La revue de presse de ce vendredi 11 décembre

1763
DR.

Tamek dénonce le danger “polisario dans toute la région, les écoles privées reconnues par l’Etat dès l’ouverture, l’avenir du tourisme médical au Maroc, 50.000 agents d’autorités mobilisés pour la campagne de vaccination… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi :

 

Maroc le Jour
Tamek : “le polisario met en péril la paix dans toute la région”

•  . Le « polisario », en violant de façon ouverte et officielle le cessez-le-feu qui a été institué en 1991 et qui a toujours été respecté par le Royaume du Maroc, « met en péril la stabilité et la paix dans toute la région et en fait un terrain propice pour le terrorisme », a mis en garde l’ancien Wali de la région Dakhla-Oued Eddahab, Mohamed Salah Tamek , soulignant que le « polisario » entretient des liens avec tous les mouvements armés dans le Sahel. « Le polisario a violé de façon ouverte et officielle le cessez-le-feu qui a été institué le 6 septembre 1991 et qui a toujours été respecté par le Royaume du Maroc, en bafouant les accords militaires y afférents (…) et a annoncé le retour aux hostilités armées et mis toutes ses forces en état de guerre, mettant ainsi en péril la stabilité et la paix dans toute la région et en faisant un terrain propice pour le terrorisme », écrit M. Tamek dans une lettre adressée au Président américain élu, M. Joe Biden.

 

Idarathon-2020: l’application “I3tibar” décroche le premier prix

• Le premier prix de la compétition Idarathon-2020 a été attribué, lors d’une cérémonie tenue mercredi, à l’équipe « Zaynab Nefzaouia » pour son application « I3tibar » centrée sur l’implication des personnes en situation de handicap dans la vie publique et sociale. Trois équipes se sont en effet distinguées à l’issue de la première édition de ce concours des projets numériques, organisé du 9 novembre au 9 décembre à l’initiative du département de la Réforme de l’administration, en partenariat avec l’Agence belge pour le développement ENABEL. L’équipe « Zaynab Nefzaouia » a ainsi décroché la première place, suivie de l’équipe « Al Khawarizmi » avec la solution « e-Tansik », une plateforme de gestion collaborative et intelligente des projets dans l’administration publique. En troisième place vient la team Ibn Sina qui s’est illustrée grâce à son produit Idara-Task, une plateforme web collaborative pour l’optimisation du roulement des ressources humaines en période de crise.

L’Economiste
Écoles privées: reconnues par l’Etat dès l’ouverture

• L’enseignement supérieur souhaite tirer vers le haut l’ensemble des écoles et universités privées. Pour y arriver, il compte agir en amont, dès la création des établissements. En 2021, le département envisage de revoir les critères de création des écoles et universités privées, afin «d’en augmenter la qualité et l’attractivité». L’idée est d’autoriser des établissements qui seront reconnus par l’Etat à leur ouverture. Ce qui signifie qu’ils seront habilités à délivrer des diplômes équivalents dès leur démarrage, sans souscrire à de nouvelles procédures par la suite. Un modèle inédit au Maroc. “L’objectif est d’en finir avec les différentes catégories d’écoles: autorisées, accréditées ou reconnues par l’Etat, et de garantir, d’entrée de jeu, un certain nombre de notions qualitatives”, explique Kamal Daissaoui, président de la Fédération de l’enseignement privé.

 

Casa Busway: démarrage des travaux sur la plateforme

• Coup d’envoi des travaux sur la plateforme et l’aménagement urbain des lignes 1 et 2 en mode BHNS. La SDL Casa-Transports vient d’adjuger les marchés à GTR et SGTM. Les deux entreprises s’apprêtent donc à entamer la phase la plus importante, celle de l’aménagement des couloirs dédiés aux futurs bus à haut niveau de service (BHNS). Mais auparavant, il a fallu en finir avec l’étape obligatoire de déviation des réseaux (télécoms, eau, électricité…). Ces travaux, menés depuis plusieurs mois sur deux axes (Yaacoub El Mansour et Al Qods), arrivent à terme. Sur le boulevard Yaacoub El Mansour, au niveau du rond-point Oulmès (direction Casa Finance City), les travaux sont déjà entamés au milieu de la chaussée. La plateforme du BHNS ressemblera en tous points à celle du tram, avec une seule différence, à savoir l’absence des rails et des fils électriques. D’ailleurs, le BHNS est surnommé «tram sur pneus» puisqu’il a les mêmes performances qu’un tram mais sans les rails.

