H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelle.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Vaccin anti-covid: une petite minorité contre, embellie pour les télécommunications, une croissance de 4,5% prévue par la BERD en 2022, lancement d’un «Partenariat vert» entre le Maroc et l’UE, l’exportation des fruits et légumes face à des blocages… Voici quelques-uns des principaux titres développés par la presse nationale parue mercredi:

     

    Aujourd’hui Le Maroc
    Economie marocaine: une croissance de 4,5% anticipée par la BERD en 2022

    La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) livre son rapport sur les perspectives économiques régionales. Les anticipations faites pour le Maroc convergent vers une reprise solide de l’économie nationale. Les prévisions faites dans ce sens tablent sur un rebond de la croissance économique à 4,5% en 2021 après une contraction de 6,3% en 2020. Une estimation qui tient compte, selon la BERD, du succès relatif de la campagne de vaccination en cours dans le pays ainsi que d’une augmentation du tourisme.

     

    Le Parlement s’apprête à valider le projet de loi-cadre sur la fiscalité

    Après son adoption en Conseil des ministres, les parlementaires devront valider dans les deux semaines à venir ce texte avant la fin de la législature actuelle. Préparé en application des Hautes Orientations Royales et sur la base des recommandations des Assises nationales sur la fiscalité, tenues en mai 2019, ce projet vise à instaurer un système fiscal efficace, juste, équitable et équilibré, qui permet de mobiliser tous les potentiels fiscaux pour financer les politiques publiques, promouvoir le développement économique et réaliser l’inclusion et la cohésion sociales.

     

    L’Economiste
    Emploi: le défi de la transformation structurelle de l’économie

    « Le Maroc doit relever un ensemble de défis spécifiques pour que le marché du travail contribue au développement et à la croissance économique, tout en générant des opportunités pour tous». Avec des think tanks marocains et le HCP, la Banque mondiale compte mener des recherches ciblées pour fournir des éléments qui aideront les décideurs politiques à relever ces défis du marché du travail. En attendant, l’institution de Bretton Woods a identifié des défis clés qui pourraient améliorer la performance du marché du travail. Le premier est l’accélération de la transformation structurelle pour créer des emplois plus nombreux et de meilleure qualité dans des secteurs à plus forte productivité.

     

    Vaccin anti-covid: une petite minorité de sceptiques

    Alors qu’au départ, l’opinion publique semblait sceptique quant aux vaccins anti-Covid, la dernière enquête de L’Economiste-Sunergia démontre le contraire. En effet, la vaccination, perçue comme la seule issue à la crise, fait de moins en moins débat dans le pays. Plus de 8 sondés par l’enquête sur 10 ont affirmé être favorables à la vaccination, dont 4% qui ne comptent se faire vacciner que si cela est obligatoire. Seuls 9% déclarent ne pas vouloir inoculer le sérum.

     

    L’Opinion
    Politique pharmaceutique: les dessous d’une réforme en gestation

    Dans le sillage de la réforme globale du système de santé que le ministre Khalid Ait Taleb a esquissée, la refonte de la politique du médicament s’impose, après plusieurs années de dysfonctionnements en matière d’approvisionnement et d’accessibilité. Entamé vendredi, un débat national, mené par le ministère de la Santé, est censé déboucher sur un rapport final, traçant les contours de la nouvelle politique pharmaceutique du Royaume de 2021 à 2025 afin d’accompagner la mise en œuvre de la généralisation de la couverture médicale. L’enjeu est de reconstruire un marché du médicament capable de satisfaire la demande des 22 millions de Marocains qui bénéficieront de l’AMO.

     

    Pour une relance décarbonisée de l’économie

    A l’occasion du lancement, lundi, d’un partenariat vert entre le Maroc et l’Union européenne, Olivér Varhélyi, commissaire européen à l’Élargissement et à la Politique européenne de voisinage, a indiqué que les deux parties peuvent s’engager dans une relance économique qui permet de “reconstruire en mieux ». “Le Partenariat vert Maroc-UE nous offre le cadre idéal pour adresser ainsi les questions stratégiques liées à la relance économique. Il place la durabilité au centre des politiques, contribuant en conséquence au développement d’une économie marocaine plus diversifiée, inscrite dans la compétitivité internationale, génératrice de croissance inclusive”, a-t-il ajouté.

