La revue de presse de ce mardi 16 février

2709
DR.

70% des nouveaux doctorants auront droit à une bourse, 82 MMDH de déficit budgétaire en 2020, le Maroc se classe dans le top 10 mondial en termes de doses de vaccin administrées, les barrages du Nord remplit à 100%… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi :

L’Economiste
Doctorat: des bourses pour 70% des nouveaux inscrits.

Quelque 70% des nouveaux inscrits (de moins de 36 ans) dans le cycle doctoral des établissements universitaires pourront recevoir une bourse cette année (sans compter les étudiants des provinces du Sud, fonctionnaires, salariés ou étrangers). Les universités sont appelées à préparer les PV des délibérations des commissions de sélection, avec les noms des étudiants inscrits et la décision d’octroi ou non de la bourse, et de les publier sur leurs espaces numériques avant le 26 février 2021. Concernant les doctorants en deuxième et troisième année, la liste des boursiers devrait être transmise à l’Office national des œuvres universitaires, sociales et culturelles (Onousc) avant le 19 février.

Échanges extérieurs: le Maroc 55e partenaire économique de l’Allemagne.

Le Maroc se hisse à la 55e place du classement des 100 partenaires commerciaux de l’Allemagne en 2020. Malgré une année difficile et une baisse globale des échanges à l’échelle internationale, le Royaume gagne deux positions par rapport à 2019. Au niveau continental, le Maroc est le troisième pays ayant le plus d’échanges avec l’Allemagne avec une balance commerciale de 3,2 milliards d’euros pour l’année 2020 derrière l’Afrique du Sud (29e rang) et l’Égypte (50e rang).

Aujourd’hui le Maroc
Exécution budgétaire: un solde négatif de 82 MMDH en 2020.

L’exécution de la loi de finances rectificative (LFR) à fin décembre 2020 laisse apparaître un solde budgétaire négatif de 82 milliards de dirhams (MMDH), selon la Trésorerie générale du Royaume (TGR), relevant du ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration. Ce déficit résulte de ressources ordinaires (hors recettes d’emprunts) de 396,8 MMDH et de charges (hors amortissements de la dette) de 478,8 MMDH, précise la TGR dans son rapport trimestriel sur l’exécution de la loi de finances. Compte tenu de recettes d’emprunts de 122,7 MMDH et d’amortissements de la dette de 68,7 MMDH, l’exécution de la loi de finances rectificative dégage un excédent des charges sur les ressources de 28,1 MMDH, précise la même source.

Maroc le Jour
Tanger-Tétouan-Al Hoceima: le taux de remplissage de trois barrages atteint 100%.

Le taux de remplissage de trois barrages situés dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a atteint 100%, indique un rapport de la direction générale de l’Eau, relevant du ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau. Les retenues du barrage Oued El Makhazine (province de Larache), le plus grand barrage de la région, ont atteint 672,9 millions m3, soit un taux de remplissage de 100%, précise le document. Pour leur part, les barrages de Chefchaouen et de Nakhla (province de Tétouan) ont affiché un taux de remplissage de 100%, soit une disponibilité d’eau respectivement de 12,2 millions m3 et 4,21 millions m3.

L’Opinion
Vaccination anti-Covid : le Maroc dans le top 10 mondial.

Au 14 février 2021, le Maroc figure dans la liste des 10 pays ayant administré le plus de doses de vaccin contre la covid-19. En effet, sur un diagramme en barre du site officiel “ourworldindata.org”, illustrant la moyenne, sur sept jours, des doses administrées pour 100 habitants de la population totale, le Maroc apparaît en 9e position, avec un taux 0,36%, devançant la Turquie qui se place en 10e position (0,21%). Le Maroc est devancé par les États-Unis en 6e position, le Bahreïn 7e position et Malte en 8e position avec des taux respectifs de 0,5%, 0,48% et 0,41%.

Guelmim: des efforts soutenus pour la régénération de l’arganier.

Les projets relatifs à la régénération de l’arganier dans la province de Guelmim constituent un exemple éloquent des efforts déployés par la Direction provinciale des Eaux, Forêts et de la lutte contre la désertification et plusieurs acteurs locaux pour sauvegarder cet arbre endémique et maintenir la durabilité des ressources forestières nationales. Selon la Direction provinciale des Eaux, Forêts et de la lutte contre la désertification, il a été procédé à la reconstitution de 1.400 ha d’arganiers dans la province de Guelmim depuis l’année 2006. L’un des projets pilotes dans ce domaine figure la régénération de l’arganier dans la commune de Tagante (province de Guelmim), mis en œuvre par la Direction et relatif à la restauration des écosystèmes écologiques forestiers endémiques et locaux.

Assahraa Al Maghribiya
Sahara: L’ambassadeur du Maroc à Genève démystifie les élucubrations chimériques de l’Algérie au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU.

L’ambassadeur du Maroc auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, Omar Zniber, a mis à nu, preuves à l’appui, les contre-vérités et les élucubrations chimériques et mensongères colportées par l’Algérie à chaque session du Conseil des droits de l’Homme (CDH) de l’ONU au sujet de la question du Sahara marocain. Dans une lettre envoyée aux missions diplomatiques accréditées à Genève en perspective de la 46e session du CDH, Zniber a attiré l’attention sur le caractère biaisé et politiquement motivé de la déclaration « qui cible et attaque indûment, à chaque session, le Royaume du Maroc, en lien avec le différend régional sur la question du Sahara », dénonçant l’instrumentalisation politique de cette question par un groupuscule agissant à l’instigation de l’Algérie pour dévoyer les débats du Conseil. Dans cette lettre, Zniber a donné un aperçu historique du processus de parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume, du différend artificiel autour de la marocanité du Sahara, et des efforts crédibles déployés par le Royaume pour clore ce conflit qui n’est que le résidu de la guerre froide.

Akhbar Al Yaoum
L’bankalik lance un parcours d’ouverture de compte avec un « Selfie ».

Le groupe Attijariwafa Bank (AWB) a annoncé, jeudi, le lancement par sa marque « 100% mobile » au service des jeunes, L’bankalik, d’un nouveau parcours d’ouverture de compte avec un « Selfie ». Ce dispositif, qui est sécurisé et en totale conformité avec les directives de Bank Al-Maghrib et ce, dans le strict respect de la loi de protection des données personnelles, permet l’ouverture de compte via un simple selfie, en utilisant les technologies de pointe de la reconnaissance faciale et de la signature électronique, explique AWB dans un communiqué. L’bankalik renforce ainsi son offre de banque gratuite pour les moins de 35 ans, en leur offrant une nouvelle expérience digitale inédite sur le marché, simple et fluide, en phase avec les nouveaux styles de vie de la « génération connectée », 100% mobile et sans contraintes, où la banque se met au rythme du client, souligne la même source.