H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Comment covid a sinistré Marrakech, Mesures de restrictions: suspense sur la rentrée scolaire, Chambres professionnelles: défis et enjeux d’un scrutin d’une conjoncture particulière, Une convention cadre État-ONCF prochainement sur les rails…Voici les principaux titres développés par la presse nationale de jeudi :

    L’Economiste
    Comment covid a sinistré Marrakech

    S’il y a une ville qui se retrouve complètement sinistrée à cause des fermetures imposées par le Covid, c’est bien Marrakech. 80% du tissu entrepreneurial touristique est composé d’entreprises – unités hôtelières, restaurants, agences de voyages – non adossées à de grands groupes. “Si l’objectif des mesures restrictives est d’inciter à la vaccination, il conviendrait néanmoins de trouver un juste équilibre pour les opérateurs”, estime Salah Eddine Naciri, président de l’Association régionale de l’industrie hôtelière (ARIH) de Marrakech/Safi. La ville est presque morte et les rares touristes nationaux qui veulent y passer quelques jours se retrouvent sanctionnés et enfermés dans les chambres à partir de 21 heures.

    Aujourd’hui le Maroc
    Mesures de restrictions: suspense sur la rentrée scolaire

    La détérioration de la situation épidémiologique va-t-elle avoir un impact sur la rentrée scolaire? Après une rentrée 2020-2021 qui avait eu lieu à distance, les regards se tournent vers le ministère de l’Éducation nationale à moins de quatre semaines de l’ouverture des établissements scolaires. Au ministère, les responsables assurent que les préparatifs se déroulent selon un schéma normal mais sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire ainsi que des décisions qui pourront être prises par les autorités compétentes. Mais, les responsables ont tenu à préciser que l’ouverture de ces cités dépendra de la situation sanitaire et surtout des décisions sanitaires qui vont en découler. Le suspens plane donc toujours sur la rentrée.

    Agriculture: le Maroc érigé en bon exemple par la BAD

    Le modèle agricole marocain est mis en avant par la Banque Africaine de Développement (BAD). En effet, dans sa récente analyse intitulée « Perspectives de Développement des Zones de Transformation Agro-industrielle spéciales (SAPZ) en Afrique : Leçons de l’expérience », la Banque met l’accent sur huit études de cas de recherche tirées des agglomérations de développement spatial existantes en Afrique, qui englobent les activités agro-industrielles, agroalimentaires, horticoles et halieutiques. Dans son décryptage du contexte opérationnel de ce concept, la BAD met en exergue le rôle de l’État en tant que « catalyseur » et celui du secteur privé en tant que « source d’investissement » pour les SAPZ. Depuis sa mise en place, le Plan Maroc Vert a stimulé les investissements agro- industriels privés et les modèles d’agrégation agricole capables de transformer la productivité agricole et de réduire la pauvreté rurale.

    Al Bayane
    Chambres professionnelles: défis et enjeux d’un scrutin d’une conjoncture particulière

    Les élections des membres des Chambres professionnelles, prévues ce vendredi, portent une multitude d’enjeux et de défis gravitant essentiellement autour du renforcement du rôle de ces instances dans l’accompagnement du développement économique et la promotion professionnelle dans le Royaume. Ces échéances, en perspective desquelles 12.383 candidatures ont été déposées pour pourvoir 2.230 sièges, devraient asseoir une nouvelle vision propre à faire de ces entités un véritable levier d’investissement et un partenaire au service de l’intérêt général en matière de développement économique, de par leur statut d’interlocuteur direct des autorités publiques, des services administratifs et des collectivités territoriales dans les secteurs du commerce, de l’industrie et des services.

    Libération
    Financement: les émissions de la dette privée en baisse de 32,6% en 2020

    Les émissions de la dette privée se sont établies à 38,9 milliards de dirhams (MMDH) au titre de l’année 2020, en baisse de 32,6% par rapport à l’année précédente, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Cette évolution s’explique par le contexte d’assouplissement des conditions de refinancement de Bank-Al-Maghrib, précise BAM dans son rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière de 2020, notant que les sociétés non financières, essentiellement privées, ont, en revanche, augmenté leurs levées sur le marché de 55,5% à 26,3 MMDH. Pour sa part, le creusement du besoin de financement du Trésor en 2020, en lien avec les répercussions de la pandémie de la Covid-19, s’est traduit par une hausse importante de 46,2% du recours aux ressources intérieures, portant ainsi les nouvelles émissions sur le marché des bons du Trésor à 152,6 MMDH, fait savoir la Banque centrale.

    Le Matin
    Une convention cadre État-ONCF prochainement sur les rails

    Le rail au Maroc est promis à de belles perspectives de développement. L’Office national des chemins de fer (ONCF) doit signer prochainement une convention avec l’État portant création d’un écosystème ferroviaire national. Ce dernier sera axé sur une forte composante technologique et intégré autour d’opérateurs publics et privés structurants. Selon le management de l’Office, l’écosystème en projet affiche l’ambition d’être créateur de valeur économique et sociale, compétitif et exportateur. Le spécialiste national du rail apporte, par ailleurs, la dernière touche à son cadre contractuel avec l’État. Sa signature devra intervenir avant la fin de cette année. Le contrat-programme qui couvrira la période 2021-2026 viendra donc acter les principes structurants de la réforme ferroviaire tels que définis dans le protocole d’accord État-ONCF signé en juillet 2019.

    Al Massae
    Mobilité électrique: signature d’un accord de transfert de technologie Maroc-Brésil

    Le Green Energy Park (GEP), une plateforme de recherche et de formation en énergie solaire basée dans la ville verte de BenGuerir, a signé un accord de transfert de technologie avec un réseau de chercheurs brésiliens en matière de chargeurs de batteries de voitures, indique la Chambre de commerce arabo-brésilienne. L’accord a été signé entre l’Inesc P&D Brasil, une institution scientifique et technologique non gouvernementale, et GEP, qui est le fruit d’un partenariat entre le Groupe OCP et l’Institut de Recherche en Énergie Solaire et Énergies Nouvelles (l’Iresen). Le président d’Inesc P&D Brésil, Vladimiro Miranda, cité par ANBA, l’agence de presse de la Chambre de commerce, a expliqué qu’il ne s’agit pas du premier partenariat entre l’institution brésilienne et le Maroc.

    Share.

    Comments are closed.