La revue de presse de ce jeudi 19 mars

393
DR.

Pandémie oblige, le coronavirus occupe l’essentiel de vos journaux ce matin. Tour d’horizon des principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi:

L’Economiste
Fonds Covid-19: plus de 17 MMDH collectés

  • En moins de trois jours, le Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du coronavirus, mis en place sur instructions royales, a pu regrouper plus de 17 milliards de DH (MMDH), hors rémunérations des hauts cadres de l’État. Plusieurs entreprises, institutions et hauts fonctionnaires ont mis la main à la poche. Hier, à l’heure où nous mettions sous presse, de grands groupes ont annoncé leur contribution, notamment la holding Al Mada qui a fait un don de 2 milliards de DH ou encore BMCE Bank, BCP et Afriquia qui ont octroyé un milliard de DH chacun. Élan de générosité aussi de la part des hauts cadres de l’Etat qui se privent d’un mois de salaire. Ministres, parlementaires, secrétaires généraux des différents départements ministériels… ont contribué.

L’industrie automobile quasiment à l’arrêt

  • Comme tous les autres secteurs de l’économie, l’automobile est pleinement et fortement affecté par la crise du coronavirus. L’annonce du report de l’Auto Expo à juin 2021, la semaine passée a, en effet, été une onde de choc pour les importateurs-distributeurs des principales marques puisqu’il représente un important booster des ventes. Aujourd’hui, c’est l’industrie automobile qui vacille avec la décision du groupe Renault Maroc de suspendre temporairement ses activités industrielles dans le Royaume. « Cette mesure temporaire qui concerne près de 11.000 collaborateurs répartis sur les deux usines, intervient à la suite des impacts liés à la pandémie de Covid-19 tant dans le Royaume qu’à l’international », soutient le groupe dans un communiqué.

 

Aujourd’hui le Maroc 
Aviculture: l’approvisionnement amplement suffisant

  • « Le secteur avicole dispose d’une capacité plus que suffisante pour assurer un approvisionnement normal et régulier du pays en viandes de volailles et en œufs de consommation». C’est en ces termes que la fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA) rassure les aviculteurs et consommateurs quant à la situation du marché dans ces circonstances exceptionnelles que connaît le Royaume du fait de la propagation du covid-19. Les éleveurs n’ont pas à s’inquiéter. Leurs élevages seront approvisionnés sereinement en poussins et en aliments composés, et ce dans les conditions habituelles de respect absolu en matière de quantité, de qualité et de délais.

    L’Opinion
    Alimentation: entre psychose et approvisionnement

  • Alors que plusieurs rayons ont été vidés dans les supermarchés et que certains produits alimentaires agricoles ont connu un mouvement inhabituel d’écoulement ces derniers jours, les marchés connaissent et connaîtront un ravitaillement régulier et le réapprovisionnement sera assuré. Aujourd’hui, tous les produits sont disponibles dans les rayons et dans les marchés, et cela continuera de l’être si les citoyens ne se ruent pas dans les supermarchés en vue de stocker les produits.Un effondrement de la chaîne d’approvisionnement ou une pénurie généralisée sont pratiquement indisponibles, a déclaré le département de l’Agriculture et de la Pêche sur un ton rassuré.

 

Al Bayane 
Fondation Hassan II: un service d’apprentissage en ligne pour les MRE

La Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) a mis à la disposition des enfants marocains bénéficiaires de l’enseignement de la langue arabe et de la culture d’origine (ELCO), un service en ligne qui leur permet de poursuivre leur apprentissage à distance. Suite à la fermeture des établissements scolaires dans plusieurs pays d’Europe pour faire face à la propagation du Coronavirus, les bénéficiaires peuvent poursuivre leur formation via la plateforme web d’enseignement de la langue arabe et de la culture d’origine: e.madrassa.ma, a indiqué la Fondation dans un communiqué. Cette action concerne pour l’instant 40.000 bénéficiaires, dont 32.336 en France et 8.000 en Belgique, souligne la Fondation.

 

Libération
Covid-19: ouverture d’un compte bancaire dédié aux dons

Dans le cadre de l’effort national de prévention et de lutte contre la pandémie du Coronavirus COVID-19 et ses effets, et afin de permettre aux personnes, physiques ou morales, d’y contribuer, il a été procédé à la création d’un compte d’affectation spéciale n°: 3.1.0.0.1.13.030, intitulé « Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Coronavirus La Covid-19 », indique le ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration. Ainsi, les personnes intéressées sont invitées à verser leurs dons au compte d’affectation spéciale susvisé par virement bancaire sur le compte : RIB 001 810 00 780 002 011 062 02 21, ouvert sur les livres de BANK AL-MAGHRIB /RABAT, au nom du Trésorier Ministériel auprès du Ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, souligne la même source.

