La revue de presse de ce mercredi 20 janvier

1460
DR.

Les dépenses des collectivités territoriales passées au crible, le Yémen réitère son soutien à la marocanité du Sahara, un plan stratégique pour sauver les industries culturelles, Visas : Le plaidoyer du député franco-marocain M’jid El Guerrab pour l’Afrique, chute des inscriptions des étudiants étrangers au Maroc… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi :

 

Le Matin
Le Yémen réitère son soutien à la marocanité du Sahara

• Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, s’est entretenu, lundi par visioconférence, avec le ministre des Affaires étrangères et des expatriés de la République du Yémen, M. Ahmed Awad bin Mubarak. Selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Bourita a réitéré ses félicitations à son homologue yéménite à l’occasion de sa nomination en tant que ministre des Affaires étrangères et des expatriés, tout en lui exprimant l’appréciation et le soutien du Royaume du Maroc au nouveau gouvernement yéménite. M. Bourita a formulé le souhait que ce gouvernement puisse s’acquitter de ses missions dans les meilleures conditions, afin de servir les intérêts du peuple yéménite frère et soulager ses souffrances, rapporte le communiqué. Au cours de ces entretiens, le ministre a affirmé son soutien aux efforts internationaux visant à préserver l’unité du Yémen, sa stabilité et sa souveraineté nationale. Le ministre yéménite a réitéré, à cette occasion, la position de son pays en faveur de la marocanité du Sahara et de l’initiative d’autonomie, comme seule base pour résoudre ce conflit régional, a ajouté la même. Les entretiens ont également porté sur le développement des relations bilatérales et les questions régionales et arabes, d’après le communiqué.

 

L’Economiste
Collectivités territoriales: Les dépenses passées au crible

•  Crise oblige, les élus doivent serrer la ceinture. Le mot d’ordre de l’Intérieur est donné. Désormais, les actions et dépenses des présidents des collectivités territoriales seront contrôlées par les walis et gouverneurs. Ils sont appelés à la rationalisation de la gestion des dépenses de fonctionnement, l’accélération du paiement des dus aux TPME, PME et délégataires et régies de distribution d’eau et d’électricité ainsi que le règlement des échéances des emprunts. Hormis ces priorités, aucune nouvelle dépense ne pourra être engagée sans approbation.

 

Industries culturelles : un plan stratégique s’impose!

• “Il est important d’élaborer un plan stratégique national pour notre industrie, avec l’ensemble des partenaires concernés, une mesure qui a été intégrée dans le cadre du contrat programme signé lors du Comité de veille économique (CVE)”, a indiqué Neïla Tazi, présidente de la Fédération des Industries Culturelles et Créatives (FICC). Revenant sur les appuis proposés par la FICC aux acteurs culturels, Mme Tazi a relevé que la Fédération travaille sur les questions liées à l’organisation et l’émergence du secteur, la fiscalité, la législation, la formation professionnelle, le statut des entreprises et des professionnels, les cartes d’artistes, les droits d’auteurs, la dynamique régionale, les synergies sectorielles etc. “Cela va faire bientôt deux ans que la FICC fédère les opérateurs des filières et défend une vision pour le secteur” a-t-elle fait savoir dans un entretien.

 

Aujourd’hui le Maroc
Pedro Sanchez : Le Maroc revêt une «importance capitale» pour les intérêts de l’Espagne

• . Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a souligné le caractère stratégique des relations de son pays avec le Maroc, relevant que la prochaine Réunion de Haut Niveau ne fera que consolider davantage le partenariat bilatéral solide. «Le Maroc revêt une importance capitale pour les intérêts de l’Espagne», a affirmé M. Sanchez qui s’exprimait, lundi à Madrid, à l’occasion de la 4ème Conférence des ambassadeurs espagnols accrédités à l’étranger. Dans ce sens, le responsable espagnol a ajouté que la prochaine Réunion de Haut Niveau entre les deux pays, prévue en février prochain, sera une occasion pour donner un nouvel élan aux relations bilatérales.

 

L’Opinion
Nouvelle souche du Covid-19: Retour vers un enseignement à distance?

• Réputée fortement transmissible parmi les jeunes et les enfants, la nouvelle souche de la Covid-19 serait-elle annonciatrice d’un retour généralisé vers l’enseignement à distance? L’annonce de la détection d’un premier cas au port de Tanger Med, a déjà poussé les autorités à reconduire pour 2 semaines le couvre-feu en vigueur. L’arrivée de cette nouvelle variante sur le territoire, fait ainsi craindre une fin prématurée de l’enseignement en présentiel vu la forte propagation de cette nouvelle souche parmi les jeunes populations jusqu’ici relativement épargnées. Bien que la communauté scientifique reste confiante quant à l’efficacité du vaccin face aux nouvelles variantes, le retard pris pour assurer une immunité collective semble de plus en plus irrattrapable.

