La revue de presse de ce lundi 27 juillet

3592
DR.

La rencontre entre la ministre du tourisme et les professionnels, la relance de l’habitat, la dégradation des délais de paiement dans les entreprises, les raisons de la l’envolée de la pandémie à Tanger… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi:

 

Le Matin
Dakhla: la ministre du Tourisme rencontre les professionnels du secteur

• La ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Economie sociale, Nadia Fettah Alaoui, a rencontré, samedi à Dakhla, les professionnels du tourisme pour discuter de la situation actuelle du secteur dans le contexte de la pandémie du nouveau Coronavirus. Au cours de cette réunion, tenue en présence du wali de la région Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province de Oued Eddahab, Lamine Benomar, Mme Fettah Alaoui a exprimé la disposition de son département à accompagner les professionnels du tourisme dans leur démarche pour une reprise sûre et sécurisées de leurs activités affectées par l’instauration de l’état d’urgence sanitaire.

 

Loi de finances rectificative: de nouvelles mesures pour relancer le secteur de l’habitat

• De nouvelles mesures ont été introduites à la loi de finances rectificative 2020 ciblant, à la fois, les acquéreurs et les promoteurs, et ce dans le cadre efforts déployés pour accompagner le secteur de l’immobilier afin d’atténuer les impacts sociaux et économiques de la propagation du Coronavirus, conformément aux Hautes Orientations de SM le Roi Mohammed VI. Dans un communiqué, le Ministère de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville indique que ces dispositions visent à permettre au secteur de rattraper le retard accusé depuis le déclenchement de la crise sanitaire, à stimuler le marché, à le fluidifier et à produire une dynamique positive de production.

 

L’Économiste
Délais de paiement: la dernière cartouche

•. La dégradation des délais de paiement pourrait compromettre la survie des entreprises déjà gravement affectées par la chute de l’activité économique. Elles vont devoir faire des arbitrages entre le règlement des salaires, des impôts, des fournisseurs… Les fournisseurs sont souvent les derniers à être payés. Mais il y a heureusement des exceptions dans ce tableau, се comme la chaîne Marjane qui règle à moins de 10-15 jours ses fournisseurs et prestataires depuis le début de la pandémie. En 2019, le crédit interentreprises a atteint 420 milliards de DH contre 392 milliards un an auparavant. Les fournisseurs sont donc devenus une des principales sources de financement pour les mauvais payeurs, gratuite et plus facile à obtenir qu’un crédit bancaire. Avec la trésorerie, c’est le sujet central dans les entreprises, confirme Chakib Alj, président de la CGEM invité au Club de L’Economiste.

 

Pourquoi la pandémie s’envole à Tanger

•. Le nombre de séropositifs à Tanger a de nouveau atteint un record samedi 25 juillet avec 427 cas, soit le double du nombre enregistré la veille. En trois jours, la ville a enregistré 736 cas. Cette envolée brusque des cas est expliquée, selon les autorités par l’augmentation de tests réalisés à Tanger. Leur cadence avait atteint il y a quelques semaines 4.500 tests quotidiens dans 3 laboratoires publics auxquels s’est joint un quatrième privé à Tétouan. Le rythme de dépistage avait accéléré depuis fin avril dans le but d’ac accompagner le redémarrage du secteur industriel.

 

 

Aujourd’hui le Maroc
94% des services des Agences urbaines sont en ligne

• La dématérialisation des procédures administratives constitue un des points fondamentaux sur lesquels s’appuie la tutelle dans la riposte contre la Covid-19 et la relance du secteur. En deux mois, 89% des services des agences urbaines ont été mis en ligne pour passer à 94% au 23 juillet 2020. Pour le secteur de l’habitat et la politique de la ville, la gestion dématérialisée a été adoptée dans le traitement des dossiers relatifs aux entreprises et à l’habitat social. Afin d’assurer la continuité des services publics, 20.284 dossiers ont été traités dans le cadre des demandes d’autorisation de construction entre le 23 mars et 10 juillet 2020. L’ensemble des mesures prises durant cette période ont permis de garder 33% de l’activité des Agences urbaines sur le volet lié à la gestion urbaine.

 

Entreprises marocaines: la confiance revient doucement…

• Malgré un début d’année difficile, les patrons gardent espoir quant au dénouement de leurs affaires durant les mois à venir. Ils sont moins pessimistes par rapport aux mois précédents. C’est d’ailleurs ce que soulève la CGEM dans la deuxième édition de son enquête inscrite dans le cadre du baromètre visant à mesurer l’impact de la Covid-19 sur les entreprises marocaines. Un sondage qui a eu lieu auprès de 3.304 entreprises, dont 88,7% de TPME et 28,3% opérant à l’export. Des entités qui emploient 494.164 salariés, dont 85% opèrent dans les industries manufacturières et extractives, les services, le tourisme et le BTP. Le découpage sectoriel de cette enquête respecte la nomenclature marocaine des activités du Haut-commissariat au Plan.

