La revue de presse de ce mercredi 30 décembre

1172
DR.

Les compétences des MRE mobilisées, Hommes/femmes: énormes écarts entre les salaires des cadres, Investissement public : 230 MMDH prévus pour 2021, les précisions des experts marocains sur la nouvelle variante Covid… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi :

 

Le Matin
Economie sociale: le gouvernement mobilise les compétences des MRE

 

• Une convention de partenariat dans le domaine de mobilisation des compétences des Marocains Résidant à l’Etranger (MRE) au service du développement de l’Economie sociale au Maroc à travers l’accompagnement du développement des coopératives, a été signée, entre le ministère du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie sociale, le ministère délégué chargé des MRE et l’Office du Développement de la Coopération. Cette convention s’assigne pour objectif d’établir un partenariat entre les deux ministères, en mettant en place un programme de coopération et de coordination sur les questions liées au développement de l’économie solidaire et le développement des coopératives au Maroc, et ce conformément à la haute sollicitude dont Sa Majesté le Roi entoure la communauté marocaine résidant à l’étranger. Elle vise également l’accompagnement du développement des coopératives et l’encouragement des investissements des MRE dans ce domaine. Dans ce cadre, il sera procédé à la mise en place d’un plan d’action pour la période 2021-2030 afin d’accompagner 80% des coopératives d’artisanat et du tourisme.

 

L’Economiste
Hommes/femmes: énormes écarts entre les salaires des cadres!

• En plus d’être quasiment exclues du marché du travail, avec une part de près de 80% d’inactives, les marocaines sont mal rémunérées par rapport à leurs homologues hommes. Les quelque 20% qui s’aventurent dans le monde professionnel subissent des discriminations prononcées. Au niveau des postes de responsabilité dans le privé, l’écart de salaire net moyen par mois est énorme, selon la dernière enquête L’Economiste-Sunergia sur le salaire des cadres 2021. Les cadres masculins touchent en moyenne un salaire net mensuel de 25.480 DH, contre seulement 17.607 pour les femmes, soit un écart de 44,7%. Le gap est impressionnant, surtout au regard de l’échantillon traité. L’enquête, qui a touché 842 cadres (dont 270 femmes) et 487 entreprises, compte une majorité de grandes PME et de grandes sociétés, avec 42% de structures réalisant plus de 500 millions de DH et 17% générant entre 100 et 500 millions de DH.

 

Hautes fonctions : une agence pour le top management

• Un projet de réforme, datant de l’ancien ministre de la Réforme Administrative, est au stade du Secrétariat général du gouvernement (SGG). L’objectif est de fluidifier le circuit en accélérant les procédures de nomination, à travers la mise en place d’une instance indépendante, sous forme d’agence. Elle sera chargée de la gestion des recrutements dans les hautes fonctions pour les différents ministères, avec la neutralité requise, loin des pressions politiques. Ainsi, le ministre qui veut changer un directeur devra déléguer la présélection du candidat à cette instance. Cette dernière sera composée de trois experts et d’autant de représentants de l’administration, particulièrement du SGG et du ministère de la fonction publique. Ladite agence sera chapeautée par un président autonome.

 

Aujourd’hui le Maroc
Retraite des parlementaires: la liquidation actée

• . Cette fois-ci est la bonne. Le régime de retraite des parlementaires vit ses derniers jours. Adoptée par la Chambre des représentants il y a quelques jours, la proposition de loi visant la liquidation du régime de retraite des élus parlementaires fait désormais consensus à la Chambre des conseillers. En effet, la conférence des présidents des groupes et groupements parlementaires et la présidence de la deuxième Chambre ont accepté le texte transféré par les députés. Par ailleurs, des sources parlementaires chez les conseillers affirment dans ce sens qu’il va falloir liquider le régime de retraite des conseillers parlementaires mais prendre en considération la particularité de la caisse réservée aux élus parlementaires de la deuxième Chambre. Car contrairement à la caisse de retraite des députés de la première Chambre, la caisse des conseillers n’a pas encore enregistré un déficit et peut fonctionner pendant quelques années encore.

 

Investissement public : 230 MMDH prévus pour 2021.

• L’investissement public maintient son trend haussier amorcé durant cette dernière décennie. Une hausse de plus de 37% des montants alloués a été observée sur ladite période. Une enveloppe qui tend à alimenter les principaux chantiers de développement économique et social ouverts au niveau national. A cet effet, la valeur globale des investissements publics est passée de 167,3 milliards de dirhams (MMDH) en 2011 à 230 MMDH prévue en 2021. Parmi les principales orientations prises dans cette ère de Covid, on cite la redynamisation de l’investissement public. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’a été mis en place le Fonds Mohammed VI pour l’investissement doté d’une enveloppe budgétaire de 45 milliards de dirhams. Il a été, par ailleurs, décidé de la réaffectation des dépenses d’investissement aux priorités stratégiques ainsi que l’opérationnalisation des mécanismes de préférence nationale.

 

L’Opinion
Nouvelle variante Covid : les précisions des experts marocains

• «Une nouvelle souche du coronavirus est apparue en Angleterre». L’information soulève depuis plus d’une semaine beaucoup d’interrogations et éveille l’inquiétude des Marocains qui craignent de se retrouver « interdits » de sortie et encore une fois cloîtrés. Cependant, la nouvelle n’a pas lieu d’inquiéter outre-mesure.La variante anglaise n’est pas plus mortelle que celle découverte à Wuhan en décembre 2019. « Ce qui me surprend, c’est que les gens s’étonnent de l’apparition d’une variante d’un virus », déclare Jaâfar Heikel, épidémiologiste spécialiste en maladies infectieuses, qui affirme que « le Coronavirus a déjà muté en plusieurs variantes, dont certaines ont été découvertes fin juin au Sud de la France . Il explique en outre « qu’en épidémiologie et en maladies infectieuses, il est normal d’observer plusieurs mutations d’un virus, à l’exemple de la grippe saisonnière qui mute chaque année ».

 

Bayane Al Yaoum
Amzazi : Réduire le fossé numérique entre le rural et l’urbain

•  La réduction du fossé numérique entre les milieux rural et urbain constitue un des défis à relever en matière d’enseignement à distance, a indiqué à Khémisset, le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi. S’exprimant lors du conseil d’administration de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Rabat-Salé-Kénitra, Amzazi a expliqué que parmi les défis à relever en matière d’enseignement à distance, sur lesquels le ministère œuvre avec le soutien de ses partenaires, figure la réduction du fossé numérique entre le monde rural et urbain et les catégories sociales, afin de garantir un accès équitable à l’enseignement. Il a, à cet égard, salué les différentes initiatives de solidarité entreprises par un parterre de partenaires du système éducatif, visant à distribuer des tablettes électroniques au profit des enfants en milieu rural en situation de précarité, appelant à élargir ces actions pour inclure d’autres enfants nécessiteux.