La revue de presse de ce mercredi 5 mai

8611

Bientôt des médecins cubains au Maroc ?, Cafés/restaurants/traiteurs: des pistes pour une sortie de crise, Les grands chantiers résistent à la crise, Marché boursier : 9 MMDH échangés au premier trimestre, Le mariage des mineurs en baisse d’année en année…Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi :

Aujourd’hui Le Maroc
Des médecins cubains au Maroc ?

Une rencontre a déjà réuni le ministre de la santé, Khalid Ait Taleb, au siège du ministère à Rabat avec l’ambassadeur de Cuba au Royaume, Javier Dómokos Ruiz. Selon les autorités diplomatiques cubaines, des sujets d’intérêt commun pour les deux pays ont été abordés, principalement les actions de chaque pays pour faire face à la pandémie de la Covid-19. Il y a quelques semaines, le gouvernement avait annoncé son intention de s’ouvrir sur les expériences internationales ainsi que les compétences étrangères, notamment les médecins. Au cours de sa réunion, le diplomate cubain a réitéré « la volonté du gouvernement cubain de partager ses expériences dans les domaines de la santé et de la biotechnologie au profit du peuple marocain, des domaines dans lesquels la plus grande île des Antilles jouit d’une large reconnaissance internationale».

Marché boursier : 9 MMDH échangés au premier trimestre

Le volume des échanges sur les marchés central et de blocs peine à retrouver son équilibre. À fin mars, l’Autorité marocaine des marchés des capitaux (AMMC) recense des échanges de l’ordre de 9 milliards de dirhams alors que ce volume se situait autour de 13,87 milliards de dirhams au titre du premier trimestre de l’année 2020. Une grande partie de ces échanges est réalisée sur le compartiment central. Les échanges à ce niveau totalisent un volume de l’ordre de 6 milliards de dirhams représentant ainsi 67% des parts du volume global. En parallèle, les transactions de gré à gré captent pour leur part 33% du volume global. Elles représentent en effet une valeur de l’ordre de 2,93 milliards de dirhams.

L’Economiste
Les grands chantiers résistent à la crise

La pandémie n’aura pas profondément affecté la réalisation des grands chantiers. En effet, le ministère de l’équipement a lancé les appels d’offres des 5 grands barrages, qui devraient mobiliser un volume global de 2,3 milliards de mètres cubes et 7 ,8 milliards de dirhams. Idem pour l’activité portuaire qui a connu une dynamique destinée à approvisionner les marchés au niveau national et à l’étranger. Et cela, en dépit de l’impact de covid-19.

Cafés/restaurants/traiteurs: des pistes pour une sortie de crise

Baisse du chiffre d’affaires allant jusqu’à 60%, des milliers de postes d’emploi perdus et près de 25% d’établissements en arrêt d’activité définitif ou temporaire. Le secteur de la restauration est sans conteste l’un des plus impactés par la crise Covid-19. Pour atténuer un tant soit peu les retombées sur leur activité, les professionnels des métiers de bouche demandent un rééchelonnement des échéances fiscales. La Confédération marocaine des métiers de bouche (CMMB) vient en effet d’adresser un courrier dans ce sens au ministère du Travail et de l’Insertion professionnelle et celui de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie verte et numérique. La CMMB s’est d’ailleurs félicitée des efforts déployés relatifs aux mesures prises en faveur des contribuables désirant régulariser leur situation fiscale pour les créances mises en recouvrement avant le 1er janvier 2020 et demeurées impayées au 31 décembre 2020.

Al Yaoum Al Maghribi
Le mariage des mineurs en baisse d’année en année

Les cas de mariage des mineurs ont tendance à baisser d’année en année au Maroc, a indiqué, mardi, le ministre de la Justice, Mohamed Ben Abdelkader. Lors d’un séminaire consacré à la présentation du « Guide juridique pour les femmes victimes d’infraction ou de violation de droits », réalisé par l’Association « Jossour-Forum des femmes marocaines », Ben Abdelkader a souligné que l’année 2014 a enregistré un total de 33.489 actes de ce type de mariage, contre 30.230 actes en 2015 et 27.205 en 2016.

Al Ahdath Al Maghribia
Plateforme industrielle de Tanger Med: 95 nouveaux projets en 2020

La plateforme industrielle de Tanger Med a clôturé l’année 2020 avec 95 nouveaux projets industriels. Selon la newsletter du T1-2021 du groupe Tanger Med, ces projets représentent des investissements privés de 2,6 milliards de dirhams (MMDH), qui ont généré 7.458 nouveaux emplois. Il s’agit, entre autres, du groupe français Valor, leader européen dans le domaine de la pièce mécanique, le groupe japonais Nippon Express, spécialisé dans la logistique et l’assemblage de pièces automobile, Emirates Logistics, filiale de Sharaf Group et pionnier dans la fourniture de solutions de fret et de logistique, ainsi que le groupe allemand Stahlschmidt, spécialisé dans le système de câblage automobile.

Al Bayane
Gouvernement ouvert: la 2e Chambre approuve une feuille de route pour rejoindre l’initiative

Le bureau de la Chambre des conseillers a approuvé lundi une feuille de route pour rejoindre le « Partenariat pour un gouvernement ouvert » (OGP), une initiative multilatérale mondiale fondée sur la promotion de la transparence, l’autonomisation des citoyens, la lutte contre la corruption et l’exploitation des nouvelles technologies pour renforcer la gouvernance. Sur le plan des partenariats institutionnels, ce bureau a annoncé avoir décidé de tenir, mercredi, une rencontre avec le Conseil économique, social et environnemental (CESE) consacrée à la présentation des résultats de l’étude réalisée par le CESE sur « la classe moyenne au Maroc ».