    Le Matin
    Embellie pour les télécommunications

    Après un bon exercice 2020, le secteur signe un premier trimestre 2021 en hausse, selon les derniers chiffres publiés par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (Anrt). Une évolution qui a profité en premier lieu au segment Internet avec un parc en croissance annuelle de 16%, atteignant 30,6 millions d’abonnés. Il a grossi de 4,2 millions sur une année, enregistrant un taux de pénétration de 85%. «Dans ce segment, l’Internet mobile reste le moteur de cette croissance puisqu’il réalise une hausse annuelle de 15,90% pour s’établir à 28,49 millions d’abonnés», indique le régulateur du marché.

     

    Al Bayane
    El Otmani réaffirme le soutien du Maroc à toute solution au dossier libyen

    Le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a réaffirmé, lundi à Rabat, le soutien agissant et continu du Maroc à toute solution consensuelle au dossier libyen. Lors d’un entretien avec le chef du gouvernement d’union nationale en Libye, Abdelhamid Dbeibah, El Otmani a souligné que le Maroc aspire à la réussite des prochaines échéances électorales en Libye, indique un communiqué du département du chef du gouvernement. Il a également exprimé sa satisfaction de la visite de Dbeibah à la tête d’une importante délégation libyenne au Maroc, ajoutant qu’elle constitue une occasion pour donner un nouvel élan aux relations bilatérales et à la coopération à tous les niveaux.

    L’exportation des fruits et légumes confrontée à plusieurs contraintes

    Les exportations des fruits et légumes qualifient la saison actuelle de très difficile. La fermeture du marché russe considéré comme une niche pour le Maroc, combiné aux difficultés que vit le marché traditionnel européen, sont autant de contraintes pour les associations de production et d’exportation des fruits et légumes au Maroc. A cela s’ajoute l’éternel agissement et magouilles de certaines organisations européennes, notamment espagnoles, pour perturber voire bloquer, les contingents de fruits et légumes d’origine marocaine dont principalement la tomate.

     

    Al Massae
    OCP/IFC: 100 M$ pour renforcer la chaîne de valeur agricole africaine

    Le groupe OCP, premier producteur mondial de phosphate et leader sur le marché des engrais phosphatés, et la Société financière internationale (International Finance Corporation – IFC) – membre du groupe Banque Mondiale, ont signé un accord de financement de 100 millions de dollars (M$) pour renforcer la chaîne de valeur agricole africaine et développer des systèmes alimentaires durables. Ce partenariat contribuera à soutenir les efforts du Groupe visant à consolider ses chaînes de valeur en Afrique, à contribuer au développement économique du continent et à favoriser l’émergence de systèmes alimentaires durables dans la région, indique un communiqué conjoint de l’OCP et l’IFC.

     

    Bayane al Yaoum
    Le Maroc et l’UE lancent l’initiative d’un «Partenariat vert»

    Le Maroc et l’Union européenne ont convenu de construire ensemble un Partenariat vert et procédé au lancement officiel de ce chantier. Selon une déclaration conjointe Maroc-UE, le lancement du Partenariat vert intervient suite à la réflexion menée sur l’avenir des relations Maroc-Union européenne, lors de la retraite de Skhirat, et sur la lancée de la Déclaration Politique Conjointe instituant le «Partenariat euro-marocain de prospérité partagée», adoptée en juin 2019 par le Conseil d’Association UE-Maroc, qui a identifié comme axe prioritaire la coopération en matière d’énergie, de lutte contre le réchauffement climatique, de protection de l’environnement et de promotion de l’économie verte.

     

    Rissalat Al Oumma
    Le Maroc sur la bonne voie pour atteindre l’objectif de l’accord sur le climat

    Le Maroc est sur la bonne voie pour atteindre l’objectif de l’Accord de Paris sur le climat signé en 2015, et visant à limiter le réchauffement climatique à un niveau bien inférieur à 2, de préférence à 1,5 degré Celsius, par rapport au niveau préindustriel, selon le Rapport sur les objectifs de développement durable de 2021. Le Maroc et la Gambie sont les deux seuls pays qui sont sur la bonne route pour maintenir le réchauffement climatique à un taux de 1,5 degré Celsius, alors qu’aucun des pays du G20 n’est considéré comme ayant adopté des politiques et actions compatibles avec la réalisation des objectifs de l’Accord de Paris sur le climat, selon ce rapport.

    Share.

    Comments are closed.