La revue de presse de ce mardi 4 mai

1763

Un système de vidéosurveillance sophistiqué pour la ceinture verte de Rabat, la future station de dessalement de Casa-Settat en bonne voie, travailleurs sociaux: la réglementation sera bientôt mise en place, contrôle des points de vente pour les jetons de peinture… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi :

Le Matin
Bourita s’entretient avec son homologue finlandais

• Le ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, Nasser Bourita, s’est entretenu, par visioconférence, avec le ministre des Affaires Étrangères de la République de Finlande, Pekka Haavisto. Lors de cet entretien, les deux ministres ont loué l’excellence des relations entre le Maroc et la Finlande et ont réitéré leur volonté commune de les dynamiser davantage, indique le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération Africaine et des MRE dans un communiqué. Tout en confirmant la visite, très prochainement, de Haavisto au Maroc, les deux responsables ont mis en exergue l’importance de renforcer le dialogue politique, ainsi que le partenariat économique bilatéral, en l’ouvrant sur de nouveaux axes novateurs de coopération, comme le développement des nouvelles chaines de valeurs et de l’économie verte.

 

L’Economiste :
Casa-Settat : nouvelle étape pour la future station de dessalement

•. Nouveau marché pour la future station de dessalement de l’eau de mer dans la région Casa-Settat. Le ministère de l’équipement vient de lancer, via sa direction de la recherche et de la planification de l’eau (DRPE), un appel d’offres pour sélectionner un prestataire qui effectuera une étude du milieu marin et du procédé de prétraitement de l’eau de mer. L’ouverture des plis pour ce marché, dont le coût s’élève à 6 millions de DH, est prévue pour le 21 juin prochain. L’adjudicataire devra réaliser 4 missions pour le compte de la DRPE. Il devra intervenir sur le site choisi pour l’aménagement de la future station située à proximité du centre de Sidi Rahal (40 km au sud-ouest de Casablanca). Quant à la surface de la zone d’étude, elle s’étale sur l’équivalent de 1.400 hectares.

 

Jetons de peinture : contrôle des points de vente

• Après l’interdiction effective des jetons de peinture le 30 avril, le ministère de l’Industrie et du Commerce procédera au contrôle du réseau commercial pour vérifier le respect de cette décision. Certains fabricants ont collé sur les pots de peinture toujours en vente une étiquette indiquant que «le jeton n’a plus de valeur ou avec la mention «Emballage sans jeton». Un opérateur propose que les contrôles soient également effectués en amont, dans les usines et auprès des importateurs.

 

Aujourd’hui Le Maroc
«Al Jayl Al Akhdar» : 140.000 agriculteurs formés d’ici 2030

•  L’enseignement professionnel dans le secteur agricole sera bientôt enrichi par de nouveaux programmes de formation. En effet, celle-ci est au cœur de la nouvelle stratégie agricole baptisée «Génération Green» qui a pour ambition de former 150 000 jeunes dans le domaine agricole à l’horizon 2030, dont 140.000 lauréats de formation professionnelle agricole faisant partie de l’axe «Nouvelle génération de jeunes entrepreneurs agricoles». Pour y parvenir, le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts travaille actuellement sur le développement des programmes de formation professionnelle agricole plus adaptés aux évolutions du secteur. «Génération Green» 2020-2030 vise à faire émerger une classe moyenne agricole pouvant participer activement à l’équilibre socio-économique du milieu rural.

 

Un système de vidéosurveillance sophistiqué pour la ceinture verte de Rabat

• Après Casablanca, c’est la ville de Rabat qui sera dotée prochainement d’un système de vidéo-surveillance bien développé pour garantir une plus grande sécurisation des biens et des personnes dans les endroits à risques. C’est ce qu’indique un appel d’offres lancé par la Société Rabat Région Aménagement, relatif à présenter les études et suivi des travaux de mise en place d’un système de surveillance de l’ensemble du territoire de la ceinture verte de Rabat, dont la séance de l’ouverture des plis est fixée au plus tard le 11 mai 2021. Selon le cahier des charges, le coût des prestations est estimé à 360.000.00 DH.

