La revue de presse de ce mercredi 15 avril

DR.

Les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi sont bien sûr focalisées autour du coronavirus et ses conséquences, principalement sur l’économie. Tour d’horizon.

 

Le Matin
Le Maroc, un pays précurseur dans la lutte contre le coronavirus

• Alors que le monde entier œuvre pour trouver les meilleurs moyens de faire face à la pandémie de Covid-19, le Maroc a été précurseur dans la lutte contre le virus, grâce à la vision clairvoyante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a affirmé le magazine serbe  »Cord’’. »Dès l’apparition des premiers cas, le Maroc a pris une série de mesures préventives et proactives pour contenir la propagation du coronavirus, grâce à la vision clairvoyante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI », écrit le magazine dans un article intitulé « Comment le Maroc lutte contre la crise mondiale sans précédent de Covid 19’’. Le plan adopté par le Maroc pour lutter contre la pandémie est multidimensionnel et comporte des mesures diverses et de grande envergure pour endiguer la propagation du coronavirus et contrer son impact socio-économique, ajoute la publication dans son nouveau numéro publié mardi

Aujourd’hui le Maroc
Open-data: les explications du HCP

• La réponse du HCP n’a pas tardé. Après la diffusion sur une plateforme électronique d’une lettre ouverte signée par plusieurs chercheurs sur l’accès aux données détaillées des enquêtes du Haut-Commissariat au Plan, ce dernier vient de publier une mise au point sur la mise à la disposition du public des micro-données des enquêtes et études réalisées par le HCP. «Au moment où notre pays traverse une conjoncture marquée par les effets de la pandémie Covid-19, le HCP souhaite rappeler à tous les utilisateurs de l’information sociale et économique que les enquêtes et études réalisées, ainsi que les métadonnées y afférentes sont accessibles depuis son site web institutionnel (www.hcp.ma)», apprend-on auprès du Haut Commissariat au Plan. La même source précise que «depuis 2019, le HCP procède à la diffusion des micro-données des enquêtes et recensements réalisés dans le strict respect du caractère confidentiel des données individuelles.

Un lauréat d’Al Akhawayn crée un outil d’intelligence artificielle pour le Covid-19

•  L’innovation foisonne autour du Corona. La dernière en date est conçue par Anasse Bari, professeur à l’Université de New York (NYU) et lauréat de l’Université Al Akhawayn à Ifrane (AUI). Son innovation consiste, selon les initiateurs, en un «outil d’intelligence artificielle (IA) pour appréhender l’évolution du coronavirus et déterminer les actions à entreprendre pour limiter son impact ». Selon la même source, cet outil d’aide à la décision reposant principalement sur les analyses prédictives a déjà été déployé par la prestigieuse université américaine où ce natif de Tanger dirige une équipe de recherche. En détail, cette solution permettra concrètement, de «signaler la gravité clinique des cas contaminés par la pandémie, et aidera les médecins à déterminer quels patients ont réellement besoin de lits et quels sont ceux qui peuvent rentrer chez eux, les ressources des hôpitaux étant limitées

 

L’Économiste
Comment l’enseignement veut redécoller

•. Près d’un mois après le démarrage de l’enseignement à distance, c’est l’heure de dresser le bilan. Le ministre de l’Educa tion nationale estime avoir vécu une expérience humaine hors du commun. «J’ai été aux premières loges pour assister à une mobilisation véritablement exemplaire de tous les acteurs de notre système éducatif. Ils ont tous répondu à l’appel et étaient à pied d’œuvre dès le lendemain de l’annonce de la suspension des cours afin d’as surer coûte que coûte la continuité pédagogique des enseignements dès le lundi 16 mars», souligne Saaid Amzazi. Pour lui, les enseignants, les inspecteurs, responsables pédagogiques et administratifs, ainsi que les cadres du ministère, ont répondu avec un volontarisme hors pair à ce défi qui devait être relevé dans la plus grande urgence.

 

Plus violent que la BM: le diagnostic du FMI

• Après la Banque mondiale, c’est au tour du FMI de publier ses perspectives économiques mondiales lesquelles font référence à la croissance de l’économie marocaine. Pour les deux institutions internationales, la récession serait inévitable. Si pour la première, la croissance nationale devrait enregistrer cette année une régression de (-1,7%), la seconde s’attend à un choc plus violent: -3,7% (un taux qui évoluerait à 4,8% en 2021 dans les meilleures conditions). Le FMI prévoit d’autre part une hausse du taux de chômage: de 9,2% en 2019 à 12,5% cette année. Il faudrait s’attendre à un impact social très important.

 

L’Opinion
Les oubliés du système sanitaire en période de coronavirus

•. A force de lire et d’entendre dans les médias et les réseaux sociaux qu’ils sont les plus vulnérables et des sujets à risque, certains malades cardiaques chroniques refusent catégoriquement de sortir de la maison, de se laisser soigner ou de faire des analyses, en cas de besoin. Seul le traitement à distance, par téléphone, devient monnaie courante, pour l’ajustement de prise de médicaments. Une pratique, certes non courante ou conventionnelle, mais qui doit se faire de manière rigoureuse. La prise en charge des malades cardiaques chroniques, en cette période de pandémie du Covid-19, n’est pas chose aisée et il faut se soumettre à certains protocoles médicaux particuliers.

