La revue de presse de ce mardi 17 novembre

1484
DR.

Appel téléphonique entre le roi et l’émir du Qatar, polémique sur les cliniques dans la prise en charge du Covid-19, la situation épidémiologique à Safi sous contrôle, les prix de l’essence dépassent la moyenne des à international… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi :

 

Le Matin
Le Roi reçoit un appel téléphonique du Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani

• Le Roi Mohammed VI a reçu, lundi, un appel téléphonique de Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, Émir de l’État du Qatar. Lors de cet appel, Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani a salué les décisions prises par le Roi pour rétablir la situation dans la région d’El Guerguerat au Sahara marocain et a félicité le Souverain pour les résultats positifs de ces décisions qui ont permis la réouverture du passage pour une circulation sûre des personnes et des biens. Son Altesse a également exprimé son soutien au Royaume du Maroc dans les mesures qu’il entreprend pour la défense de la sécurité de ses territoires et ses citoyens. Pour Sa part, Sa Majesté le Roi, que Dieu Le préserve, a salué la décision de SA Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani d’organiser des élections directes des membres du Conseil de la Choura, au cours de l’année prochaine, considérant que ce pas important est en harmonie avec les choix constitutionnels de l’État du Qatar frère, et constitue un nouveau jalon dans le processus de développement et de modernisation mené avec sagesse par Son Altesse.

 

Transformation digitale : des agences urbaines numériques en projet

• Projet ambitieux chez le département de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme. Il planche sur la mise en place d’agences urbaines numériques 2.0. Ce projet de transformation digitale fera l’objet d’une étude à commanditer le 21 décembre prochain pour 4 millions de dirhams. La consultation a pour objectif la conception et la mise en place d’un modèle d’agences urbaines numériques 2.0, « véritable accélérateur d’innovation » publique à l’échelle territoriale sur la base d’une vision prospective et avec la mise en place d’un système de veille urbaine.

 

L’Économiste
Tanger Tech: Aeolon, premier investisseur

• En premier hôte de marque pour la cité Tanger Tech. Il s’agit de Shanghai Aeolon Wind Energy Technology Development, plus connu sous le nom d’Aeolon. Son arrivée a été annoncée lors de la signature de l’accord de l’entrée du Chinois CRBC (China Road And Bridge Corporation, filiale du géant chinois China Communications Construction Company, CCCC), dans le tour de table de Tanger Tech, le 3 novembre dernier. Aeolon compte investir 140 millions de dollars US (environ 1,3 milliard de DH) avec, à la clé, la création de 2.000 postes d’emploi dans une usine de fabrication de pales d’éolienne. Le projet tangérois est la première installation du géant chinois en dehors de la Chine continentale. Aeolon fournit les principaux fabricants d’éoliennes dans le monde en pales d’éoliennes.

 

Cloud Computing : des étudiants marocains raflent la 1ère place

• Deux équipes d’étudiants marocains de l’Université Hassan 1er Settat et l’école nationale des Sciences appliquées relevant de l’Université Abdelmalek Essaadi, de Tétouan viennent de remporter la 1ère place dans les catégories «Cloud computing» et «Network». Les étudiants primés ont représenté le Maroc à la compétition « Huawei ICT Academy », qui a enregistré cette année la participation de 110 équipes originaires de 39 pays.

 

Aujourd’hui le Maroc
Les députés et le vote du PLF

• Le gouvernement aura vécu des moments difficiles lors du vote en commission du projet de budget. En effet, à peine deux voix ont permis au PLF 2021 de passer en commission. Après introduction d’une série d’amendements, cette première partie du PLF avait été entérinée par 21 députés alors que 19 autres s’y sont opposés. Il est en effet très rare de voir un projet de budget passer avec une différence de voix aussi minime. Pour les observateurs, ce résultat est directement lié à la forte mobilisation des forces parlementaires de l’opposition au sein de la Chambre des représentants. Pour rappel, l’opposition avait fortement critiqué certaines dispositions contenues dans le projet proposé par le gouvernement, notamment l’institution d’une contribution sociale de solidarité. Si le PLF 2021 a réussi à passer le cap de la première Chambre au cours de sa première étape, des moments difficiles attendent le gouvernement à la deuxième Chambre. Et pour cause. Les forces de l’opposition dominent la Chambre des Conseillers.

 

Énergie : Rabat et Madrid renforcent leur partenariat

• Le ministre de l’Energie, des Mines et de l’Environnement, Aziz Rabbah s’est entretenu par visioconférence, dernièrement, avec la vice-présidente du gouvernement espagnol et ministre de la transition écologique et du défi démographique, Teresa Ribera Rodriguez, dans le cadre du renforcement du partenariat énergétique entre le Royaume du Maroc et le Royaume d’Espagne. Les deux parties ont soulevé plusieurs questions d’intérêt commun, telles que le gaz naturel, l’interconnexion électrique entre les deux pays, la coopération potentielle dans le domaine de l’hydrogène, ainsi que la concrétisation de la Déclaration conjointe de la feuille de route sur le commerce d’électricité à base d’énergies renouvelables, signée entre le Maroc, l’Espagne, le Portugal, la France et l’Allemagne, en marge de la COP 22, tenue à Marrakech en novembre 2016.

