La revue de presse de ce mercredi 19 mai

2148

Casablanca : Les toilettes publiques confiées à une SDL, Covid: une innovation marocaine de dépistage en temps réel, Recrutement régional des médecins : vers un veto syndical, Industrie automobile, l’embellie se concrétise!, Trafic de drogue: grosse opération coup de filet à Laâyoune…Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi :

Casablanca : Les toilettes publiques confiées à une SDL
(L’Economiste)

Du nouveau pour le projet d’aménagement de toilettes publiques à Casablanca. La Commune Urbaine vient de confier à la SDL Casa Baia (ou Casa Environnement) une nouvelle mission. En vertu d’une convention qui vient d’être adoptée lors de la dernière session du conseil de la ville, la SDL doit superviser notamment les travaux d’aménagement des sanisettes, la gestion, le nettoyage, la désinfection, le gardiennage, le recrutement des agents… Casa Baia sera rémunérée par un pourcentage (10%) retenu sur les revenus publicitaires des toilettes publiques actuellement en phase de projet. Ce modèle économique reposera donc sur l’affichage publicitaire comme principale source de recettes. Quant à l’accès, il sera gratuit pour les usagers.

Covid: une solution marocaine de dépistage en temps réel
(L’Economiste)

Encore une innovation de Mascir. Le centre de recherche relevant de l’Université Mohammed VI Polytechnique a développé un dispositif de dépistage du Covid en temps réel, sans réactifs. Le résultat du test, réalisé sur un échantillon nasopharyngé, peut être obtenu sur smartphone en moins de 20 secondes. La solution est sous forme d’un dispositif électronique miniaturisé, portable et connecté, intégrant la technologie de la spectroscopie proche infrarouge (FT-NIR), ainsi que des modèles embarqués d’intelligence artificielle.

Recrutement régional des médecins : vers un veto syndical
(Aujourd’hui le Maroc)

Première mobilisation syndicale contre la réforme de la loi sur l’exercice de la médecine. La dernière sortie du syndicat indépendant des médecins du secteur public pose des conditions, alors que le projet modifiant la loi relative à l’exercice de la médecine est attendu prochainement. Si le texte est toujours au stade d’élaboration, plusieurs amendements sont attendus, notamment l’assouplissement des conditions d’exercice pour les médecins étrangers au Maroc, mais également et surtout le recrutement des médecins. Le gouvernement étudie la mise en œuvre du recrutement régional à l’instar de ce qui a été déjà fait dans le domaine de l’enseignement. Le temps commence à presser puisque la nouvelle loi doit passer au cours de l’actuelle législature qui prend fin en août prochain.

Industrie automobile, l’embellie se concrétise!
(Aujourd’hui le Maroc)

L’automobile a renoué avec la croissance au terme du premier trimestre de cette année pour signer une performance remarquable à l’export, conservant ainsi sa réputation de fleuron majeur de l’industrie marocaine. La crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19) a, certes, ralenti le trend haussier de cette industrie, suite notamment au confinement et à la fermeture des frontières, mais cette pause a également permis au secteur de repartir sur de bonnes bases et cartonner davantage. En témoignent les récentes statistiques de l’Office des changes qui font état d’une amélioration des exportations du secteur de l’automobile de 38,9% au titre du premier trimestre de l’année 2021, pour s’établir à plus de 22,6 milliards de dirhams (MMDH).

Assurances: Hausse de 3,3% des primes émises à fin mars
(Al Massae)

Les primes émises par les compagnies d’assurances et de réassurance se sont établies à environ 14,4 milliards de dirhams (MMDH) à fin mars 2021, en hausse de 3,3% comparativement à la même période de l’année précédente. Ainsi, la branche « Non-Vie » a progressé de 6,3% à plus de 9,31 MMDH, tirée entre autres, par l’évolution du segment « Évènements catastrophiques » de 19% à 191,1 millions de dirhams (MDH), selon les statistiques mensuelles du secteur publiées par l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS). En revanche, la branche « Vie » a accusé une baisse de 1,8% à plus de 5,08 MMDH au terme des trois premiers mois de l’année, notamment sous le poids du segment « Epargne- Supports Dirhams » (-2,9%).

Trafic de drogue: grosse opération coup de filet à Laâyoune
(Rissalat Al Oumma)

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Laâyoune ont mis en échec, lundi soir, une tentative de trafic international de drogue et saisi une tonne et 264 kilogrammes de chira. La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué mardi, dans un communiqué, que les opérations sécuritaires, menées sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), ont permis d’interpeller deux individus, âgés de 26 et 30 ans, dont l’un est récidiviste, pour liens présumés avec un réseau criminel actif dans le trafic international de drogue. Les perquisitions effectuées à « Boucraa » ont permis de retrouver deux ballots de chira d’un poids total de 62 kg, avant que les recherches et investigations n’aboutissent à la saisie de deux voitures et de 39 ballots supplémentaires de la même drogue, enfouis aux environs de « Gueltat Zemmour », à environ 200 kilomètres de l’est de Laâyoune, précise le communiqué.

La commune de Fès veut renforcer la gestion de ses archives
(L’Opinion)

La commune de Fès a approuvé, lors de sa dernière session ordinaire de mai, une convention de partenariat avec les Archives du Maroc (ADM) pour l’échange d’expériences en matière de gestion des archives. Cette convention tend à renforcer la coopération entre les deux parties dans les domaines liés aux archives, l’assistance technique et l’accompagnement nécessaires à la gestion et à l’organisation de ces archives, outre l’échange de visites et l’organisation de rencontres. Elle prévoit l’adoption des outils technologiques et d’information modernes liés à la gestion des archives, en incitant les parties disposant d’archives de la ville de Fès à les confier aux Archives du Maroc, afin de les préserver et de les valoriser.