La revue de presse de ce lundi 3 août

4251
DR.

La relation France-Maroc et la crise du covid, un « plan marshall » pour favoriser la reprise économique, Tanger met ses usines en “quatorzaine”, entre hôtels et location de vacances, le choix des Marocains… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi:

 

Le Matin
Benmoussa: la relation Rabat-Paris, une opportunité pour mieux surmonter la crise de Covid-19

•  La relation d’exception entre le Maroc et la France constitue « très certainement » une opportunité pour mieux adresser ensemble les défis et les opportunités de la crise de Covid-19, tant sur le plan sanitaire qu’économique, a souligné l’ambassadeur du Royaume à Paris, Chakib Benmoussa. « Notre mémoire partagée, notre histoire commune apaisée, la densité de nos relations humaines et la convergence d’intérêts favorisent la consolidation de cette relation entre nos deux pays, une relation résiliente, tournée vers l’avenir et qui est source d’inspiration pour la coopération Europe/Afrique/Méditerranée et d’attachement au multilatéralisme, à travers des sujets aussi cruciaux que la sécurité et la lutte contre le terrorisme, la migration ou les changements climatiques », a relevé M. Benmoussa dans une vidéo réalisée par l’ambassade à l’occasion du 21ème anniversaire de la Fête du Trône.

 

L’Économiste
Un projet choc pour la relance

• Aux grands maux, les grands remèdes. Les répercussions de la crise liée à la pandémie du Covid-19 nécessitent un véritable « plan marshall » pour favoriser la reprise économique. Dans son discours de la Fête du Trône, le Roi Mohammed VI a insisté sur « l’ampleur de la crise et ses fâcheuses retombées sanitaires, mais aussi économiques et sociales ». Après plusieurs mois d’arrêt d’activité, « les différents secteurs de production ont été profondément affectés, de même que les revenus des familles et le budget de l’Etat ». D’où l’importance d’agir sur les deux niveaux, avec des mesures pour booster la reprise des activités productives, mais aussi pour renforcer la protection sociale des ménages.

 

Tanger met ses usines en « quatorzaine »

• Tanger prend une pause pour mieux contrer la pandémie du Coronavirus. Pour y faire face, l’une des premières mesures est la fermeture des usines du 29 juillet jusqu’au 12 août. Il s’agit d’une décision collégiale prise de concert par les industriels et les autorités locales. « Nous avons demandé aux entreprises qui peuvent se le permettre de fermer durant cette période afin d’éviter les risques de contagion », affirme Adil Rais, président de la CGEM Nord. Il s’agit d’un acte volontaire de la part des industriels dont l’objectif est de réduire les déplacements durant cette période où l’activité est de facto réduite.

 

L’Opinion
Hôteliers vs location de vacances: un duel à armes inégales

•. Séjourner chez la famille, dans une résidence de location, des centres d’estivage ou dans des hôtels. Ce sont là des alternatives qui se proposent quant au mode d’hébergement des familles en vacances d’été. Malgré les efforts entrepris par les opérateurs hôteliers, la majorité des Marocains choisissent d’épargner leurs bourses et préfèrent loger chez des proches ou louer des maisons de vacances. D’autres défis se manifestent pour la relance du tourisme interne dans la conjoncture actuelle causée par la pandémie de la Covid-19, notamment l’adaptation aux règles de prévention et l’établissement d’une communication autant attrayante que rassurante, sans quoi seul un ménage sur quatre alimente les caisses du tourisme national cet été.

 

Casablanca: interpellation de trois présumés kidnappeurs

• Les éléments de la police judiciaire du district Mers Sultan-Al Fida à Casablanca, a interpellé en étroite coordination avec leurs homologues de Mohammedia et les services de la Gendarmerie Royale du district Béni Yakhlef, trois individus, aux multiples antécédents judiciaires, pour leur implication présumée dans la séquestration, l’enlèvement et la demande d’une rançon dans le cadre du règlement des comptes lié à une affaire de trafic de drogue et de stupéfiants. Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), les éléments de la sûreté nationale de Casablanca étaient alertés par une femme qui prétendait que son fils (24 ans) avait été enlevé par les passagers d’une voiture. Suite à cette alerte, une enquête a été ouverte, permettant d’interpeller le suspect principal et deux de ses complices et de trouver la victime qui était ligotée dans une zone rurale aux environs de Mohammedia, précise le communiqué.

 

Libération
Enquête sur les circonstances du décès d’un migrant subsaharien

• Les autorités locales de la wilaya de la Région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont affirmé que lors de leur intervention suite à une alerte vendredi à la déclaration d’un incendie au parc de Donabo relevant de la compétence territoriale de la circonscription urbaine de Tanger, un ensemble de migrants subsahariens ont été repérés, dont l’un était inconscient, précisant que ce dernier avait été transféré à l’hôpital régional Mohammed V et que le médecin de garde avait confirmé son décès. Une enquête a été ouverte par les autorités compétentes sous la supervision du parquet pour déterminer les circonstances et les causes du décès du migrant subsaharien, ajoute la même source, notant qu’il a été procédé à l’interpellation des personnes qui l’accompagnaient. Au nombre de treize, ces personnes, qui tentaient de prendre la fuite, ont été placées en garde à vue, conclut la même source.

