La revue de presse de ce lundi 17 août 2020

3334
DR.

Digitalisation de la justice, Tanger Med, port le plus connecté, l’appel au secours des traiteurs, trafic de denrées alimentaires à Tiznit, l’Etat et les triporteurs… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi:

 

L’Économiste
Digitalisation de la Justice: la cadence s’accélère

• Mohamed Benabdelkader est déterminé à engager tous les acteurs de l’écosystème judiciaire dans son plan de transformation numérique de la justice. Toutes les professions, les services et les procédures liés à ce secteur doivent être intégrés dans un système numérique unifié. Le succès des procès à distance a accéléré le recours à la digitalisation tous azimuts. L’objectif d’attendre un tribunal numérique, sans le moindre papier, est complexe tellement les chantiers sont nombreux et la justice pas très portée sur les nouvelles technologies. Le ministère de tutelle a lancé un plan directeur de transformation digitale, qui demandera du temps et des moyens financiers pour le mener à terme. Outre le budget de l’Etat, ce département bénéficie de financements de la coopération internationale pour sa mise à niveau.

 

Electricité: L’Autorité de régulation bientôt opérationnelle

• Attendue depuis quelques années, la nouvelle Autorité nationale de régulation de l’électricité (ANRE) sera bientôt opérationnelle. Cette instance, créée en vertu d’une loi adoptée en 2016, tiendra son premier Conseil en septembre prochain. Cette réunion sera dédiée notamment à la validation de la feuille de route stratégique pour la période 2021-2025. La mise en marche de la nouvelle autorité intervient après la désignation de ses membres. Son président, Abdellatif Bardach, a été nommé par le Souverain lors du Conseil des ministres du 20 août 2018. Aujourd’hui, les autres membres composant cette instance sont connus. Il s’agit de 3 membres nommés par le chef du gouverne ment, et 6 autres désignés par les présidents des deux Chambres du Parlement.

 

Le Matin
Tanger Med est le port africain le mieux connecté avec 137 liaisons directes

• Tanger Med s’illustre de nouveau. Il est le port africain le mieux connecté en 2020 avec 137 liaisons directes, indique la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) dans une nouvelle note, intitulée «Ports du réseau mondial de transport maritime de ligne : comprendre leur position, leur connectivité et leurs changements au fil du temps». Au niveau mondial, c’est Shanghai (Chine) qui est le port le mieux connecté en 2020 avec 288 liaisons directes, suivi de Busan en Corée du Sud (274 liaisons directes), Anvers en Belgique (268) et Rotterdam aux Pays-Bas (264). En Amérique du Sud, Carthagène en Colombie est le port le mieux connecté (130 connexions directes). La Cnuced relève que 12.748 liaisons directes port à port ne nécessitent pas de transbordement en 2020. Sur 47,2% d’entre elles, les services sont fournis par une seule entreprise, tandis que sur 2751 routes (21,6%) il y a concurrence entre deux fournisseurs, et sur les 3 980 paires de ports restantes (31,2%), trois transporteurs ou plus offrent leurs services d’expédition de conteneurs.

 

Transport: Versement des primes destinées au renouvellement du parc automobile

• Transport routier: Versement des primes destinées au renouvellement du parc automobile. Le ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau a annoncé le début du versement des primes allouées dans le cadre du programme de renouvellement du parc automobile, en faveur des professionnels du transport, dont les dossiers ont été déposés précédemment auprès des services extérieurs du département. Cette annonce a été faite suite à l’approbation définitive des engagements des dépenses des primes par les services compétents du ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, au titre de l’année 2019 et celles d’avant, indique le ministère dans un communiqué.

 

Aujourd’hui le Maroc
Les traiteurs appellent l’Etat à la rescousse

• Face à la crise actuelle, les traiteurs marocains s’organisent et appellent au coup de pouce de l’Etat. Depuis le mois de mars, ils n’organisent plus de mariages, de funérailles ou toutes autres cérémonies. Une situation qui met en péril le business d’un grand nombre d’intervenants et en particulier les petits traiteurs qui vivent au jour le jour. Pour sortir de l’impasse les professionnels appellent à la rescousse de l’Etat en proposant des solutions d’urgence. C’est dans cette perspective que s’est déroulée, récemment, une rencontre réunissant la Fédération Marocaine de Traiteurs (FMT), une délégation de la commission mixte des métiers de bouche avec Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique. «Nous sommes ouverts à toutes les propositions qui peuvent aider l’activité à se relever, notamment celles de permettre aux traiteurs de travailler sur des petites réceptions», précise le président de la FMT ajoutant que désormais la tutelle du ministère de l’industrie et du commerce permettra aux professionnels du secteur de travailler dans le sens d’une meilleure organisation de cette activité.

 

Marrakech accueille un sommet mondial sur l’économie verte

• Le World Power-to-X Summit 2020, un carrefour pour les décideurs politiques, les leaders de l’industrie, les experts en recherche et les innovateurs mondiaux pour discuter des opportunités et des défis PtX, se tiendra du 1er au 3 décembre prochain à Marrakech. Organisé par l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN), ce conclave se focalisera sur les défis qui restent à relever face au déploiement à grande échelle d’un marché Power-to-X régional et international basé sur l’hydrogène vert et les carburants propres, souligne-t-on sur le site web dédié au sommet. Un lieu d’être privilégié visant à favoriser la collaboration, la créativité et les échanges dans le domaine de l’hydrogène vert et du power-to-x, cet événement d’envergure invite ainsi tous les acteurs du PtX du monde entier à un échange ouvert sur les opportunités que l’hydrogène vert offre aux futurs pays exportateurs et importateurs de molécules propres.

