La revue de presse de ce lundi 25 janvier

2763
DR.

Les nouveaux bus de Casablanca arrivent très bientôt, Le secteur du textile à l’agonie dans le Nord du Maroc, Le PPS veut bloquer le mariage des mineurs… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi:

Aujourd’hui le Maroc
Casablanca: Les nouveaux bus déployés « au plus tard fin février ».

La société Alsa, opérateur de transport par autobus dans le Grand Casablanca, devra déployer sa flotte de bus neufs « au plus tard fin février prochain », a promis le président de l’Etablissement de coopération intercommunale (ECI) « Al Baida », Said Rafik. « Nous nous employons pour que les nouveaux bus soient mis en circulation au plus tard fin février prochain, sinon avant si c’est possible », a déclaré à la MAP Rafik, président de la commune rurale de Béni Yakhlef (préfecture de Mohammedia). D’après la même source, l’opération de renouvellement du parc devra démarrer avec 400 bus (ndlr: 700 à terme), sachant que la couverture du réseau va passer de 47 à 57 lignes au niveau des 18 communes regroupées au sein de l’ECI. En vertu d’un contrat de gestion déléguée signé en octobre 2019, Alsa, déjà présente dans plusieurs villes marocaines, a entamé, en avril dernier, le déploiement d’une flotte provisoire de bus d’occasion et le retrait total des anciens, qui étaient dans un état déplorable.

L’Economiste
Nord/Textile : une entreprise sur deux à l’arrêt.

L’heure est grave pour l’industrie textile dans le Nord. Sur les 500 entreprises que compte le secteur dans la région, plus de la moitié sont à l’arrêt à cause de la pandémie et de ses conséquences sur les carnets de commandes. Les usines encore en activité ont elles aussi réduit de 50% leur effectif en raison des mesures sanitaires. Transport, logistique, métiers connexes, sont tout autant impactés. L’Association Marocaine des Industries du Textile et de l’Habillement – Nord tire la sonnette d’alarme. Plombé par des charges financières et bancaires trop lourdes, et quasi totalement dépendant de l’Espagne, le secteur risque la banqueroute. Avec 67.000 postes, il est pourtant le plus gros employeur de la région.

Fès-Shore : la commercialisation de la 2e tranche lancée.

C’est officiel. La commercialisation de la 2ème tranche du projet Fès-Shore vient d’être lancée. En effet, il s’agit d’un parc intégré proposant des services world class pour répondre aux besoins des plus grandes entreprises internationales. Stratégiquement situé à proximité des grands axes auto-routiers, de l’aéroport international et du centre-ville de Fès, il s’étale sur 20 hectares et offre aujourd’hui plus de 25.000 m2 de plateaux de bureaux et de services incluant notamment parkings, restauration et gardiennage. L’ensemble est jalonné d’espaces verts, d’agréables esplanades piétonnes et de larges avenues arborées, le parc étant conçu sur le modèle d’un campus d’entreprises qui réunit lieux de travail, de vie et de détente. Dédié au développement des nouveaux potentiels économiques de la région dans le domaine de l’offshoring, Fès-Shore permet aux entreprises de bénéficier d’un parc intégré assorti de services d’accompagnement performants et d’un cadre législatif incitatif.

Al Massae
Les prix des produits de consommation montent.

Malgré la récession provoquée par la pandémie de coronavirus, les prix des denrées de consommation enregistrent une hausse remarquable, ce qui soulève des interrogations sur l’action des mécanismes de marché, et le rôle de l’Etat dans la surveillance des lobbies qui s’emparent des secteurs économiques. Selon une note d’information du HCP, l’indice des prix à la consommation (IPC), annuel moyen a enregistré, au terme de l’année écoulée, une augmentation de 0,7% par rapport à 2019. Cette hausse résulte de l’augmentation de l’indice des produits alimentaires de 0,9% et de celui des produits non alimentaires de 0,5%.

Libération
Énergie électrique: repli de 4,2% de la production à fin novembre.

La production de l’énergie électrique s’est repliée de 4,2% à fin novembre 2020, après une hausse de 18,4% un an plus tôt, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF). Au titre des deux premiers mois du quatrième trimestre 2020, la production électrique a reculé de 2,2%, après une augmentation de 0,7% au troisième trimestre, précise la DEPF dans sa note de conjoncture de janvier 2021. S’agissant du volume des importations de l’énergie électrique, il a augmenté de 47,3% à fin novembre 2020, après une baisse de 86,3% un an auparavant, compte tenu d’un recul de l’énergie nette appelée de 1,6% (après +4%).

Bayane Al Yaoum
Proposition de loi pour bloquer le mariage des mineures.

Une nouvelle proposition de loi visant à bloquer les exceptions qui permettent le mariage des mineures dans le Code de la famille a été déposée par Fatima Zahra Barsat, députée PPS. Selon elle, cette proposition, qui s’inscrit dans le cadre de l’initiative législative parlementaire, vise à mettre fin à ces exceptions largement utilisées pour autoriser ce type de mariage, soulignant que certaines des exceptions inscrites dans le Code de la famille sont devenues la règle.

Bientôt des zones de distribution et de commerce à Bir Gandouz et El Guerguarat.

Des zones de distribution et de commerce à Bir Gandouz et El Guerguarat, de 30 ha chacune, ayant nécessité un investissement de 160 millions de dirhams (MDH), sont en phase d’études urbanistiques et techniques. Ainsi, une délégation de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM) a rendu visite au président du Conseil régional de Dakhla Oued Eddahab, El Khattat Yanja, pour s’enquérir de l’état d’avancement de ce projet, qui va permettre à la région de se positionner en tant que hub stratégique entre le Maroc et sa profondeur africaine. A cette occasion, les membres de la délégation et Yanja ont souligné que ces deux zones de dernière génération sont de nature à renforcer l’attractivité économique de la région, à même d’améliorer les infrastructures et d’attirer les investissements privés tant nationaux qu’internationaux.

Al Ittihad Al Ichtiraki
Découverte archéologique majeure à Berkane.

Des gravures rupestres, remontant à l’âge paléolithique et considérées comme les plus anciennes en Afrique du Nord, ont été découvertes à la Grotte du Chameau à Zegzel, dans la province de Berkane, a indiqué le Département de la Culture. Il s’agit de la première découverte du genre au sein de la Grotte du Chameau à Zegzel, située sur les montagnes de Béni Iznassen, un système karstique important, inscrit comme patrimoine national depuis 1953 pour sa valeur géologique et exploratoire. Cette découverte s’inscrit dans le cadre d’une convention scientifique entre l’Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine (INSAP) et l’Université Mohammed 1er d’Oujda sur un projet de recherche et de coopération internationale, portant sur « les communautés humaines de la préhistoire dans l’Oriental », a précisé le Département sur son site électronique.