 

Aujourd’hui le Maroc
Mesures d’accompagnement: La CNSS dresse son bilan

•  Le directeur général par intérim de la CNSS, Abdellatif Mortaki, a indiqué que, du 15 mars 2020 au 31 juin 2020 pour toutes les entreprises affiliées à la CNSS en difficulté à cause de la pandémie de Covid-19, le nombre de salariés à avoir bénéficié de l’indemnité forfaitaire a dépassé les 950.000 pour un montant global de 5,511 milliards DH. Pour ce qui est des secteurs dont le Comité de veille économique (CVE) a prolongé le bénéfice de l’indemnité jusqu’à la date du 31 décembre 2020, seul le touristique a été concerné. L’autre mesure importante au profit des entreprises porte sur les exonérations des majorations de retard. A ce sujet, M. Mortaki a signalé que la décision ministérielle conjointe N 004/2020 du 25 septembre 2020 prévoit une remise totale sur les majorations de retard, astreintes et frais de recouvrement relatifs aux créances des périodes 06/2020 et antérieures pour les entreprises dont les secteurs d’activité sont impactés par la pandémie Covid-19.

 

L’Opinion
Gestion des déchets: l’Istiqlal dénonce un désastre écologique à Kénitra

• La ville de Kénitra souffre depuis plusieurs années des nuisances de sa décharge publique saturée et potentiellement dangereuse à cause de sa localisation à proximité de Oued Sebou. Lors d’une session extraordinaire de la commune de Kénitra organisée jeudi 3 décembre, Aziz Rabbah, ministre de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement et président de la commune urbaine de Kénitra, a été interpellé par M. Abdellah El Ouarti, conseiller municipal et chef de file du groupe istiqlalien de la même commune, à propos du projet de nouveau centre de tri et de valorisation des déchets. M. EI Ouarti a pointé une absence d’étude préalable d’impact sur l’environnement du projet qui sera localisé dans la même zone sensible que l’ancienne décharge qu’il est censé remplacer.

 

Al Bayane
Soluna technologies lance un parc éolien à Dakhla

• La startup américaine Soluna Technologies et AM WIND envisage de construire un parc éolien de 900 MW à Dakhla sur une superficie de 11.313 Ha, pour alimenter des serveurs dédiés aux technologies blockchain, avec un premier investissement de 15 milliards de dirhams. Pendant près de trois ans, le programme HARMATTAN de Soluna technologies et AM WIND a œuvré à la conception de ce projet de parc éolien qui verra le jour dans les six prochaines années, avec une ferme de Centres de données modulaires colocalisés. S’exprimant lors d’un webinaire sur l’état d’avancement du projet Soluna AM Wind à Dakhla, le PDG de Soluna Technologies, John Belizaire a souligné que ce projet, qui va produire des capacités de calcul destinées à alimenter le réseau international de blockchain, a le potentiel de générer plus de 400 emplois directs hautement qualifiés, notant que cette startup prévoit de mettre en place un centre d’excellence local développant une expertise, en matière de technologie des blockchains, accessible à un marché mondial en pleine croissance.

 

Al Alam
Tourisme médical au Maroc: et si c’était l’industrie salvatrice?

• En ce temps de crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), le tourisme médical au Maroc a regagné tout son sens à même de se considérer comme une niche prometteuse pour relancer ce secteur toujours sinistré. Cette niche, qui génère plus de 80 milliards de dollars par an à travers le monde et connaît une évolution remarquable avec un potentiel de croissance annuelle de 30%, fleurit au Maroc depuis plusieurs années. D’ailleurs, c’est ce qu’a affirmé, à la MAP, Imad Barrakad, le Président du directoire de la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT). « On dénombre actuellement au Maroc plusieurs cliniques spécialisées réparties entre Casablanca, Rabat, Agadir, Marrakech et Tanger. Leur bonne réputation, mise en valeur sur les réseaux sociaux, leur permet de gagner en notoriété et de séduire une clientèle essentiellement étrangère », a-t-il noté.

 

Al Massae
Campagne de vaccination: 50.000 agents d’autorités mobilisés

• En vue de l’arrivée du vaccin anti-Covid, prévue avant la fin d’année, le ministère de l’Intérieur a mobilisé 50.000 agents d’autorités et responsables locaux afin de sensibiliser les citoyens quant à l’impératif de se faire vacciner. Selon des données du département de l’Intérieur, les forces de l’armée royale marocaine, les éléments de la sûreté nationale, de la gendarmerie royale et des forces auxiliaires, ainsi que les différents éléments de la direction de la défense nationale. Ainsi, le ministère de l’Intérieur est sur le pied de guerre depuis deux semaines en raison des préparatifs à l’opération de vaccination contre la Covid-19, qui débutera dans les prochains jours après l’arrivée du vaccin chinois.