La revue de presse de ce jeudi 18 juin

2963
DR.

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi:

Le Matin
Lutte anti-Covid-19: Les Etats-Unis saluent le leadership du Maroc et son aide aux autres pays africains.

• Les États-Unis ont salué le leadership du Maroc en matière de lutte contre la COVID-19 ainsi que l’Initiative de SM le Roi Mohammed VI d’accorder des aides médicales aux autres pays africains pour les accompagner dans leurs efforts pour enrayer cette pandémie. « Nous saluons le leadership du Maroc dans la lutte contre la COVID-19 et nous nous félicitons de son soutien aux autres pays africains par le biais de dons d’Equipements de protection individuelle (EPI) et de fournitures médicales cruciaux », a indiqué l’ambassade des Etats-unis à Rabat sur Twitter. « Les États-Unis continueront de collaborer étroitement avec le Maroc pour relever les défis en matière de santé à l’échelle mondiale », a ajouté la diplomatie américaine.

• Casablanca: Lydec disposée à accorder « à titre exceptionnel » des facilités de paiement. Lydec, opérateur d’eau et d’électricité dans le Grand Casablanca, a exprimé sa disposition à accorder, « au cas par cas et à titre exceptionnel », des facilités de paiement à ses clients, dans le contexte de la crise engendrée par la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). « Consciente que certains clients sont impactés par ce contexte difficile, Lydec reste solidaire et pourra accorder, au cas par cas et à titre exceptionnel, à ceux qui le souhaiteraient des facilités de paiement », souligne, dans un communiqué, le délégataire de services publics dans la métropole et les communes avoisinantes.

 

Maroc Le Jour
« Wiqaytna »: Aucune donnée personnelle n’est collectée

• . L’application de notification d’exposition au nouveau coronavirus (Covid-19), baptisée « Wiqaytna », ne collecte aucune donnée personnelle, a affirmé Zouheir Lakhdissi, président-directeur général de Dial Technologies, l’un des développeurs de la solution. L’application recueille des informations de proximité relatives aux identifiants cryptés et non pas d’informations de contact, a expliqué M. Lakhdissi, lors d’un webinaire organisé récemment par l’Association des utilisateurs des systèmes d’information au Maroc (AUSIM) pour faire la lumière sur ce sujet d’actualité. « La Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) a été associée dès le début du développement de l’application, soit début avril, et a donné son accord. Elle a même mis en place un comité ad-hoc pour suivre le développement de l’application et audité ce qui a été mis en place », a-t-il précisé.

 

Économie verte: lancement de l’appel à projets « Ecostart ».

• Le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Economie Verte et Numérique a lancé un appel à projets verts Ecostart, en partenariat avec l’Agence de Coopération Internationale allemande (GIZ) et le soutien de l’Union européenne, portant sur l’accompagnement des entrepreneurs spécialisés dans l’économie verte. S’inscrivant dans le cadre du programme Taahil Al Mokawalat TAM III, cet appel à projets est initié en partenariat avec l’Agence GIZ et le programme Maroc-Union européenne (UE) d’appui à la compétitivité et à la croissance verte (PACC), indique-t-on dans un communiqué. L’initiative Ecostart, mise en œuvre par l’Agence Maroc PME et l’Agence Marocaine pour l’Efficacité énergétique (AMEE), a pour objectif d’offrir un accompagnement entrepreneurial d’une durée de 3 mois à 50 entrepreneurs en phase d’amorçage et spécialisés dans l’économie verte, ajoute le communiqué.

 

L’Économiste
Bank Al-Maghrib ouvre les vannes

•. Bank Al-Maghrib (BAM) a abaissé le taux directeur de 0,5 point pour le ramener à 1,5%. BAM aura réduit le taux mère de 0,75 point en l’espace de trois mois. La Banque centrale s’attend à ce que la transmission aux taux débiteurs soit plus rapide qu’auparavant. « Nous veillerons, plus que par le passé, à la transmission de ses décisions à l’économie réelle et ferons le point régulièrement à ce sujet avec les patrons des banques », indique-t-elle. La conséquence directe de la baisse du taux directeur est que tous les crédits Damane Relance seront plafonnés à 3,5% hors taxes contre 4% avant le conseil de Bank Al-Maghrib. Lors du conseil de mardi dernier, Bank Al-Maghrib a aussi ramené le taux de la réserve obligatoire de 2% à 0%, libérant 10 milliards de DH de liquidités qui serviront à financer les entreprises et les ménages.

