La revue de presse de ce jeudi 16 juillet 2020

2261
DR.

Festivités de la Fête du Trône reportées, les accusations de Bourita contre Amnesty, les Marocains et l’épargne, Opération accueil MRE… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi:

 

Le Matin
Mesures préventives contre Covid-19: les festivités de la fête du Trône reportées

• Le Ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie annonce que, prenant en considération les mesures préventives prises dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, déclaré pour lutter contre la propagation du virus Covid-19, il a été décidé de reporter toutes les activités, festivités et cérémonies prévues à l’occasion de la célébration du 21è anniversaire de l’accession du Roi Mohammed VI. Dans ce cadre, il a été décidé de reporter la cérémonie de réception que préside SM le Roi à cette glorieuse occasion, la cérémonie de prestation de serment des officiers lauréats des différents écoles et instituts militaires, paramilitaires et civiles, la cérémonie d’allégeance à Amir Al-Mouminine, que Dieu Le préserve, la Retraite aux flambeaux organisée par la Garde Royale, ainsi que tous les défilés et manifestations auxquels assistent un grand nombre de citoyens. En cette glorieuse occasion, le Roi adressera un discours qui sera diffusé sur les ondes de la radio et à la télévision le 29 juillet à 21h. Sa Majesté présidera également, à titre symbolique, une réception le 30 juillet 2020.

 

Bourita: les accusations d’espionnage portées par Amnesty contre le Maroc sont infondées

• Les accusations d’espionnage portées par Amnesty Internationale contre le Maroc sont infondées, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, soulignant que le Royaume reproche à cette organisation « d’avoir failli au devoir de neutralité et d’objectivité ». « Loin d’être dans une dynamique de dialogue, ils ont mené une véritable campagne médiatique sur la base d’accusations infondées, induisant plusieurs médias et journalistes dans l’erreur », a déclaré Bourita dans un entretien au journal suisse « Tribune de Genève ». « C’est énorme et totalement faux. Nous rejetons ces accusations sans équivoque », a-t-il affirmé. Amnesty International a « tenté de faire le lien dans leur document entre le Maroc et NSO. Or aucune évidence ne vient établir et prouver un quelconque lien. Et jusqu’à présent, les semaines passent sans qu’ils ne puissent étayer leurs dires par des données vérifiables ou des preuves. Ils affirment que seuls les États peuvent pirater les téléphones en utilisant les réseaux qu’ils contrôlent via les opérateurs de téléphonie. Mais aujourd’hui, les appareils qui permettent d’imiter le signal des réseaux et de pirater les téléphones mobiles sont vendus en ligne, » a-t-il expliqué.

 

 

L’Economiste
La crise profite au compte sur carnet

• Après la panique au cours des premières semaines du confinement, le comportement financier des ménages s’est adapté au contexte avec un renforcement de l’épargne de précaution. L’encours du compte sur carnet a augmenté de 2 milliards de DH depuis janvier pour atteindre 168,5 milliards de DH à fin mai. L’absence de consommation et les craintes des ménages sur les perspectives économiques font également gonfler l’encours des dépôts à vue de 11 milliards de DH. Placement privilégié des Marocains, le compte sur carnet devrait garder leurs faveurs, surtout dans le contexte actuel d’incertitudes.

 

Un plan de 383 MMDH pour les 30 prochaines années

• Le ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, travaille sur le plan national de l’eau qui s’étend à l’horizon 2050. Ce plan comprend trois axes dont l’un porte sur le renforcement de l’offre en eau. Les deux autres axes sont relatifs à la gestion maîtrisée de la demande et à la protection des ressources en eau et l’écosystème écologique. Il nécessitera la mobilisation de 383 milliards de DH (MMDH) pour les 30 prochaines années. Le département sera contraint de développer l’offre en eau avec 4,5 milliards de mètres cubes et économiser au moins 2,5 milliards de mètres cubes, principalement dans le secteur agricole. Au menu également, la baisse de 10 à 20% de la moyenne du niveau d’envasement des barrages, en plus de la réduction du recours à l’utilisation des eaux souterraines.

 

Aujourd’hui Le Maroc
BAD: une croissance de – 4,6% pour l’économie marocaine en 2020

• Après une année morose, le rythme de croissance au Maroc reprendra en 2021. Une anticipation faite par la Banque africaine de développement (BAD) dans son dernier rapport sur les perspectives économiques en Afrique du Nord dévoilé. Les prévisions par pays augurent d’une reprise de l’économie marocaine en 2021 pour atteindre les 4,1%. Elle interviendrait après une récession prévue à – 4,6% au titre de l’année 2020 et une croissance de 2,5% enregistrée en 2019. Sachant que le HCP avait prévu que le PIB devrait enregistrer une décroissance de 5,8% en 2020 et une croissance de 4,4% en 2021. De son côté, Bank Al-Maghrib avait annoncé une contraction du PIB atteignant 5,2% en 2020 contre un retour au vert en 2021 avec un taux de croissance de 4,2%. Une récession expliquée par l’impact de la Covid-19 sur l’ensemble de la machine économique aussi bien au Maroc qu’à l’échelle régionale et internationale.

