La revue de presse de ce mardi 19 mai

DR.

L’approvisionnement en céréales, Un plan anti-crise pour l’immobilier, le vote électronique et les conseillers absents, le Maroc et la recherche nucléaire…  voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi :

 

L’Economiste
Céréales: le Maroc assure ses arrières

•  Régime turbo pour l’import des céréales. A fin avril dernier, le volume s’est chiffré à 3,5 millions de tonnes en forte hausse de 38% par rapport à la même période de 2019. «C’est l’effet de la nouvelle formule consacrant la liberté aux importateurs de saisir les opportunités du marché moyennant leur engagement de collecter la totalité de l’offre du blé tendre local», se félicitent les opérateurs. Ces derniers doivent par ailleurs assurer un stock de sécurité renouvelable couvrant, au moins 4,5 mois de besoins de consommation. Et c’est à la portée. le trafic portuaire des céréales a connu un niveau sans précédent à la fois en termes de volumes traités et en nombre de navires céréaliers reçus par les ports gérés par l’ANP. A ce titre, les services de l’Agence ont doublé de vigilance pour faire face à une situation de pointe. La mobilisation a été totale pour assurer un encadrement de proximité des opérations d’accueil et de traitement des navires de céréales.

 

Immobilier: le plan anti-crise de Bouchareb

•  Le ministère de l’Habitat travaille sur une feuille de route pour optimiser la reprise du marché de l’immobilier. Un plan de relance qui repose sur plusieurs leviers. Selon la ministre, « nous sommes partis sur la base d’un dépouillement de données exhaustives du terrain ». L’objectif est de cartographier les chantiers, leur taille, leur capacité à gérer la crise, le nombre d’ouvriers amenés à revenir au chantier…» Le challenge est de relancer l’activité avec le défi d’éviter l’apparition de nouveaux foyers/clusters favorables à la contamination, insiste la ministre. A cet effet, des instructions strictes sont données avec des guides et des mesures de sécurité ainsi que des gestes barrière qui seront observés dans les chantiers. «La relance devrait s’inscrire en continuité avec les mesures prises… Le plan de relance devra être inclusif, résilient et porteur de solutions innovantes», insiste la ministre.

 

Le Matin
Le Maroc, un modèle dans la surveillance des réacteurs de recherche nucléaires en Afrique

• Le Maroc constitue un modèle en matière de surveillance des réacteurs de recherche nucléaires en Afrique et au-delà, a affirmé lundi l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). Le Maroc, qui exploite le réacteur de recherche «TRIGA Mark II», constitue un centre de formation dans la surveillance des réacteurs nucléaires en Afrique et un exemple à suivre en matière d’inspection, d’indépendance et de fiabilité, a indiqué le bureau d’information de l’AIEA dans un article publié dans son bulletin hebdomadaire. Le réacteur de recherche «TRIGA Mark II», qui est la plus grande installation de recherche nucléaire du Royaume et relevant du Centre National de l’Énergie, des Sciences et des Techniques Nucléaires (CNESTEN), contribue à diverses activités liées à la recherche et la formation en médecine nucléaire, aux applications industrielles et à la gestion des déchets radioactifs, a souligné la même source.

 

Taqa Morocco: Le RNPG s’établit à 152 MDH au T1-2020

• Le Résultat net part du Groupe (RNPG) Taqa Morocco s’est établi à 152 millions de dirhams (MDH) au terme du premier trimestre de 2020, en baisse de 42,8% par rapport à la même période de l’exercice précédent. Le RNPG a atteint 152 MDH au T1-2020 contre 265 MDH à fin mars 2019 suite à l’évolution du résultat d’exploitation consolidé et celle du résultat financier consécutive à la baisse de la rémunération de la trésorerie disponible, indique Taqa Morocco dans un communiqué financier. Et de noter qu’il en découle un taux de marge nette consolidé qui s’élève à 9,2% contre 14,3% à fin mars 2019.

 

Aujourd’hui le Maroc
Vote électronique: les Conseillers absents sanctionnés?

• La séance hebdomadaire à la Chambre des conseillers ce mardi promet d’être particulière. Et pour cause. Des sanctions pourraient tomber contre les absents lors de l’opération de vote électronique la semaine dernière. Si la Chambre haute du Royaume est devenue la première au Maroc et la deuxième institution législative en Afrique et au Moyen-Orient à pratiquer le vote électronique, le taux de participation lors de cette opération inédite a quelque peu faussé la joie des responsables. Ainsi, près de la moitié des membres de la Chambre des conseillers n’auraient pas pris part au vote. Une cinquantaine de conseillers parlementaires au total risquent ainsi de voir leur nom lu publiquement et en direct à la télévision et la radio publiques, ce mardi au début de la séance hebdomadaire des questions orales en raison de leur absence. Des sanctions pécuniaires seraient même envisageables.

