La revue de presse de ce mercredi 8 juillet

2087
DR.

L’adoption du PLF, la formation des pilotes, les raisons de la multiplication des cas de coronavirus, les ventes de voitures en chute en juin… voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi

 

Le Matin
Le Conseil de gouvernement adopte le projet de loi de finances rectificative pour l’année 2020

• Le Conseil de gouvernement, réuni sous la présidence du Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a adopté le projet de loi de finances rectificative (PLFR) N°35.20 au titre de l’année 2020. Le texte a été approuvé après discussion de l’exposé présenté par le ministre de l’Economie et des finances et de la réforme de l’administration qui a évoqué les contextes national et international, marqués notamment par la pandémie covid-19, laquelle a exigé le recours au premier projet de loi de finances rectificative dans le cadre de la loi organique relative à la loi de finances, a relevé le ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi. L’exposé a mis en avant les piliers des orientations générales du PLFR, à savoir l’accompagnement de la reprise progressive de l’activité économique, la préservation de l’emploi et l’accélération de la mise en œuvre des réformes de l’administration, a-t-il ajouté.

 

Dakhla-Oued Eddahab : Le Conseil de la région débloque 12 MDH pour les services de santé.

•  Le Conseil de la région Dakhla-Oued Eddahab, réuni en session ordinaire, a adopté l’avenant N2 de la convention de partenariat relative à l’amélioration des services de santé dans la région, qui prévoit une contribution de 12 millions de dirhams sur une période de trois ans (2019-2020-2021). L’avenant à cette convention, qui a été adopté lors de cette session présidée par le président du Conseil de la région, Khattat Yanja porte sur l’amendement des articles 3 et 4 relatifs aux programmes, projets et contributions financières. L’avenant N2 de cette convention, qui implique le Conseil régional, la direction régionale de la Santé et le ministère de l’Economie et des Finances, porte sur l’amendement du montant global du projet fixé à 12 MDH, étalé sur 2019-2021 au lieu de 16,5 MDH (2018-2020), le transfert de la qualité du porteur de projet du Conseil de la région à la direction régionale de la Santé concernant les deux volets relatifs au soutien d’équipes d’hygiène œuvrant dans l’hôpital régional Hassan II de Dakhla et le soutien et l’accompagnement des patients au sein du même établissement sanitaire.

 

L’Economiste
Les pilotes de ligne formés par l’Armée de l’air

• C’est officiel, la formation des pilotes de ligne relèvera désormais de l’Armée de l’air. Le Conseil des ministres, tenu lundi 6 juillet, a approuvé un projet de décret qui confie désormais la formation des pilotes de ligne aux académies et bases des Forces royales air (FRA). Ainsi, les compagnies de l’aviation civile, et à leur tête la RAM, devront obligatoirement confier la formation de leurs pilotes aux écoles et instructeurs militaires. A cet effet, des synergies seront opérées entre la RAM et l’école militaire de l’air pour le partage d’expertise, les modules de formation, les formateurs, les équipements (simulateur, avions, installations…). Ce changement intervient dans un cadre contractuel entre l’Administration de la Défense nationale et les compagnies marocaines de transport aérien.

 

Contaminations: dépistage massif et non-respect des gestes barrières à l’origine

•. Depuis quelques jours, le nombre de cas du Covid-19 augmente de manière sporadique au Maroc. A la date du 6 juillet 2020, les cas actifs se chiffraient à plus de 4.500 patients occasionnant une mobilisation dans les centres de traitement un peu partout dans le Royaume. Une situation incommode pour le pays qui devrait annoncer la levée de l’état d’urgence sanitaire le 10 juillet. Avec l’explosion du nombre de contaminations et la multiplication des clusters, cette annonce pourrait bel et bien être reportée. Une décision qui dépend du gouvernement et principalement les ministères de l’Intérieur et de la Santé. Le ministre de la Santé rassure: la situation épidémiologique est stable et le degré de vigilance élevé. De plus, la majorité des personnes touchées sont asymptomatiques et surtout le taux de létalité et les cas critiques sont très bas.

 

Aujourd’hui le Maroc
Covid-19 : Le Fonds spécial fonctionnera jusqu’à fin 2020

• C’est officiel. Le Fonds spécial Covid-19 fonctionnera jusqu’à fin 2020. C’est l’une des principales annonces du Conseil des ministres. Il a été notamment procédé à l’examen des orientations générales du projet de loi de Finances rectificative pour l’année budgétaire 2020. Dans ce sens, l’un des piliers de ce projet concerne la préservation de l’emploi dans le secteur privé. Concrètement, des ressources du Fonds spécial de gestion de la pandémie du coronavirus seront allouées pour continuer, jusqu’à la fin de l’année, à accompagner sur les plans, social et économique, les secteurs qui feront face à des difficultés même après la levée du confinement. Par ailleurs, le gouvernement devra mettre en œuvre, dans le cadre de conventions sectorielles, des mesures tenant compte des spécificités de chaque secteur, en relation avec l’ampleur de l’impact subi suite à la crise et du temps nécessaire à la reprise de l’activité.

 

 Ventes de voitures en juin: recul de 33,45% enregistré

•. Au seul mois de juin 2020, les ventes des voitures neuves au Maroc sont en recul de -33,45%. Ainsi, 9.651 véhicules ont été vendus au 6ème mois de l’année 2020 contre 14.501 immatriculations en juin 2019. Dans le détail, les VP ont enregistré une baisse de leurs ventes affichant -36,4% au mois de juin 2020. Se référant aux statistiques de l’Association des Importateurs de Véhicules Automobiles Montés (Aivam) on compte 8.264 unités vendues durant le mois de juin 2020 contre 12.994 VP écoulés au 6ème mois de l’année 2019. Du côté des véhicules utilitaires légers (VUL), on note une baisse de -7,96% en juin2020. Le nombre de véhicules utilitaires légers vendus durant ce mois est de 1.387 unités contre 1.507 immatriculations enregistrées à la même période de l’année passée.

