La revue de presse de ce vendredi 17 juillet 2020

2488
DR.

Vols spéciaux de la RAM, Les assurances face aux impayés, la déductibilité des dons au fonds Covid-19, le marché de l’automobile en panne… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi :

Le Matin 
Vols spéciaux : toutes les ressources de la RAM sont mobilisées

• Royal Air Maroc (RAM) a mobilisé toutes ses ressources afin de réussir le programme exceptionnel de ses vols spéciaux de et vers le Maroc, après son adaptation aux conditions imposées par le gouvernement dans le cadre de l’autorisation de voyages aériens et maritimes entre le Royaume et le reste du monde, selon des conditions précises, a affirmé le président-directeur général de la RAM, Abdelhamid Addou. Dans une déclaration à la presse à l’aéroport Charles de Gaulle à Paris, à l’atterrissage d’un vol en provenance de Casablanca, dans le cadre du programme de ces vols exceptionnels, Addou a souligné que la forte demande des membres de la communauté marocaine résidant à l’étranger afin de réserver leurs billets d’entrée au Maroc pour les vacances d’été témoigne du succès de l’opération qui vient d’être lancée. Les problèmes liés au test PCR et au test sérologique ont été surmontés, a-t-il ajouté, considérant qu’il est désormais nécessaire de mobiliser davantage d’avions pour permettre aux étudiants marocains qui poursuivent leurs études en Europe et à l’ensemble des Marocains résidant à l’étranger (MRE) de rentrer au pays pour visiter leurs familles et proches.

 

L’Economiste
Assurance: retour inquiétant des impayés

• L’assurance ne s’est pas encore remise du confinement. Au mois de mai, les primes émises par les compagnies ont reculé de 4,7%. Elles se sont établies à 3,4 milliards de DH contre 3,6 milliards à la même période de l’année dernière. «La baisse du chiffre d’affaires était prévisible. Pour l’instant, nous n’avons pas de visibilité, nous serons fixé d’ici la fin de l’année», analyse Bachir Baddou, directeur général de la Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance. Le secteur des assurances est aujourd’hui confronté à deux grands problèmes: les encaissements et le comportement des marchés financiers. «Nous avons retardé l’envoi des mises en demeure pour un grand nombre d’assurés durant la période de confinement. Depuis, les compagnies tentent de faire le nécessaire pour assurer les encaissements des primes», poursuit Baddou.

 

 

Fonds Covid-19: le patronat veut forcer la déductibilité

• Le groupe parlementaire de la CGEM vient d’introduire une proposition d’amendement visant à rétablir la déductibilité des dons au fonds Covid-19, supprimée par la Chambre des Représentants. Le patronat propose également la suspension de la cotisation minimale en raison de l’impact de la crise sanitaire sur la situation financière de milliers d’entreprises. L’autre proposition d’amendement concerne la liste des produits soumis à des droits d’importation de 40%, qui devrait comporter les produits fabriqués par les entreprises touchées par la crise du coronavirus.

 

Maroc le Jour
L’Espagne entérine le don du Théâtre Cervantès de Tanger

• Le Congrès des députés espagnol (chambre basse du Parlement) a donné son feu vert, mercredi, à un accord pour le don irrévocable du Grand Théâtre Cervantès de Tanger au Maroc. En vertu de cet accord, adopté en février par le Conseil des ministres espagnol, le Maroc s’engage à restaurer l’immeuble dans son intégralité, en respectant l’architecture d’origine, tant de la façade que de l’intérieur, et en préservant la conception d’origine du théâtre. La propriété transférée du « Grand Théâtre Cervantès » fera partie du « Domaine Privé de l’Etat marocain » et ne pourra en aucun cas être transférée à un tiers. Cette cession a été matérialisée par un protocole qui, par sa forme et son contenu, constitue un accord international.

 

Accidents de la circulation: diminution de 43,98% du nombre de morts en mai.

• Les accidents de circulation ont fait 135 morts en mai, soit une diminution de 43,98%, alors que les accidents mortels ont totalisé 128, soit une diminution de 40,19%, par rapport au même mois de l’année précédente, selon un bilan statistique provisoire des accidents corporels de la circulation établi par l’Agence nationale de la sécurité routière (NARSA). Le bilan statistique provisoire des accidents et victimes survenus au cours du mois de mai 2020 fait ressortir une diminution généralisée des principaux indicateurs de l’accidentologie, indique mercredi un communiqué de la NARSA. En effet, les données du mois de mai en comparaison avec les données provisoires du même mois de l’an dernier montrent que les accidents corporels ont atteint 3.281, soit un recul de 61,97%, tandis que le nombre des blessés graves a enregistré 286 (-56,60%). Le nombre des blessés légers a, quant à lui, affiché une baisse de 65,22%, soit 4.039 blessés.

