Diapo. La crise diplomatique entre Rabat et Madrid fait la Une des quotidiens espagnols

5503
Photomontage: H24 Info.

La crise diplomatique entre Rabat et Madrid fait la Une des quotidiens espagnols, ce mercredi 19 mai. Tour d’horizon.

El Pais

«Le Maroc pousse la tension avec l’Espagne à la limite», titre ce mercredi le quotidien le plus diffusé en Espagne, à tendance libérale et européiste.

Le président du gouvernement, Pedro Sanchez «s’est montré ferme», estime le quotidien. «L’intégrité territoriale des frontières de Sebta et Melilla, qui sont aussi celles de l’Union Européenne, et la sécurité de nos compatriotes seront défendues par le gouvernement espagnol à tout moment, en toutes circonstances et avec tous les moyens nécessaires», a affirmé le président du gouvernement.

Le quotidien rappelle que l’exécutif a déployé quelques 3.000 militaires à Sebta, que l’UE a apporté son appui à l’Espagne et l’agence européenne Frontex a proposé de renfoncer la sécurité au niveau des frontières.

El Mundo

Le deuxième quotidien le plus diffusé, El Mundo, titre pour sa part: «Un Sanchez débordé tente de contenir le coup de poker marocain».

 

Lire aussi: L’Espagne justifie l’accueil de Brahim Ghali et refuse de voir un lien avec l’afflux massif de migrants à Sebta

 

Le quotidien de droite observe que «l’agressivité de Rabat surprend le président, qui se rend à Sebta pour défendre l’intégrité territoriale espagnole».

Outre l’importance du rôle qu’aurait à jouer l’Union Européenne dans cette crise, le quotidien aborde par ailleurs les craintes de la police espagnole, qui a «peur que Rabat cesse sa collaboration dans le domaine de la lutte antiterroriste».

 

La Razon

«Le gouvernement a ignoré les avertissements du Maroc par rapport au Polisario», titre pour sa part La Razon, quotidien de droite, nationaliste et royaliste.

«Rabat a exprimé à travers deux communiqués officiels son malaise face à l’asile offert au leader sahraoui atteint du covid. Le ministère des Affaires étrangères a tenté d’occulter cette affaire, en négociant uniquement avec l’Algérie», souligne le quotidien.

 

El Faro de Ceuta

Le quotidien local El Faro de Ceuta, titre ce mercredi sur «L’agression des frontières» qui fait réagir le gouvernement central.

Il rappelle que des milliers de personnes ont tenté de rentrer à Sebta pour le deuxième jour consécutif. Plus précisément, près de 10.000 personnes sont rentrées à Sebta, tandis que 4.000 personnes ont déjà été expulsées, indique le médial local, notant qu’un comité spécial a été formé à Madrid pour assister Sebta et Melilla après la situation de chaos.

 

La Vanguardia

«Le Maroc met Ceuta en échec et Sanchez déploie l’armée», titre La Vanguardia, quotidien de centre droit. «Le président garantit une fermeté face à ce qu’il considère comme une attaque à l’intégrité territoriale de l’Espagne. Les militaires tentent de contenir des milliers de migrants face à la passivité des forces de Rabat», indique le quotidien.

 

ABC

«Le gouvernement incapable de répondre au chantage de Rabat», titre le quotidien de droite ABC qui note la réaction de Pedro Sanchez qui «se réfugie dans l’Union Européenne».

Le quotidien évoque également «l’appel passé par les États-Unis au Maroc et non à l’Espagne». En effet, le secrétaire d’État, Antony Blinken, s’est entretenu mardi 18 mai avec le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, concernant la question des violences au Proche-Orient. Dans cet entretien, les États-Unis ont reconnu le rôle majeur du Maroc dans la résolution du conflit.