Maroc le Jour
Procès à distance: 362 audiences à distance du 29 juin au 3 juillet

• Un total de 362 audiences à distance ont été tenues dans les différents tribunaux entre le 29 juin au 3 juillet, lors desquelles 6.687 affaires ont été mises au rôle, selon les données du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ). Quelque 8.028 détenus ont bénéficié de procès à distance dans des conditions optimales de sécurité sanitaire, afin de préserver la santé des employés et des usagers, précise lundi le CSPJ dans un communiqué. Il a estimé que le fait de mettre l’opinion publique au courant de l’évolution du bilan des procès à distance, lancés le 27 avril dernier, constitue un choix stratégique à la lumière des circonstances sanitaires exceptionnelles et s’inscrit dans l’approche de communication adoptée par le Conseil et la consécration des valeurs d’ouverture et de transparence, y compris la mise en œuvre du droit d’accès de tous à l’information.

 

Essaouira : Des « taximen » sensibilisent au Covid-19

• Des chauffeurs de taxis de 2ème catégorie (petits taxis) à Essaouira se sont fortement mobilisés dans le cadre d’une campagne ayant pour mot d’ordre la sensibilisation des habitants et des visiteurs de la Cité des Alizés au respect rigoureux des mesures sanitaires et préventives pour la lutte contre la propagation de la Covid-19.Initiée par l’Association des œuvres sociales des chauffeurs de taxis de 2ème catégorie dans la ville, en coordination avec l’Association Essaouira-Mogador, cette action citoyenne et de conscientisation, lancée récemment, intervient dans le sillage de l’élan de mobilisation générale à l’échelle locale et des efforts soutenus déployés par les différentes composantes de la société souirie pour se protéger de cette pandémie.

 

L’Opinion
Qualité des eaux de baignade : 370 stations déclarées conformes aux normes

• Le Département de l’Environnement vient de dévoiler son rapport du programme national de surveillance de la qualité des eaux de baignade des plages et du sable du Royaume pour l’année 2020. D’une synthèse des résultats de ce rapport, il ressort que sur «les 461 stations de prélèvements dont seules 422 ont fait l’objet d’un nombre suffisant de prélèvements pour le classement, 370 stations (soit 87,68%) ont été déclarées de qualité microbiologique conforme aux exigences de la nouvelle norme marocaine retenue en la matière». Les 52 stations restantes (soit 12,32%), déclarées non conformes pour la baignade, subissent «l’influence des rejets d’eaux usées et/ ou une forte concentration de baigneurs, conjuguées à l’insuffisance des infrastructures d’hygiène et aussi aux changements climatiques et particulièrement en ce qui concerne les apports en eaux pluviales parfois polluées, qui rejoignent directement les plages par le biais des cours d’eau».

 

Quelque 55 femmes adouls prêtent serment à la Cour d’Appel d’Agadir

•. La nouvelle promotion des Adouls a prêté serment, récemment, devant la Cour d’Appel d’Agadir, conformément aux dispositions de l’article 10 de la loi relative à la profession. Ainsi, cette nouvelle promotion comprend 104 nouveaux Adouls, dont pour la première fois 55 femmes, après l’ouverture de cette profession à la gent féminine, dans le cadre de la stratégie mise en place pour son intégration dans les métiers de la justice.

 

Al Bayane
Plus de 30 inventeurs marocains honorés au concours international des inventions contre le COVID-19

• Trente-trois inventeurs marocains faisant partie de huit institutions ont été honorés au concours international des inventions contre le COVID-19, indique un communiqué l’association marocaine d’inventeurs OFEED. Ces inventeurs marocains ont remporté 3 médailles d’or, 4 médailles d’argent et 10 médailles de bronze lors du Grand Prix WIIF (World Invention and Innovation Fundation), précise la même source. La Fédération internationale des associations d’inventeurs (IFIA) avait lancé, le 15 mai, un appel aux inventeurs et entreprises innovantes dans le monde pour participer massivement au concours international «Inventions VS Corona» afin d’honorer les inventeurs qui ont des solutions pour lutter contre la propagation du COVID-19, rappelle le communiqué, notant que le concours a reçu 202 inventions de 35 pays. Parmi les pays qui comptent le plus grand nombre de participants, le Maroc figure en troisième place avec 24 inventions, après l’Inde et l’Iran respectivement avec 32 et 48 inventions.

 

 

Akhbar Al Yaoum
Le CMI lance son porte-monnaie mobile « lbriz»

•  La solution de paiement mobile interopérable du CMI «Ibriz by CMI» est lancée. Il s’agit d’un porte-monnaie mobile (m-wallet), présenté sous la forme d’une application gratuite adossée à un compte de paiement tenu par le CMI, qui permet d’effectuer des transactions mobiles de manière sécurisée, rapide et pratique à n’importe quel moment. «Ce lancement s’inscrit en droite ligne des efforts déployés par le CMI afin de limiter l’utilisation de l’argent liquide, facteur de risque dans le contexte actuel de crise sanitaire. L’institution a ainsi accéléré le déploiement de sa nouvelle application de paiement mobile pour favoriser les échanges sans contacts, une fonctionnalité exclusive et une première au Maroc», apprend-on du Centre monétique interbancaire.