 

MRE: Opération spéciale de transport de passagers en provenance des ports autorisés

• Une opération spéciale de transport de passagers en provenance des ports autorisés, en France et en Italie, sera menée dans le cadre du plan d’action spécifique pour le retour des Marocains résidant à l’étranger ainsi que des Marocains et étrangers résidant dans le Royaume, a indiqué le ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau. Dans un communiqué, le département a affirmé avoir « établi des contacts avec les autorités portuaires des ports de liaison en France et en Italie afin de coordonner l’ensemble des opérations portuaires et maritimes ». Le ministère a également mobilisé les armateurs nationaux et étrangers ainsi que les administrations et les établissements partenaires, pour mettre en place un plan de flotte adapté aux lignes maritimes long courrier en provenance des ports de Sète en France et de Gênes en Italie.

 

L’Opinion
Produire sans contaminer

• Avec 47% des cas d’infections confirmés depuis la reprise partielle des activités économiques, les unités de production sont devenues les principaux foyers de propagation du virus Sras-Cov2, les ouvriers contaminés infectant leurs familles. Fermer les unités qui ne respectent pas correctement les mesures prudentielles, menace à laquelle a eu à nouveau recours le ministre de l’Intérieur, peut sembler une juste sanction pour les récalcitrants, 514 unités en ayant déjà fait l’objet. Sauf que les premières victimes en sont les employés.

 

Activité portuaire: Hausse du trafic commercial à 88 MT en 2019

• Le trafic global du commerce s’est élevé à 88 millions de tonnes (MT) en 2019, enregistrant une augmentation de 3,2% par rapport à 2018, selon l’Agence nationale des ports (ANP). Le trafic des conteneurs, lui, a enregistré un record de 1,3 millions de conteneurs EVP, soit une croissance de 2,5% par rapport à 2018, précise l’ANP dans un communiqué sanctionnant les travaux de la réunion de son Conseil d’administration, tenue vendredi dernier sous la présidence du ministre de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara. Lors de cette réunion, consacrée au bilan de l’année 2019, le conseil a notamment pris note de l’avancement des projets structurants menés par l’Agence, de son dynamisme en matière de régulation sectorielle et du niveau rassurant affiché par l’ensemble des indicateurs financiers, précise la même source.

 

Libération
Non-respect des mesures sanitaires: Fermeture de 514 entreprises dans 34 préfectures et provinces

• Comme annoncé dans le communiqué du ministère de l’Intérieur, en date du 14 juillet 2020, il a été procédé depuis le lancement de la reprise graduelle de la dynamique économique, et sur la base des opérations de contrôle réalisées par les commissions compétentes, à l’émission de 514 décisions de fermeture d’unités industrielles et commerciales dans 34 préfectures et provinces, et ce pour non-respect des mesures sanitaires en vigueur. Un total de 98 unités parmi-elles sont toujours fermées, tandis que les autres ont assaini leur situation en s’engageant à respecter les dispositions en vigueur. Les unités fermées sont réparties par catégorie, à savoir « Commerces de proximité » (petits commerces, boucheries et boulangeries, etc) (au nombre de 144 unités), “Unités industrielles” (135), “Restaurants” (58), “Cafés” (55), “Unités commerciales” (centres commerciaux) (45), “Beauté et loisirs” (hammams, salons de coiffure, salles de sport) (44), “Centres d’appel” (15), “Ateliers et artisans de proximité” (11), “Établissements d’hébergement touristique” (5), “Agences de transfert d’argent” (2).

 

Akhbar Al Yaoum
Reprise progressive des trains entre Casa-Port/Aéroport Mohammed V

• . Les trains navettes rapides (TNR) assurant la desserte Casa-Port /Aéroport Mohammed V reprennent progressivement leur circulation à partir du mercredi 15 juillet, annonce lundi l’Office national des chemins de fer (ONCF). « Faisant suite à l’opération exceptionnelle visant à autoriser l’accès au territoire national aux citoyens marocains ainsi qu’aux étrangers résidant dans le Royaume, l’Office National des Chemins de Fer (ONCF) informe le grand public que les trains navettes rapides (TNR) assurant la desserte Casa-port/Aéroport Mohammed V reprennent progressivement leur circulation à partir du mercredi 15 juillet 2020 », indique l’Office dans un communiqué. Comportant une offre journalière de 18 trains conjuguée à la réouverture de la gare de l’Aéroport Mohammed V, le programme de cette desserte sera adapté en fonction de l’évolution de la demande et du plan de vols adopté par les compagnies aériennes, précise-t-on.

 

Al Ahdath Al Maghribiya
Reprise de l’activité de 139 sociétés de transport de voyageurs

• Quelque 139 sociétés de transport de voyageurs ont repris leurs activités avec 567 départs enregistrés, a indiqué mardi le ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau. En effet, depuis le 26 juin 2020 et jusqu’au 12 juillet, un total de 139 sociétés de transport de voyageurs ont repris leurs activités, avec l’enregistrement de près de 567 départ, précise le ministère dans un communiqué. En outre, 59 gares routières sur 68 ont rouvert leurs portes (soit 86%), a souligné la même source, précisant que 50% de ces gares ont enregistré un ou plusieurs départs.