 

L’Opinion
Lutte contre la traite d’êtres humains: le Maroc rejoindra la campagne “Coeur Bleu”

• Le Maroc célébrera, le 30 juillet, la Journée mondiale de la lutte contre la traite des êtres humains. A cette occasion, la Commission nationale de coordination des mesures de lutte et de prévention contre la traite des êtres humains organisera, en en collaboration avec le bureau Maroc de l’ONUDC (Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime) et la Délégation de l’Union Européenne à Rabat, une série d’activités sur la période allant du 27 au 29 juillet : présentation de la Commission nationale de coordination des mesures de lutte et de prévention contre la traite des êtres humains, et adhésion officielle du Maroc à la campagne « Coeur Bleu » de l’ONUDC.

 

Investissement: Maroc PME dresse un bilan positif.

• Le nombre de projets d’investissement soutenus par l’Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (Maroc PME) a atteint 152 au cours de l’année écoulée, en hausse de 58% par rapport à 2018. Ces projets ont généré un investissement de 2,2 milliards de dirhams (MMDH), en augmentation de 29% par rapport à un an auparavant, indique Maroc PME dans un communiqué sanctionnant les travaux de son Conseil d’administration tenu jeudi sous la présidence du ministre de l’Industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy. Concernant l’appui en termes de conseil et assistance technique, le nombre de projets bénéficiaires a atteint 372 en 2019, en croissance de 12% par rapport à 2018, précise la même source.

 

Al Bayane
Hydrocarbures: Le Conseil de la Concurrence poursuit ses délibérations

• . Le Conseil de la Concurrence a indiqué samedi que ses délibérations sont toujours en cours concernant l’existence d’éventuelles pratiques restrictives à la concurrence libre et loyale dans le marché des carburants liquides. Dans un communiqué, le Conseil précise que dans le cadre de la saisine relative à l’existence d’éventuelles pratiques restrictives à la concurrence libre et loyale dans le marché des carburants liquides, et en application des dispositions de la loi n°20.13 relative au Conseil de la concurrence, et de la loi 104.12 relative à la liberté des prix et de la Concurrence, le Conseil informe que « ses délibérations sont toujours en cours ». Dans ce même cadre, le Conseil de la concurrence communiquera aux différentes parties concernées ainsi qu’à l’opinion publique nationale, la décision concernant la saisine précitée, dès le parachèvement des dispositifs procéduraux prévus par la loi.

 

Les hôpitaux et la prise en charge les personnes atteintes de maladies autres que la Covid-19

• Les hôpitaux doivent être en mesure d’accueillir les personnes souffrant de maladies autres que la Covid-19, a affirmé, samedi à Rabat, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb. S’exprimant au cours d’un webinaire organisé sous le thème « Covid-19, Grippe, HPV et pneumocoque: importance de la vaccination, quelles recommandations? », le ministre a jugé nécessaire de faire en sorte que les centres hospitaliers nationaux puissent accueillir, en plus des patients atteints de Covid-19, les personnes souffrant d’autres maladies ou ayant besoin de soins au plus vite. Il s’agit, principalement, des femmes enceintes, des enfants à vacciner, des personnes atteintes d’insuffisance rénale, de cancer ou encore celles devant subir des opérations urgentes, a-t-il souligné, insistant sur l’impératif d’assurer la continuité des soins médicaux dans le Royaume.

 

Libération
Covid-19: aucune mutation génétique n’explique les cas graves et les décès en hausse

• Aucune mutation génétique n’explique l’augmentation des cas graves et les décès liés au coronavirus (Covid-19) enregistrés dans certaines villes du Royaume, notamment à Tanger, a affirmé vendredi à Rabat le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb. « La situation épidémiologique au Maroc ne diffère aucunement de la situation à l’échelle internationale. Certes, nous avons des taux et des indicateurs qui sont très intéressants et encourageants, néanmoins nous avons constaté ces derniers temps l’apparition de cas graves et un nombre de décès en hausse à Tanger par rapport à d’autres villes comme Fès, Casablanca et Marrakech », a-t-il expliqué dans une déclaration à la presse.

 

Al Ahdath Al Maghribia
Concours d’accès aux facultés de médecine: 30.000 candidats supplémentaires présélectionnés

•. Quelque 100 centres ont été mobilisés pour le déroulement du concours commun d’accès aux facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire, répartis sur plus de 42 provinces et préfectures du Royaume, a annoncé le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Le ministère a décidé de présélectionner quelque 70.000 candidats au lieu des 40.000 l’année dernière, afin de permettre à un plus grand nombre de candidats de passer le concours commun. Les bacheliers souhaitant intégrer la première année de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire sont appelés à déposer leurs candidatures sur la plateforme nationale « www.concoursmed.ma », jusqu’au 29 juillet, a précisé le ministère dans un communiqué.