 

Al Bayane
Visas: le plaidoyer du député franco-marocain M’jid El Guerrab pour l’Afrique

• . Obtenir un visa pour la France, quel que soit le motif du voyage, relève encore trop souvent du parcours du combattant, particulièrement lorsqu’on est ressortissant de pays africains ou du Maghreb. Une situation qui n’est pas du goût du député franco-marocain, M’Jid El Guerrab, qui vient de présenter devant la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale française un rapport visant à faciliter le processus. Dans ce rapport, co-rédigé avec Sira Sylla, élue de Seine-Maritime et spécialiste des sujets touchant les diasporas africaines, les deux députés issus des rangs de la majorité se fendent d’un véritable plaidoyer en faveur de l’Afrique. Sur les 3,5 millions de visas délivrés par la France en 2019, seuls 10 % ont été octroyés aux ressortissants d’Afrique subsaharienne, malgré le poids démographique grandissant de cette région du monde et l’histoire commune qui l’unit à la France, souligne le rapport intitulé “Pour une nouvelle politique des visas : ouvrir la France à ceux qui la font rayonner”.

M. Ben Abdelkader pose les conditions de modernisation du système judiciaire

• Le ministre de la Justice, Mohamed Benabdelkader, a affirmé que la modernisation du système judiciaire national reste tributaire de la mobilisation efficiente de ressources humaines qualifiées et de l’utilisation accrue des nouvelles technologies. « Il serait vain de parler d’efficacité judiciaire et de modernisation de tout le système si on ne dispose pas d’une administration s’appuyant sur des ressources humaines efficaces et les nouvelles technologies, de manière à optimiser les règles de bonne gouvernance dans ce domaine », a expliqué le ministre au cours d’un débat sur « la gouvernance de l’administration judiciaire », organisé par l’Institut supérieur des sciences politiques, juridiques et sociales (ISPJS) de l’Université Mundiapolis.

 

Al Ittihad Al Ichtiraki
Meknès : Interpellation de 12 individus, dont un pharmacien, pour trafic de psychotropes

•. Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Meknès ont interpelé, lundi, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, douze individus, dont un pharmacien, son assistante et un employé dans une société pharmaceutique, pour leur lien présumé avec un réseau criminel actif dans le trafic de comprimés psychotropes. L’assistante du pharmacien, sa sœur et le chauffeur d’un taxi ont été appréhendés en flagrant délit de réception d’une quantité de psychotropes d’un individu impliqué dans le trafic de drogues et de psychotropes, avant que l’enquête menée dans le cadre de cette affaire ne permette d’interpeller le pharmacien et un employé d’une société pharmaceutique qui manipulait des commandes de ce type de médicaments, ainsi que cinq autres individus pour leur participation présumée dans des opérations de trafic de psychotropes, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

 

Akhbar Al Yaoum
La CGEM lance la 4ème édition de son baromètre « Performance du secteur privé »

•. La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) a annoncé, lundi, le lancement de la 4ème édition de son baromètre « Performance du secteur privé », et ce en partenariat avec Inforisk, leader marocain de la Data Economy. Ce baromètre offre aux acteurs publics et privés une opportunité supplémentaire d’analyser les principales tendances liées à l’activité des entreprises marocaines, particulièrement en cette période de crise, à travers le suivi régulier d’indicateurs tels que l’évolution du chiffre d’affaires, l’emploi, le financement et les délais de paiement, précise la CGEM dans un communiqué. Il vise également, à challenger les acteurs de l’écosystème entrepreneurial et d’orienter les priorités pour la mise en place de mesures d’accompagnement et de soutien des entreprises et des secteurs, ajoute la même source.

 

Al Massae
La pandémie fait chuter les inscriptions des étudiants étrangers au Maroc

• A cause de la pandémie de Covid-19 et ses nombreuses répercussions, les inscriptions des étudiants étrangers dans les universités marocaines ont drastiquement chuté, notamment dans les rangs des étudiants subsahariens. Dans ce sens, le Directeur de la Coopération et du Partenariat au ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique – Département de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Anas Bennani, a relevé qu’à chaque nouvelle année universitaire, le Maroc reçoit plus de 6.000 demandes d’inscription, dont plus que 80% émanant des pays de l’Afrique subsaharienne. En revanche, pour ce qui est de l’année universitaire 2020-2021, la mobilité estudiantine au niveau mondial a été lourdement impactée par les conséquences de la pandémie de la Covid-19 et notre pays n’en fait pas exception, a confié M. Bennani, relevant que la fermeture des espaces nationaux des pays et les mesures sanitaires préventives prises pour limiter la propagation du virus ont généralement conduit les étudiants de par le monde, à revoir leurs priorités et à reprogrammer ou à reporter leurs projets d’études à l’étranger.

 

Rissalat Al Oumma
Nouveaux variants Covid : Sinopharm rassure sur l’efficacité de son vaccin

 

• Lors d’un point de presse tenu le weekend dernier, Yang Xiaoming, le président de China National Biotec Group CNBG), filiale de Sinopharm, a indiqué que les nouvelles souches du coronavirus n’affecteront pas l’efficacité du vaccin, précisant que ce dernier a un taux d’efficacité de 79%. «Pendant la conception du vaccin, nous avons vérifié son efficacité contre des variantes qu’on a extraites du virus. Notre produit s’est avéré efficace et capable de faire face à toutes les souches du covid», explique le président. Et de rassurer que les nouvelles variantes ne sont pas plus dangereuses que «la version originale», bien qu’elles soient plus contagieuses.