La revue de presse de ce mercredi 13 janvier

1950
DR.

Casa-Inondations : 15 MMDH pour éviter le même scénario, Transport, entreposage, restauration… une fin d’année difficile, Les entreprises marocaines présentes dans plus de 45 pays africains, Kénitra: 1,120 tonne de chira saisie… Les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi :

 

Le Matin
Tenue à Rabat de la 11ème réunion du Comité consultatif de défense maroco-américain

• En exécution des Hautes Instructions Royales relatives à la tenue de la 11è session du Comité consultatif de défense (DCC), le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé de l’Administration de la Défense nationale, M. Abdeltif Loudyi, a reçu, mardi au siège de cette Administration, le Sous-Secrétaire à la Défense US, chargé des Affaires politiques, M. Anthony Tata, en visite de travail de trois jours dans le Royaume à la tête d’une importante délégation militaire. Au début de leurs discussions, les deux responsables ont exprimé leur satisfaction quant à la solidité, l’excellence et la durabilité des liens privilégiés et du partenariat stratégique d’exception qui unissent les États-Unis d’Amérique et le Royaume du Maroc, indique un communiqué de l’Etat Major Général des Forces Armées Royales (FAR). Ils ont également mis en exergue leur ambition de développer davantage ces relations séculaires dans le même esprit d’amitié, de compréhension mutuelle et de confiance partagée, rapporte le communiqué.

 

L’Economiste
Casa-Inondations : 15 MMDH pour éviter le même scénario

• 15 milliards de DH (MMDH). C’est le montant des investissements en assainissement pluvial nécessaires à l’horizon 2027 pour que Casablanca soit à l’abri d’inondations futures. Au lendemain des fortes précipitations qu’a connues la métropole, le délégataire des services de distribution et d’assainissement a tenu à présenter sa version des faits. Le management de Lydec, objet depuis quelques jours d’une salve de critiques sur sa gestion de la crise, a fait une sortie, mardi 12 janvier, pour se disculper face à la grogne des casablancais. “Toutes les parties prenantes doivent se mettre ensemble afin de trouver une solution”, souligne Jean-Pascal Darriet, DG de Lydec. Selon lui, il faudra coûte que coûte accélérer le programme d’investissement dans les infrastructures pour supprimer les principaux points de débordement à Casablanca. Et le délégataire en a recensé une vingtaine. Pour chaque zone, une solution adéquate est proposée. Le réseau d’assainissement pluvial nécessite d’être renforcé sur certaines zones sensibles, objets de débordements.

 

Transport, entreposage, restauration… une fin d’année difficile

• Le HCP livre sa note de conjoncture d’octobre-décembre 2020. Elle donne notamment écho aux anticipations des chefs d’entreprises opérant dans les services marchands non financiers. Ainsi, 44% d’entre eux prévoient “une baisse de l’activité globale” de leur secteur. Les opérateurs enquêtés l’expliquent principalement par une baisse dans le transport aérien, l’entreposage et services auxiliaires des transports et l’hébergement et la restauration. Par ailleurs, 40% des chefs d’entreprises anticipent une baisse de la demande et une diminution d’emploi de 25%.

 

Aujourd’hui le Maroc
Automobile : près de 1 milliard DH injecté par Sumitomo et Yazaki.

• L’industrie automobile marocaine continue de séduire les Japonais. Un investissement de près de 1 milliard DH vient d’être injecté dans le secteur avec une prévision de 8.300 nouveaux postes d’emploi. Deux protocoles d’accord ont été signés, mardi 12 janvier à Casablanca, concrétisant ainsi les ambitions de développement de deux grands acteurs japonais sur le territoire national. «Les entreprises japonaises sont nombreuses à s’installer au Maroc. Elles ont une vraie satisfaction de ce qu’elles font.“Nous percevons une véritable volonté de développement de leurs activités dans notre pays”, constate dans ce sens Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, en marge de la cérémonie de signature de conventions portant sur la création de 4 usines dans le secteur automobile. Ces nouvelles créations attestent, en effet, de la résilience de l’industrie marocaine et de la confiance en la plateforme de production nationale.

 

Al Bayane
Bourita : Les relations maroco-américaines évoluent à une cadence « sans précédent ».

• Les relations maroco-américaines évoluent à une cadence « sans précédent ». Les relations maroco-américaines évoluent à une cadence « sans précédent » selon la vision de SM le Roi Mohammed VI et en coordination avec l’Administration américaine, a affirmé, à Dakhla, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. Ces relations ont connu ces dernières années une évolution très importante, à travers les visites de délégations de haut niveau des États-Unis d’Amérique, la signature de plusieurs conventions relatives au développement du commerce et la coordination entre les deux pays, a souligné Bourita lors d’un point de presse conjoint, à l’issue de ses entretiens avec le Sous-secrétaire d’Etat américain en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, David Schenker. Bourita a noté également que ces liens historiques sont basés sur les valeurs et intérêts communs et une vision cohérente sur plusieurs questions internationales.

 

Les entreprises marocaines présentes dans plus de 45 pays africains.

• Une présence réussie grâce à une approche pragmatique, prudente et progressive, a affirmé le président de la commission Afrique à la Confédération générale des entreprises au Maroc (CGEM), Abdou Diop. Les entreprises marocaines sont présentes dans plus de 45 pays africains. Elles ont construit depuis une vingtaine d’années, des relations économiques très porteuses avec les différents pays du continent. Ces relations se sont consolidées au fil des années en adoptant une approche pragmatique, prudente et progressive », a souligné Diop, dans une interview accordée à la MAP. Ces relations, a-t-il expliqué, ont débuté avec des exportations/importations dans une approche de commerce et avec les pays les plus proches sur le plan géographique et culturel, à savoir le Maghreb, l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Dans le même sillage, des investissements ont été lancés dans cette zone de proximité dans les secteurs des services aériens, télécommunications et numérique, services financiers, a relevé Diop.

 

L’Opinion
Kénitra: 1,120 tonne de chira saisie, un individu interpellé

• Le service préfectoral de la police judiciaire de Kénitra a mis en échec, lundi tôt le matin, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, une opération de trafic de 1,120 tonne de chira à bord d’un camion de transport international routier de marchandises. La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué, dans un communiqué, que le véhicule, en provenance d’une ville du nord du Royaume, a été intercepté à l’entrée de la ville de Kénitra, faisant savoir que les fouilles effectuées à bord du camion ont permis la saisie de 36 colis d’un poids total d’une tonne et 120 kilogrammes de drogue, soigneusement emballés dans des fûts en plastique vides, ainsi que l’interpellation du conducteur âgé du 47 ans. Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, a ajouté la DGSN.

 

Lancement de la campagne de reboisement dans la région forestière du Nord-Est

• La campagne de reboisement 2020/2021 vient d’être lancée par la direction régionale des eaux et forêts et de la lutte contre la désertification (DREFLCD) du Nord-Est sur une superficie totale de 4.700 ha. D’un coût global de 34 millions de DH, cette opération s’inscrit dans le cadre de la déclinaison régionale de la « stratégie Forêts du Maroc 2020-2030 ». Selon la DREFLCD, le programme de reboisement en cours rejoint les objectifs de restauration des écosystèmes forestiers naturels de cèdre de l’Atlas, de chêne-liège et de thuya.