 

La BNRM décide de fournir ses services à distance

  • La Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc (BNRM) a décidé de fournir ses services à distance, dans le droit fil des mesures de précaution prises au niveau national pour contrer la propagation de la pandémie du coronavirus. Il s’agit d’offrir à distance les services administratifs aux usagers, ceux de dépôt légal et d’inscription des adhérents, en plus de l’assistance en ligne pour l’obtention de documents numérisés (manuscrits, magazines, ouvrages…), a indiqué la BNRM dans un communiqué. En outre, l’institution va adopter un système de travail à distance dès mardi pour les fonctionnaires dont la mission ne nécessite pas la présence sur le lieu de travail, tout en les appelant à recourir aux techniques de visioconférence pour les réunions jugées essentielles entre les responsables.

 

Akhbar Al Yaoum
Impacts du Covid-19: l’activité informelle sera indemnisée

  • Le ministre de l’Economie et des Finances a annoncé que le comité de veille économique, créé par le gouvernement pour assurer le suivi des effets du coronavirus, se réunira ce jeudi 19 mars, afin d’étudier les possibilités d’appui aux catégories affectées par la paralysie de nombreux secteurs et entreprises. Le ministre, qui n’a pas donné de détail sur les modalités d’appui, a évoqué la possibilité d’impliquer la CNSS dans l’indemnisation des personnes affectées. Le secteur informel n’est pas en reste, quoique jusqu’à présent aucune modalité d’indemnisation n’a été communiquée. Les entreprises les plus lourdement impactées sont celles ayant des liens commerciaux avec les pays membres de l’UE, a précisé Benchaâboun, lors d’une réunion de la Commission des Finances à la Chambre des représentants.

Des mesures pour aider le secteur du tourisme.

  • A l’issue de la première réunion du Comité de Veille Économique (CVE), le président de la CNT, Abdellatif Kabbaj a relevé que parmi les mesures proposées au CVE pour soutenir le secteur face aux conséquences de la crise du coronavirus figurent le report/suppression des charges sociales (CNSS/CIMR..) et les dégrèvements d’impôt (IR, IS, TVA..) pour toute la période de crise. Il s’agit également du report des échéances bancaires de 12 mois, le maintien des lignes de crédit et l’ouverture de lignes d’emprunts sur 12 mois avec réduction du taux d’intérêt à 2% sur cette période. Parmi les mesures proposées également, pour accompagner le secteur dans la gestion de cette mauvaise passe, M. Kabbaj cite le renforcement des garanties de crédit, la mise en place d’un Fonds de soutien en faveur des entreprises touristiques pour faire face aux conséquences des crises et la mise en place d’un dispositif de chômage partiel.

 

Al Massae
Appel à la création d’une cellule pour gérer la pénurie de médicaments

Le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens a adressé une correspondance au ministre de la Santé pour attirer son attention sur «le manque de médicaments constaté dans plusieurs villes du Royaume». Et ce, à cause de la ruée des citoyens sur ces produits pharmaceutiques. Le Conseil a demandé au ministre d’appeler les pharmaciens d’officine à rationaliser les ventes de médicaments selon les besoins de leurs clients. Il l’a également invité à créer une cellule pour gérer la pénurie de médicaments à travers les différentes villes marocaines.

 

Des médecins volontaires au chevet des citoyens

  • Quelque 120 médecins se sont mobilisés à travers les 12 régions du Royaume pour répondre aux interrogations de citoyens suspectés de contamination du coronavirus. Dans une démarche solidaire, un site web a été dédié aux citoyens qui peuvent y consulter un médecin par messagerie ou pas appel vidéo. L’utilisateur peut également télécharger les différents documents disponibles sur le site. La plateforme dispose de tous les outils nécessaires pour l’établissement d’une communication entre le patient et le médecin tout en garantissant la confidentialité des données.

Al Ahdath Al Maghbia:
Un milliard de dirhams pour le département de la Santé

  • Le ministre de l’Économie et des finances a indiqué qu’un milliard de dirhams a été versé au ministère de la Santé dès la création du Fonds spécial pour la gestion de l’épidémie de Covid-19, pour qu’il puisse procéder à la mise à niveau des infrastructures et l’acquisition du matériel pour se préparer, le cas échéant, à une éventuelle aggravation de la situation épidémiologique. Intervenant devant la Commission des Finances à la première Chambre, Benchaâboun a fait savoir que le gouvernement a procédé à la simplification des procédures relatives aux appels d’offres, afin de permettre au ministère de la Santé d’acquérir tous les outils équipements nécessaires. Pou lui, cette pandémie est, avant tout, une crise sanitaire, ce qui donne la priorité au département de la Santé.