 

L’UIR se dote d’une Web TV

•  Activement présente sur les réseaux sociaux à travers ses comptes Facebook, Instagram, Twitter, sa chaîne Youtube ainsi que son site web afin de renseigner le grand public sur son offre de formation et ses activités, l’UIR complète aujourd’hui ses supports digitaux par le lancement d’une WebTV. 1ère WebTV universitaire, cette plateforme répond à la demande de contenus thématiques dans le secteur de l’enseignement qui sont à la fois informatif, académique et universitaire. Une demande d’autant plus forte dans le contexte actuel de confinement, la WebTV UIR a été mise en ligne ce lundi 13 avril 2020. Pour la découvrir, il suffit de se rendre sur le lien suivant : https://webtv.uir. ac.ma/

 

Libération
Les équilibres macro-économiques en 2020 impactés par le Covid-19 et la sécheresse

•. L’évolution des principaux équilibres macro-économiques en 2020 s’affiche fortement impactée par la crise du Covid-19 et la confirmation d’une deuxième année de sécheresse, selon la note annuelle macro-économique et taux de CDG Capital. « L’évolution des principaux équilibres macro-économiques en 2020 s’affiche fortement impactée par deux évènements majeurs en l’occurrence de la crise du Covid-19 et ses implications néfastes sur l’ensemble des composantes de l’économie nationale et la confirmation d’une deuxième année de sécheresse avec des conditions climatiques très défavorables, générant ainsi, une dégradation de la récolte céréalière et un recul du taux de remplissage des barrages », précise CDG Capital dans sa note intitulée « Economie nationale et marché de taux face aux enjeux du Covid-19 et de la sécheresse ».

 

Al Ittihad Al Ichtiraki
Une application mobile pour affronter le Coronavirus

• Les autorités ont décidé de lancer une application mobile pour aider au traçage des cas de contamination au coronavirus et en limiter la propagation. L’application utilise la fonction Bluetooth afin d’identifier avec qui l’usager a passé plus de trente minutes à moins de 2 mètres de distance. Lancée le 20 mars par le gouvernement de Singapour, l’application TraceTogether développe le principe du contact tracing (« suivi des contacts »). En laissant l’application ouverte et en ayant activé le Bluetooth, le programme stocke pendant 21 jours les données des personnes avec lesquelles le porteur du smartphone a été à « moins de 2 mètres, durant au moins 30 minutes ». Si, plus tard, l’une de ces personnes se révèle positive au Covid-19, et que l’application a repéré un risque de contamination, l’utilisateur du smartphone est contacté, pour éventuellement passer un test. Si c’est lui qui est infecté, il peut autoriser le personnel du ministère de la santé à accéder à l’application pour identifier les individus qui ont été à moins de 2 mètres de lui pendant au moins 30 minutes.

 

Tiznit: 65.000 quintaux d’orge subventionnée au profit des éleveurs

•  Quelque 65.000 quintaux d’orge subventionnée ont été distribués aux éleveurs de Tiznit sur deux dotations. La province de Tiznit a bénéficié d’une grande dotation de l’orge subventionnée, étant donné qu’elle souffre d’un déficit pluviométrique et d’une détérioration du couvert végétal due aux activités des éleveurs nomades, apprend-on d’une source de la préfecture. Toutes les mesures ont été entreprises pour assurer le bon déroulement de l’opération de distribution de 40.000 quintaux d’orge subventionnée, selon le responsable qui précise qu’une première dotation de 25.000 quintaux a été déjà distribuée.

Bayane Al Yaoum
Plus de 300 mesures pour faire face aux répercussions du Coronavirus

•. Le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani a souligné que le Maroc a pris plus de 300 mesures dans les divers domaines économiques, sociaux et sanitaires afin de faire face aux répercussions de la propagation du Coronavirus. En réponse à une question centrale sur « les répercussions sanitaires, économiques et sociaux de la propagation du Covid-19 et les mesures prises pour endiguer cette pandémie », lors de la séance mensuelle de la Chambre des représentants consacrée à la politique générale, El Otmani a indiqué que « les mesures prises par le Royaume lui ont permis d’éviter le pire », puisqu’il a été parmi les premiers pays à prendre une série de mesures préventives et à instaurer l’état d’urgence partout au Maroc.

Trésor: Excédent de 5,7 MMDH à fin mars 2020

• La situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) fait ressortir un excédent de 5,7 milliards de dirhams (MMDH) à fin mars 2020, contre un déficit de 2,2 MMDH durant la même période un an auparavant, indique le ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration. Les recettes ordinaires ont augmenté de 2,6% à 63,5 MMDH, tandis que les dépenses globales, y compris les services de l’Etat gérés de manière autonome (SEGMA) et les comptes spéciaux du Trésor (CST), ont reculé de 9,8% à 57,8 MMDH, précise le ministère dans un document statistique qui présente les résultats de l’exécution des prévisions de la loi de finances avec une comparaison par rapport aux réalisations de la même période de l’année précédente.