 

Maroc le Jour
La situation épidémiologique dans la province de Safi est sous contrôle

• La situation épidémiologique relative à la Covid-19 dans la province de Safi est sous contrôle, a affirmé la délégation provinciale de la Santé dans une mise au point. Suite à la diffusion d’informations sur la situation épidémiologique de la Covid-19 à l’échelle provinciale, dont l’absence des analyses de laboratoire pour la détection du virus et la non-déclaration du nombre des cas au niveau de l’hôpital provincial, la délégation a, dans cette mise au point, relaté les statistiques globales des analyses de laboratoire ainsi que les cas positifs et négatifs enregistrés. Ainsi, elle a souligné que le nombre d’analyses de laboratoire effectuées, jusqu’à samedi soir, à l’échelle de la province a atteint 34.300, précisant que les cas positifs cumulés s’élèvent à 1.179, dont 51 cas actifs sous traitement, alors que le nombre de décès s’établit à 7 au niveau de la province.

 

L’Opinion
Entente sur les tarifs des cliniques : le Conseil de la Concurrence doit-il entrer en jeu?

• La polémique sur les pratiques frauduleuses des cliniques dans la prise en charge des cas Covid-19, est loin d’être terminée! Après la grogne de l’opinion publique suite aux factures faramineuses des soins imposées par certains établissements privés, les voix s’élèvent cette fois-ci pour dénoncer une présumée entente anticoncurrentielle entre ces derniers. Bien que des mesures de contrôle technique et d’inspection aient été mises en marche, cette semaine, pour veiller au respect par les cliniques privées de la grille tarifaire imposée par le régulateur, certains appellent à l’intervention du Conseil de la Concurrence pour tirer au clair cette histoire qui suscite l’ire des Marocains.

 

INDH: des projets d’un coût de 33 MDH pour la promotion du secteur de la santé à Safi.

• Le Comité Provincial de Développement Humain (CPDH) de Safi a programmé au titre de 2019 et 2020 des projets visant la promotion du secteur de la Santé dans les différentes communes relevant de la province, pour un coût global de 33 millions de dirham (MDH). Ces projets concernent l’acquisition de trois unités médicales mobiles et deux ambulances médicalisées bien équipées et la création de la Maison de Maternité (Dar Al Omouma) dans la commune Bouguedra.

 

Libération
Akhannouch : L’agriculture marocaine fait preuve de résilience et d’agilité

• L’agriculture marocaine a fait preuve de résilience et d’agilité à des circonstances exceptionnelles grâce aux projets développés au cours des dix dernières années, a affirmé, jeudi, le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural, des eaux et forêts, Aziz Akhannouch. Les chantiers agricoles structurants ayant été lancés dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV) au cours de cette décennie, ont permis au secteur de faire preuve d’agilité et de résilience face à des conditions difficiles, aussi bien climatiques que sanitaires, a souligné Akhannouch qui participait à un séminaire virtuel de haut niveau tenu par la Banque mondiale sous le thème « Le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord à la croisée des chemins – Vers une relance économique résiliente, inclusive, durable et efficace « . Il a, dans ce sens, mis en avant les programmes d’assolement et les superficies irriguées qui permettent d’approvisionner tous les marchés du Royaume.

 

Akhbar Al Yaoum
Gaz Butane/Sucre: Baisse de la charge de compensation fin septembre

• La charge de la subvention du gaz butane et du sucre relative aux neuf premiers mois de 2020 a diminué à 9,083 milliards de dirhams (MMDH) contre 9,773 MMDH lors de la même période de l’année dernière, ressort-il du dernier bulletin d’information de la Caisse de compensation. Dans le détail, la charge de la subvention du gaz butane s’est élevée à fin septembre 2020 à 6,622 MMDH contre 7,136 MMDH à la même date de l’année 2019, soit une diminution de 7%, indique la même source qui explique cette baisse par le repli des cours du gaz butane et de la subvention unitaire de 13% au cours de cette période.

 

Al Massae
Prise en charge Covid dans les cliniques privées : Ait Taleb sollicité

• La Fédération marocaine des droits du consommateur a demandé au ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb d’intervenir pour barrer la route aux cliniques privées qui se livrent à des pratiques «scandaleuses», notamment la surfacturation des prestations de soins hospitaliers prodigués aux patients positifs à la Covid-19. Si certaines cliniques exigent des avances allant de 6.000 à 14.000 Dhs d’autres refusent tout simplement de délivrer la facture établissant la prestation de soins ou bien la communication des rapports médicaux.

 

Rissalat Al Oumma
Maroc: Les prix de l’essence dépassent la moyenne mondiale

• Les prix de l’essence au Maroc dépassent la moyenne des prix pratiqués à l’échelle internationale. C’est ce qui ressort d’un rapport publié par Global Petrol Prices. Au Maroc, le prix de l’essence s’est chiffré, jusqu’au 9 novembre 2020, à environ 1.02 USD dépassant ainsi la moyenne mondiale des prix qui se situe à presque 1.01 USD, ajoute le rapport, notant que le Maroc est le 12ème pays de la région MENA où le prix du carburant est le moins cher et arrive au 93 ème rang sur les 163 pays qui ont fait l’objet de cette comparaison.