 

Maroc le jour
Le Maroc, partenaire essentiel pour la sécurité au Sahel

• L’entretien téléphonique entre le Secrétaire d’État américain, Antony J. Blinken, et le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a confirmé la dimension « historique et stratégique » de la relation entre Washington et Rabat, et démontré que l’administration Biden compte sur le Maroc comme « partenaire essentiel » pour la sécurité au Sahel, le développement en Afrique et la paix au Moyen Orient, a indiqué l’analyste américain, Calvin Dark. « L’entretien entre le Secrétaire Blinken et le Ministre Bourita a démontré que les relations entre le Maroc et les États-Unis ne sont pas simplement historiques et amicales – elles sont actives, en croissance et stratégiques », a relevé ce spécialiste des questions internationales, dans une déclaration à la MAP à Washington.

 

L’Opinion
Ouarzazate/Artisanat : un complexe pour valoriser le savoir-faire marocain

• Le complexe de l’artisanat de Ouarzazate est une structure essentielle pour la valorisation du savoir-faire des artisans de cette province, le développement de leur production et le renforcement de leur organisation professionnelle. Regroupant plusieurs coopératives artisanales actives à Ouarzazate, ce complexe a été créé dans le but de contribuer au développement de ce secteur, en s’érigeant en vitrine pour la promotion des produits de l’artisanat qui font la fierté de cette province, notamment les bijoux et les tapis.

 

Un brigadier de police arrêté en possession de cocaïne à Al Hoceima

• Les éléments de la brigade anti-drogue relevant du service régional de la police judiciaire d’Al Hoceima ont interpellé, samedi soir, deux individus, dont un brigadier de police exerçant à la brigade de la surveillance du territoire à Al Hoceima, pour leur implication présumée dans une affaire de possession de cocaïne. Le premier prévenu, aux multiples antécédents judiciaires, a été appréhendé en flagrant de délit de possession de doses de cocaïne, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué. Les recherches et investigations ont également permis l’interpellation du fonctionnaire de police suspect, à bord d’un véhicule léger, en possession de 25 grammes de la même drogue, précise-t-on.

 

Bayane Al Yaoum
Marché du travail: 5 régions abritent 72% des actifs de 15 ans et plus (HCP)

• Cinq régions du Royaume abritent 72% de l’ensemble des actifs âgés de 15 ans et plus, selon le HCP. La région de Casablanca-Settat vient en première position avec 22,5% d’actifs, suivie de Marrakech-Safi (13,3%), de Rabat-Salé-Kénitra (13,3%), de Fès-Meknès (11,4%) et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (11,2%), précise le HCP dans une note d’information relative à la situation du marché du travail au 1er trimestre 2021.

 

Al Ahdath Al Maghribia
Profession de travailleurs sociaux: la réglementation sera bientôt mise en place

• La commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants s’apprête à lancer le débat sur un projet de loi relatif à la réglementation de la profession des travailleurs sociaux.La ministre de la Solidarité, du Développement social, de l’Égalité et de la Famille présentera mardi ce projet, qui intervient après un débat ayant duré des années sur la situation précaire de cette catégorie. Pour exercer ce métier, le travailleur social doit avoir l’accréditation de l’administration ainsi qu’un certificat ou un diplôme, qui sera spécifié dans un texte réglementaire, selon ce projet de loi.

 

Al Alam
Plus de la moitié de la flotte touristique détruite ou menacée de saisie

• La Fédération nationale du transport touristique au Maroc (FNTT) a affirmé que 25% de la flotte de transport touristique autorisée, respectant les normes professionnelles, ont subi des pertes qui pourraient les empêcher de continuer à fournir leurs services touristiques. Selon un communiqué de la FNTT, une partie de la flotte touristique marocaine n’est plus fonctionnelle et doit être renouvelée, alors que 30% sont menacées de saisie et de liquidation judiciaire, faute de respect de la décision du comité de vigilance de reporter le paiement des dettes.