 

Paiement mobile: la CMI généralise ses solutions dans le commerce

• La période Covid-19 est un accélérateur des transactions sans contact. Les porteurs de m-wallet de tous les établissements de paiement et des banques disposent désormais d’une infrastructure qui permet l’amorçage d’un véritable écosystème de paiement mobile. En plus des solutions M-paiement déployées par les trois opérateurs télécoms, le Centre monétique international (CMI) vient de déployer le paiement sans contact auprès de l’ensemble des magasins du groupe Label’Vie. «L’alliance du groupe Label’Vie avec le CMI consacre la mise en place d’un nouveau mode de paiement auprès des consommateurs en vue de vulgariser les usages, particulièrement en cette période de pandémie», précise la holding de distribution. Pour déployer la solution à plus grande échelle, l’ensemble des points de vente du distributeur sont désormais équipés de nouveaux terminaux qui acceptent des paiements mobiles interopérables.

 

Aujourd’hui le Maroc
Quel plan de vacances pour les Marocains ?

•. Après 3 mois assignés à domicile suite à la Covid-19, les Marocains pensent d’ores et déjà au voyage. Ils sont en effet nombreux à planifier une virée quelque part au Maroc une fois le confinement levé. Des intentions confirmées dans une récente étude menée par l’ONMT, selon un reporting mensuel sur une base de 2.800 répondants âgés entre 18 et 75 ans, soit un échantillon représentatif de la population urbaine marocaine. En gros, 70% des participants à cette enquête, qui s’est déroulée sous forme d’entretien téléphonique d’une durée de 15 minutes en moyenne, envisagent de voyager à la fin du confinement, 60,6% laisseront écouler un mois avant de plier bagages vers la destination qu’ils ont choisie. Des vacances qui ne prendraient pas plus que deux semaines, si l’on se réfère aux trois quarts des participants à l’enquête de l’ONMT.

 

L’Opinion
Feu vert à l’ouverture des activités économiques… mais où et quand ?

• La reprise des activités sera dure, non seulement suite à l’impact du Coronavirus sur le Marché, mais également suite au manque de transparence et de clarté durant cette crise sanitaire! Actuellement, la zone 2 concentre l’essentiel des richesses nationales, soit 60% du PIB, si l’on se base sur l’estimation du HCP reposant sur les données de 2019. Pourtant, les opérateurs relevant de ladite zone sont complètement paralysés, du fait qu’ils ne peuvent pas faire des estimations ni à moyen, ni à court terme, le Chef de gouvernement ayant affirmé que «l’état d’urgence a été maintenu pour pouvoir prendre des décisions de façon urgente», c’est-à-dire que la possibilité d’un second «lockdown» n’est pas écartée.

Al Massae
Otmani : précisions sur la 2ème phase d’allègement du confinement

• El La deuxième phase d’allègement du confinement sanitaire connaîtra un élargissement des mesures d’assouplissement, donnant le feu vert à l’ouverture d’activités économiques, sociales et culturelles supplémentaires, a affirmé le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani. En réponse à une question centrale lors de la séance mensuelle des questions de politique générale, tenue à la Chambre des conseillers, El Otmani a souligné que cet élargissement des mesures d’allègement concernera aussi bien les provinces et préfectures de la zone «1» que celles de la zone «2», autorisant la reprise de davantage d’activités économiques, sociales et culturelles ainsi qu’une plus grande mobilité, voire même permettre une reprise progressive du tourisme interne. «Le lancement de cette deuxième phase sera annoncé après une évaluation préliminaire, qui aura lieu dans les deux prochains jours, et nous prendrons les décisions sur la base des résultats de cette évaluation», a précisé le Chef du gouvernement.

 

Jouahri : Non à la planche à billets

•. Le Wali de la Banque centrale, Abdellatif Jouahri s’est dit étonné par certains appels à recourir à la planche à billets au Maroc pour faire face aux répercussions négatives de la pandémie de la Covid-19 sur l’économie. «Ces appels sont de nature à induire l’opinion publique en erreur», a-t-il mis en garde lors d’une conférence de presse, rappelant que le Maroc a été contraint d’adopter le Programme d’ajustement structurel à cause de la crise des années 80.