 

Crise libyenne: Rome apprécie le rôle joué par Rabat

•. Le ministre italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Luigi Di Maio, a exprimé l' »appréciation » de Rome à l’égard de l’apport et du rôle joué par le Royaume du Maroc en vue de la résolution de la crise libyenne et ce, lors d’un entretien téléphonique avec le Ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine, et des Marocains Résidant à l’Étranger, Nasser Bourita. L’entretien a également porté sur l’évolution constante de la coopération entre les deux pays élevée au niveau de partenariat stratégique signé en novembre 2019. D’autres sujets concernant des questions multilatérales d’intérêt commun ont été également évoqués lors de cet entretien.

 

Al Massae
Tanger Med: un Maroco-belge tente d’introduire 15 kg de cocaïne au Maroc

•. Les éléments de la sûreté nationale du port de Tanger Med ont réussi, aux premières heures de samedi, à mettre en échec une tentative de trafic de 15 kilogrammes et 884 grammes de cocaïne vers le Maroc, à bord d’une voiture portant des plaques d’immatriculation enregistrées à l’étranger. L’opération de contrôle aux frontières effectuée sur la voiture, immédiatement après son arrivée au port lors d’un voyage maritime exceptionnel en provenance de la France, a permis de saisir une cargaison de cocaïne bien emballée à l’intérieur du pare-chocs arrière de la voiture, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, précisant que le conducteur de cette voiture, un ressortissant belge d’origine marocaine et âgé de 35 ans, a été interpellé.

 

Assahraa Al Maghribia
Hôpitaux de campagne de Casablanca-Settat: un taux d’occupation de plus de 83%

• Le taux d’occupation des lits d’hospitalisation dans les trois hôpitaux de compagne situés au niveau de Casablanca-Settat s’est élevé, à la date du 31 juillet, à plus de 83,77%, soit un total de 1.616 lits occupés, indique la Wilaya de cette région. Ces lits se répartissent sur l’hôpital de compagne à la Foire Internationale de Casablanca (550 lits occupés) et ceux de Benslimane (676) et d’El Jadida (390), précise la même source dans un communiqué, notant que d’autres patients sont hospitalisés dans d’autres hôpitaux de la Santé Publique de la région. Ces trois hôpitaux de campagne disposent d’une capacité litière globale de 1.929 lits, dont 700 lits à la Foire Internationale de Casablanca, 690 à Benslimane et 539 à El Jadida, fait-on savoir.

 

Al Ahdath Al Maghribia
Marrakech: Enquête sur le double meurtre de deux enfants

• Le service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech a ouvert, dimanche, une enquête préliminaire sous la supervision du parquet compétent, pour élucider les circonstances du crime commis par une femme de 50 ans, qui a tué deux enfants de son époux. Les services de la police judiciaire avaient entamé, dimanche matin, les procédures de constatation des corps sans vie des deux mineurs, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, précisant qu’il s’agit d’un garçon et d’une fille âgés respectivement de 12 et 14 ans, l’un d’eux a été victime d’étranglement dans une chambre au premier étage du domicile familial sis au quartier « Kasbah » à Marrakech, tandis que la fille a été poignardée à l’aide d’une arme blanche sur le toit de la même maison.

 

Al Ittihad Al Ichtiraki
Economie nationale: Jouahri prévoir une croissance de 2.5%

• La croissance de l’économie nationale a de nouveau décéléré, revenant à 2,5% en 2019 après 3,1% un an auparavant, indique Bank Al-Maghrib (BAM). Cette évolution s’explique essentiellement par la contraction de 5,8% de la valeur ajoutée agricole, sous l’effet de conditions climatiques défavorables, alors que celle des secteurs non agricoles a marqué une accélération de 2,9% à 3,8%, précise la Banque centrale dans son rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l’exercice 2019, présenté, mercredi, devant SM le Roi Mohammed VI, par le Wali Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri.

 

Rissalat Al Oumma
L’UE maintient le Maroc dans sa liste des pays tiers sûrs

• L’Union européenne (UE) a décidé jeudi de maintenir le Maroc dans sa liste des pays tiers pour lesquels elle recommande une levée des restrictions de voyage, a annoncé le Conseil de l’UE. « A compter du 31 juillet, les États membres devraient progressivement lever les restrictions de déplacement aux frontières extérieures pour les résidents des pays tiers suivants: l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay, en plus de la Chine, sous réserve de l’application de la réciprocité », précise le Conseil de l’UE dans un communiqué. Réévaluée toutes les deux semaines, cette liste est élaborée sur la base de critères portant notamment sur l’évolution de la situation épidémiologique et les mesures de confinement, ainsi que sur des considérations économiques et sociales, relève la même source.