 

L’Opinion
L’automobile en perte de vitesse

• A fin mai 2020, les premières données afférentes aux échanges extérieurs font état d’une diminution de 20,1 % des exportations qui a concerné l’ensemble des secteurs. Les ventes du secteur automobile ont reculé de 39,4% à 21,3 milliards, incluant un repli de 41,5% pour le segment «construction», et des baisses de 48,6% pour la branche du «câblage» et de 36,5% pour celle de l’«intérieur de véhicules et sièges». Les expéditions du secteur textile et cuir ont reculé de 33,8% suite à la baisse de 38,4% des ventes des vêtements confectionnés et de 33,8% de celles des articles de bonneterie.

 

Covid-19: Big data, un outil « avancé, efficace et réactif » pour la prise de décision

• Les méga-données, souvent désignées sous le terme « Big data », constituent un outil « avancé, efficace et réactif » pour alimenter et éclairer la prise de décision dans ce contexte de la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19), souligne la Direction des études et des prévisions financières (DEPF). « La crise covid-19, étant donné la multi-dimensionnalité et l’inter-sectorialité de l’impact qu’elle a engendrés, a permis d’émerger l’utilisation des Big data comme outil avancé, efficace et réactif pour alimenter et éclairer la prise de décision dans un contexte de grande incertitude », indique la DEPF dans une étude sur « les apports des Big data pour le suivi de l’activité économique et la prévision ». En effet, ces big data ont été l’un des outils les plus influents de la réponse mondiale à cette pandémie pour prédire les résultats potentiels et sauver des vies, relève la même source, ajoutant que des données importantes ont été accumulées de tous les points de données du monde entier.

 

Al Bayane
Enseignement privé: la justice donne raison aux parents d’élèves

• Le bras de fer opposant les parents d’élèves aux patrons d’écoles privées prend une nouvelle tournure. L’attitude intransigeante affichée par certains établissements privés refusant de fournir aux parents les bulletins de notes et les dossiers de transferts aux parents a poussé ces derniers à recourir à la justice pour faire prévaloir leurs droits. Il faut dire que les jugements rendus par les tribunaux du royaume en donnant raison aux requêtes des parents, constituent un «rappel à l’ordre », aux écoles privées voulant appliquer leur propre loi. Contacté par le journal, Mohammed Ennahili, coordinateur national de l’Union des parents d’élèves de l’enseignement privé au Maroc a souligné que «la responsabilité pédagogique du ministère requiert que ce dernier fasse pression sur les établissements privés afin qu’ils fournissent tous les documents nécessaires aux parents d’élèves. Le cas contraire serait synonyme d’une complicité ».

Al Massae
Le projet de loi sur les bénéficiaires des programmes d’appui social adopté en commission

• La commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants a adopté, mercredi à l’unanimité, le projet de loi 72.18 sur le système de ciblage des bénéficiaires des programmes d’appui social, portant création de l’agence nationale des registres. Ce texte, voté en présence du ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, vise à instaurer un système national d’inscription des familles et personnes désireuses de profiter des programmes d’assistance sociale, gérés par les administrations publiques et les collectivités territoriales à travers la création d’un registre social unifié, d’un registre national de la population et d’une agence nationale chargée de superviser ce dispositif. Il favorisera l’émergence d’un arsenal législatif à même de rendre plus souple l’accès aux programmes d’appui social, d’inscrire ceux qui souhaitent en tirer profit. La définition des modalités y afférents sera fixée en vertu d’un texte réglementaire.

 

Al Alam
La CNSS versera les pensions par anticipation

• La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a annoncé que les pensions du mois de juillet 2020 seront versées par anticipation avant l’échéance de paiement habituelle. «A l’occasion de Aïd El Adha, la CNSS procèdera à titre exceptionnel au paiement anticipé des pensions du mois en cours à partir du 24 juillet 2020», a indiqué la Caisse, précisant que cette mesure exprime sa volonté de répondre aux attentes de ses assurés et de renforcer ses valeurs de solidarité.