 

Maroc le Jour
Trafic de denrées alimentaires: cinq arrestations à Tiznit

• Les éléments de la brigade de police judiciaire du district provincial de sûreté de Tiznit ont interpellé, samedi, cinq individus pour leur implication présumée dans une affaire de trafic illégal et de spéculation sur des produits alimentaires de base subventionnés par l’État. Les mis en cause ont été interpellés dans un entrepôt de stockage et de vente de produits alimentaires au quartier « Bizkad » de Tiznit, après que les opérations de fouilles effectuées dans l’entrepôt aient permis la saisie de plusieurs tonne de farine, de sucre et de lait en poudre subventionnés, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), ajoutant que les suspects étaient en train de mettre ces produits dans des emballages de marques non-subventionnés, en vue de les commercialiser sur le marché national.

 

L’Opinion
Triporteurs : un calvaire pour les autorités

• . Les triporteurs ne cessent de provoquer le désordre partout où ils circulent, surtout dans les milieux urbains. Avec la multiplication des accidents et l’encombrement qu’ils provoquent, sans oublier la non régularité, du fait qu’ils roulent sans permis ni assurance. Ne serait-ce qu’en début du mois, une polémique a éclaté sur les réseaux sociaux suite à la publication d’une vidéo d’un citoyen ayant fait un accident avec un triporteur. Ce dernier déclare que l’assurance triporteur ne couvre pas la responsabilité civile pour les conducteurs de ces véhicules du fait qu’ils ne disposent pas d’un permis de conduire adéquat. Ainsi, en cas d’accident de circulation, Il n’y aura aucune indemnisation des pertes et dommages matériels et physiques causés par ces tricyclistes. Face à cet état des faits, l’Agence nationale de sécurité routière (NARSA) n’a pas tardé à réagir avec un communiqué pour un rappel à l’ordre. Elle a indiqué que l’absence du permis de conduire des triporteurs est une infraction passible de sanctions en vertu de la loi 52.05.

 

Dakhla: Le Pavillon Bleu hissé sur la plage Oum Labouir

• . La plage Oum Labouir (près de Dakhla) a hissé récemment le Pavillon Bleu, un label du programme « Plages propres » décerné par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement et la Fondation internationale pour l’éducation à l’environnement (FEE). La distinction de cette station balnéaire pour la 9ème année consécutive vient récompenser les efforts collectifs et soutenus déployés par la commune territoriale de Dakhla et plusieurs partenaires à différents niveaux afin de préserver la propreté de la plage et d’assurer la qualité de ses eaux de baignade, sans oublier les actions inlassables déployées en termes d’information, de sensibilisation et d’éducation à la protection de l’environnement, d’hygiène et de sécurité, ainsi que d’aménagement et de gestion des plages. Ces critères sont contrôlés tout au long de la saison par un comité national animé par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement.

 

Al Massae
Instauration des tests sérologiques rapides

• . Suites aux critiques faites au ministère de la Santé en raison du nombre faible de tests Covid effectués auprès des personnes contaminées et des cas contacts, le ministère de la Santé vient d’annoncer l’adoption des tests rapides au lieu de se contenter des tests dits PCR. Par ailleurs, les médecins et spécialistes ont mis en garde contre les tests PCR qui, selon eux, sont insuffisants pour avoir un résultat. Ainsi, poursuivent les spécialistes, la situation épidémiologique risque de s’aggraver, engendrant plus de propagation de virus et, ainsi, plus de victimes à cause du retard dans la prise en charge des patients. L’adoption des tests sérologiques rapides a été actée par une circulaire du ministre Aït Taleb au sujet de l’organisation de la prise en charge des cas suspects et des cas confirmés.

 

Akhbar Al Yaoum
Les législatives et les municipales ne peuvent pas être tenues en une même journée

• Dans le cadre des préparatifs aux prochaines élections, et après une première réunion de concertation avec les partis politiques, le ministère de l’Intérieur a, de nouveau, convoqué les partis pour débattre des contenus de leurs propositions. La première réunion, qui s’est tenue le 13 août, a concerné les partis de l’opposition, l’Istiqlal, le PAM et le PPS. La rencontre qui a duré 4 heures a été l’occasion de débattre du mémorandum commun des trois partis sur les élections. A cet effet, le ministre de l’Intérieur a fait savoir que la tenue des élections législatives et municipales en une seule journée, proposée par le mémorandum, pose des problèmes techniques mais reste sujet d’examen.

 

Al Ahdath Al Maghribia
Europol encense les services de sécurité marocains

• L’Agence européenne de police criminelle (Europol) a rendu hommage à la stratégie et aux efforts déployés le Maroc dans la lutte contre le trafic international de drogue et la traite des êtres humains. Les services de sécurité marocains, toutes branches confondues, ont mis en œuvre une stratégie multidimensionnelle pour réaliser ces objectifs, souligne Europol, notant que les rapports qui lui sont parvenus montrent que les quantités saisies de drogue et le nombre de personnes arrêtées par le Maroc, en six mois, sont très importants comparativement aux années précédentes.