 

L’Opinion
L’Istiqlal propose des modifications de loi pour améliorer l’accès aux soins

• À travers son groupe parlementaire de l’Unité et de l’Egalitarisme, le Parti de l’Istiqlal vient de déposer ce 18 mai deux propositions de modification de loi qui visent à améliorer les conditions d’accès aux soins. La première modification cible l’article 29 de la loi n°17-04 qui devrait contenir une nouvelle disposition permettant aux pharmaciens de « remplacer un médicament ou produit pharmaceutique par un autre contenant les mêmes composants et les mêmes doses » dans les cas de figure où le médicament initialement prescrit n’est pas disponible dans les pharmacies ni chez les sociétés de distribution. La deuxième proposition de modification concerne les articles 2 et 26 de la loi cadre n°34-09 relative au système de santé et à l’offre de soins.

 

Al Massae
Covid-19: 10 MDH en soutien à la recherche scientifique et technologique

•  Une liste finale comprenant 53 projets a été retenue pour bénéficier du programme de soutien à la recherche scientifique et technologique dans les domaines liés à la pandémie du Coronavirus (Covid-19), auquel a été allouée une enveloppe budgétaire de 10 MDH. Parmi ces 53 projets, 60% concernent les domaines scientifique, médical et technologique, lesquels ont obtenu 69% du financement, tandis que 25% d’entre eux concernent les domaines des sciences économiques et politiques, bénéficiant ainsi de 19% du financement, affirme le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique dans un communiqué. Parmi ces projets, 15% sont consacrés aux sciences humaines et sociales, bénéficiant ainsi d’une quote-part de financement égale à 12%, précise le ministère.

 

Akhbar Al Yaoum 
Safi: Hausse de 84% des Produits de la pêche côtière et artisanale

• Les produits de la pêche côtière et artisanale commercialisés au niveau du port de Safi ont enregistré, durant les trois premières semaines du mois du Ramadan, une hausse de 84% par rapport à la même période de l’année écoulée. Selon des données de l’Office National des Pêches (ONP), les produits de mer commercialisés au niveau du port de Safi ont affiché durant ce mois sacré qui coïncide cette année avec le confinement et l’état d’urgence sanitaire, une hausse de 84% en valeur (23,434 MDH) et 190% en poids (7.048 tonnes), comparativement à la même période de l’année dernière (9,917 MDH en valeur pour 2368 tonnes). Les captures de sardine arrivent en tête avec une hausse de 98% en valeur, soit 19,213 MDH et 195 % en poids avec 6864 tonnes, suivies du poisson blanc avec une hausse de 41% en valeur (3,376 MDH) et 102% en poids (117 tonnes), précise la même source, relevant que les céphalopodes ont affiché la même tendance haussière, soit 150% en valeur (438.000 DH) et 163% en poids (13 tonnes).

 

Al Ittihad Al Ichtiraki
Youssoufia: Un jeune inventeur développe un distributeur automatique de gel désinfectant

• Un jeune inventeur issu de la ville de Youssoufia a réussi à développer un distributeur automatique de liquide désinfectant, à faible coût et de grande qualité, et ce dans l’objectif de contribuer aux différents efforts inlassables visant à endiguer la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19). Cet appareil, développé par l’inventeur Abdelmouhaimen Rakkas, l’un des lauréats de l’école « Act School » relevant du Groupe OCP, site Gantour et son frère Salaheddine Rakkas, et confectionné à partir de matériels purement locaux, se caractérise par sa simplicité dans la fabrication et l’installation. Ce distributeur automatique, qui fonctionne selon le système infrarouge, peut être utilisé aux entrées des hôpitaux, des institutions ou des lieux publics, car il permet à ses utilisateurs de stériliser leurs mains sans avoir à toucher le distributeur.

 

Rissalat Al Oumma
Un réseau national de surveillance radiologique de l’environnement

• L’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMSSNur) a développé un projet de mise en place d’un réseau automatique de mesure de la radioactivité présente dans l’environnement à travers l’installation de sondes de mesure en continu du débit de dose gamma ambiant, ayant pour but de contribuer à l’estimation des doses pouvant être reçues par la population. Ce projet s’inscrit dans les activités de contrôle réglementaire de l’AMSSNuR qui assure le support de l’Etat par la mise en place d’un réseau national de surveillance radiologique de l’environnement, en collaboration avec d’autres acteurs impliqués afin d’assurer un suivi des niveaux de la radioactivité dans l’environnement et de contrer de manière adéquate toute élévation anormale de ces niveaux, indique lundi un communiqué de l’Agence. Par la mise en place de ce projet de veille permanente en matière de radioprotection sur le territoire national, AMSSNuR compte détecter toute contamination environnementale qui pourrait être occasionnée par les activités radiologiques et nucléaires au Royaume et dans les pays voisins, et ainsi assurer la protection du public et de l’environnement contre les rayonnements ionisants issus de ces activités, précise-t-on.