La revue de presse de ce lundi 17 mai

2370

Une fourrière pour animaux errants à Médiouna, 84% des marocains utilisent WhatsApp en 2021, Les douanes marocaines ont confisqué pour 242 MDH de marchandises contrefaites, ALE Maroc-Turquie: l’amendement est entré en vigueur, Contribution sociale de solidarité: une recette de 3,3 MMDH à fin avril…Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi :

L’Economiste
Casablanca : une fourrière pour animaux errants à Médiouna

Les élus de Casablanca viennent de valider une convention avec la SDL Casa-Baia relative à la création et l’équipement d’un refuge ou fourrière animale qui permettra de se débarrasser de 20.000 chiens et chats errants par an. C’était lors de la dernière session ordinaire du Conseil de la ville qui s’est tenue jeudi 6 mai. En vertu de la convention liant la commune à Casa-Baia, la SDL devra assurer le suivi des études, la préparation des appels d’offres, l’équipement et la gestion du refuge. Le site choisi pour abriter ce refuge, qui s’étale sur une superficie de 10.000 m2, est celui de la décharge de Médiouna. L’aménagement du refuge nécessitera une enveloppe de 8 millions de DH, dont 2,6 millions financés par la DGCT.

Contribution sociale de solidarité : une recette de 3,3 MMDH à fin avril

Mise en place par la loi de finances de 2021, la contribution sociale de solidarité sur les bénéfices et les revenus a rapporté à fin avril 3,3 milliards de DH. Cette recette est affectée au «Fonds d’appui à la protection sociale et à la cohésion sociale». À la même période de l’année dernière, la contribution sociale de solidarité sur les bénéfices, instituée par la loi de finances 2019 avait généré 2,1 milliards de DH imputés au budget général.

Al Massae
Douanes: 242 MDH de marchandises de contrebande confisquées en 2020

Les services douaniers à travers le Royaume ont saisi en 2020 diverses marchandises dont la valeur est estimée à 242 millions de dirhams (MDH) (hors stupéfiants et moyens de transport), contre 585 MDH en 2019, selon l’Administration des Douanes et Impôts Indirects (ADII). Cette baisse est due, d’une part aux effets de la pandémie, et d’autre part au renforcement des contrôles au niveau des dépôts de stockage des marchandises de contrebande, explique l’ADII dans son rapport 2020. Par ailleurs, les 24 interventions de la Brigade Nationale des Douanes (BND), opérées sur les axes routiers et dans des dépôts, ont quant à elles été soldées par la saisie de marchandises d’une valeur de 70,1 MDH, relève le rapport.

Al Ittihad Al Ichtiraki
Le déficit budgétaire est de 22,5 MMDH à fin avril 2021

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 22,5 milliards de dirhams (MMDH) au titre des quatre premiers mois de cette année, contre un déficit de 3,4 MMDH à fin avril 2020, selon la Trésorerie Générale du Royaume (TGR). Ce déficit tient compte tenu d’un solde positif de 12,8 MMDH dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST) et les services de l’Etat gérés de manière autonome (SEGMA), indique la TGR dans son bulletin mensuel des statistiques des finances publiques (BMSFP) du mois d’avril. Ce bulletin fait également état d’une baisse des recettes ordinaires brutes de 12,3% à 81 MMDH et d’une hausse des dépenses ordinaires émises de 5,4% à 91,8 MMDH, dégageant ainsi un solde ordinaire négatif de 10,9 MMDH.

Bayane Al Yaoum
Réseaux sociaux: 84% des marocains utilisent WhatsApp en 2021

Le système de messagerie WhatsApp est utilisé par 84% des Marocains en 2021 et 79% d’entre eux l’utilisent d’une manière quotidienne, révèle le baromètre des réseaux sociaux du Groupe Sunergia. « Dans le milieu urbain, ce taux monte même à plus de 90% », indique le groupe dans sa cartographie des réseaux sociaux au Maroc en 2021, faisant savoir que WhatsApp se retrouve dans toutes les couches de la population et dans toutes les régions du Royaume. Seuls quelques réfractaires, possiblement des personnes sans smartphone, ne l’utilisent pas, fait observer la même source, expliquant qu’il s’agit essentiellement de Marocains âgés de plus de 45 ans aux revenus très faibles qui travaillent dans les secteurs de l’agriculture et de la pêche.

Rissalat Al Oumma
ALE Maroc-Turquie: l’amendement est entré en vigueur

L’amendement de l’accord de libre-échange (ALE) entre le Maroc et la Turquie est entré en vigueur depuis jeudi dernier. Cet amendement a été scellé par un avenant à l’accord de 2004 signé par le Maroc et la Turquie en août 2020. Cet amendement prévoit l’application d’un droit de douane équivalent à 90% du droit commun. Ces nouveaux droits de douane restent valables pour une période de 5 ans, renouvelable une seule fois pour la même période.

Aujourd’hui le Maroc
Un Technopark à Fès pour consolider l’attractivité économique de la région

Quelque 55 millions de DH seront mobilisés pour la création d’un Technopark à Fès, destiné à renforcer l’attractivité économique de la région à travers l’encouragement de la création des entreprises. Ce projet, qui sera construit sur une superficie de plus de 7.000 ha, a fait l’objet d’une convention de partenariat entre le conseil communal, le ministère de l’industrie, du commerce, des services et de l’économie verte, la wilaya et le conseil régional de Fès-Meknès et la société de gestion du Technopark, « Moroccan information Technopark company » (MITC). Cette nouvelle structure vise à mettre en place un incubateur régional pour les entreprises, promouvoir la créativité et l’échange d’expertises, accélérer le processus de développement socio-économique de la région, créer les conditions requises pour la réussite des startups et encourager les entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies à s’installer à Fès.

Al Alam
Falsification: le parlement européen s’attaque aux pratiques du polisario

Un groupe d’eurodéputés a lancé une procédure formelle d’examen et d’intervention contre les pratiques illégales d’usurpation de titres, de qualités, de logos et de l’identité visuelle du Parlement européen, menées par le polisario et l’Algérie dans le cadre de leur lobbying toxique destiné à tromper l’opinion publique européenne et à faire croire à un quelconque soutien de la part de l’UE aux thèses séparatistes. Après la saisine de la présidence du Parlement européen par l’eurodéputée belge Frédérique Ries, suite à la publication par l’appareil de propagande du polisario et de l’Algérie d’une annonce d’un webinaire sur les réseaux sociaux estampillée d’un faux logo du Parlement européen, c’est tout un groupe d’europarlementaires qui s’est insurgé contre ces pratiques illégales. Ces eurodéputés, appartenant à différents groupes politiques, ont adressé une lettre solennelle au Président de l’instance parlementaire européenne David Sassoli afin de mettre un terme à ces manœuvres visant à instrumentaliser le logo du Parlement européen à des fins de propagande séparatistes