chambre Internationale de Rabat (JCI Rabat), à l’occasion de sa rentrée solennelle 2021.

 

Al Bayane
Mikhail Bogdanov reçoit l’ambassadeur du Maroc à Moscou

• Le Représentant spécial de la Fédération de Russie pour le Moyen-Orient et les pays d’Afrique, vice-ministre des Affaires étrangères, Mikhail Bogdanov a eu, à Moscou, un entretien avec l’ambassadeur du Maroc, Lotfi Bouchraara axé notamment sur le renforcement des relations bilatérales et le dialogue politique. Un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères indique que lors de cet entretien, Bogdanov et l’ambassadeur du Maroc ont discuté des questions d’actualité concernant le renforcement des relations traditionnelles d’amitié russo-marocaines y compris l’approfondissement du dialogue politique, l’élargissement des liens économiques, commerciaux et humanitaires, ainsi que les interactions dans la lutte contre le coronavirus. Ils ont également échangé avec intérêt leurs points de vue sur la situation actuelle en Afrique du Nord, ajoute la même source.