H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    La falsification des documents sanitaires freine la lutte contre la pandémie, le Brésil et l’accord de libre-échange Maroc-Mercosur, Élections générales et code du travail, hausse du déficit commercial à fin juillet, médecins étrangers : quelles nationalités seront privilégiées… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de jeudi :

    Le Matin
    Le Brésil souhaite accélérer la négociation de l’accord de libre-échange Maroc-Mercosur

    •. Le Brésil, qui assure la présidence pro tempore du Marché commun du sud (Mercosur), a réitéré sa volonté de donner un coup d’accélérateur à la négociation de l’accord de libre-échange entre ce bloc régional et le Maroc. Le ministère brésilien des Affaires étrangères (Itamaraty), cité par l’agence de presse ANBA, a indiqué qu' »à travers son ambassade à Rabat, il consulte les autorités marocaines sur la possibilité de reprendre les négociations commerciales avec le Mercosur, interrompu en 2018″. « Le gouvernement brésilien souhaite reprendre les négociations sur les accords de libre-échange entre le Mercosur et les pays arabes comme le Maroc, la Tunisie et le Liban », ajoute la même source.

    L’Economiste
    Élections générales : ce que dit le code du travail

    • Depuis le début de la campagne électorale, certaines entreprises s’interrogent sur les droits des salariés candidats. Le code du travail n’a pas prévu de dispositions particulières. L’employeur n’est pas obligé d’accorder à son salarié candidat des permissions d’absence pour préparer son dossier de candidature ni pour participer à la campagne électorale. En revanche, une fois élu, l’employeur est tenu de lui accorder des journées d’absence non payées pour assister aux réunions de la commune, de l’arrondissement ou du Parlement.

    Le déficit commercial en hausse de 17,9% à fin juillet

    • Le déficit commercial s’est établi à 117,38 milliards de dirhams (MMDH) à fin juillet 2021, en hausse de 17,9% par rapport à la même période de l’année 2020, selon l’Office des Changes. Au titre des sept premiers mois de l’année 2021, les exportations se sont situées à 174,38 MMDH (+23,2%), soit le plus haut niveau atteint durant la même période au titre des cinq dernières années, précise l’Office dans ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois de juillet, notant que les importations ont augmenté de 21% à 291,76 MMDH. Ainsi, le taux de couverture s’est amélioré de 1,1 point à 59,8% à fin juillet 2021, ajoute la même source.

     

    Aujourd’hui le Maroc
    Médecins étrangers : Quelles sont les nationalités qui seront privilégiées?

     

    • Le compte à rebours commence pour l’arrivée des premiers médecins étrangers au Maroc. En effet, le cadre légal a déjà pris forme avec l’adoption d’une nouvelle loi sur l’exercice de la médecine au Maroc et la publication il y a quelques jours d’un décret sur l’exercice des médecins étrangers au Maroc. Une question commence alors à se poser: quelles sont les nationalités qui seront privilégiées? Il faut dire que l’assouplissement des règles permettant aux étrangers d’exercer au Maroc suscite déjà la convoitise. Il y a tout d’abord la langue et la proximité géographique. Les médecins des pays maghrébins, arabes et africains francophones partent déjà favoris. Il faut préciser qu’un pays comme le Liban affiche déjà l’ambition de permettre à des compétences libanaises de s’installer durablement au Maroc.

    Al Yaoum Al Maghribi
    La falsification des documents sanitaires menace les efforts de lutte contre la pandémie

     

    •. La falsification des documents sanitaires liés à la Covid-19, à l’instar des tests PCR et des pass vaccinaux, compromet les efforts des autorités publiques dans leur lutte contre la pandémie, a affirmé le secrétaire général de la présidence du ministère public, Hicham Bellaoui. Le responsable, qui était l’invité mercredi matin de la Radio d’information marocaine « RIM RADIO », a indiqué que ce phénomène constitue une menace pour la santé des citoyens, particulièrement durant cette période marquée par la propagation du variant Delta, soulignant la pleine implication de la présidence du ministère public dans la lutte contre ce phénomène dangereux. Le ministère public a adressé une circulaire aux procureurs généraux du Roi près les cours d’appel et aux procureurs du Roi près les tribunaux de première instances les appelant à lutter contre certains cas de falsification des documents Covid-19, a-t-il expliqué.

     

    Share.

    Comments are closed.