A la Une de vos quotidiens, ce mercredi 28 avril

Le Maroc a besoin de 32.522 médecins, les enjeux socio-économiques de la 5G au Maroc, Settat: destruction de 162 kg de gâteaux et chocolat, le Maroc face aux défis liés à l’environnement et au climat… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de mercredi.

 

L’Economiste
Fès-Meknès: nouvel appui financier pour les entrepreneurs

•  Vous êtes un porteur de projet, une entreprise naissante ou jeune entreprise d’une durée d’existence égale ou moins de 5 ans, et ayant un chiffre d’affaires inférieur à 10 millions de DH. Le programme Afwaj, premier programme intégré d’accompagnement des porteurs de projets dans la région de Fès-Meknės, s’adresse à vous. Lancé, vendredi dernier, par le Centre régional d’Investissement Fès-Meknės (CR) en partenariat avec l’Agence Nationale de Promotion de l’Emploi et des Compétences (ANAPEC), la Fondation Afwaj Création d’Entreprises du Groupe Banque Centrale Populaire (FCE) et la Banque Populaire Régionale Fès-Meknès (BPR), Afwaj vient renforcer le dispositif d’accompagnement existant dans le cadre du Programme Intégré d’Appui et de Financement de l’Entrepreneuriat (PIAFE) lancé suite aux Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, visant notamment à faciliter l’accès au financement, à réduire les couts du crédit et à simplifier les procédures.

 

Berkane: accompagnement en faveur des jeunes entrepreneurs

• Les actions d’accompagnement en faveur des jeunes entrepreneurs se multiplient au niveau de la province de Berkane. Les dernières en date se rapportent à la création d’un Centre d’incubation et d’innovation industrielle, d’une convention de gestion et l’accompagnement et d’un appui spécifique aux jeunes entrepreneurs agricoles. Les deux premières sont pilotées par le Comité provincial de développement humain (CPDH) et la Société de développement local Marafik Berkane», alors que la troisième engage la Direction régionale de l’agriculture, l’Office du conseil agricole et l’Association des jeunes entrepreneurs. Cet accompagnement multiple a pour but d’augmenter les chances de réussite des projets pilotés par les jeunes. Il compte également ancrer l’entrepreneuriat industriel et l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs au niveau provincial.

 

Aujourd’hui le Maroc
Le Maroc a besoins de 32.522 médecins

• Le système de santé est confronté à deux obstacles majeurs, à savoir un manque de financement et une pénurie importante de médecins et d’infirmiers. Chiffres à l’appui, le ministre de la santé, Khalid Ait Taleb, a révélé au Parlement que 50,7% des dépenses de santé sont supportées par les familles alors que selon les normes internationales, le taux ne doit pas dépasser les 25%. Le ministre a aussi pointé du doigt le faible financement des assurances et des mutuelles, qui ne dépasse pas 25%. Le budget alloué au secteur reste faible. Il ne dépasse pas 6% du budget général de l’Etat, alors que l’OMS recommande un taux de 12%. Le système souffre d’un manque crucial de ressources humaines et d’un déséquilibre régional dans la répartition des ressources humaines. Le ministre a fait savoir à ce sujet que le Maroc a un déficit de 97.566 professionnels de santé dont 32.522 médecins et 65.044 infirmiers.

 

Settat: destruction de 162 kg de gâteaux et chocolat impropres à la consommation

• Les opérations de contrôle menées lundi par la commission provinciale mixte de Settat ont permis la saisie et la destruction de 162 kg de gâteaux et chocolat impropres à la consommation. La commission provinciale a saisi ces produits, qui étaient destinés à la distribution aux petits commerçants, dans un dépôt consacré à la conservation et le stockage de ces produits situé au lotissement « Al Manar ». Les opérations de contrôle menées par la commission provinciale mixte de Settat ont permis, durant la première semaine du mois de Ramadan, la constatation de 13 infractions portant notamment sur le défaut d’affichage des prix, la saisie et la destruction de 121 kg de produits alimentaires impropres à la consommation.

 

L’Opinion
L’USMBA de Fès entre dans le classement ‘’Times Higher Education Impact 2021’’

•  L’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah (USMBA) de Fès a fait son entrée dans le palmarès du prestigieux classement ‘’Times Higher Education Impact Rankings 2021’’, qui classe les universités selon leurs implications dans la mise en place des 17 objectifs de développement durable (ODD) instaurés par les Nations Unies. L’USMBA a obtenu de ‘’bons scores’’ dans les quatre objectifs qu’elle a choisis pour 2021, en l’occurrence ‘’pas de pauvreté’’, ‘’bonne santé et bien-être’’, ‘’énergie propre et d’un coût abordable’’ et ‘’partenariats pour la réalisation des objectifs’’, indique un communiqué de l’Université. • Taza : La généralisation de l’enseignement préscolaire cible plus de 8.200 enfants. Le programme de généralisation de l’enseignement préscolaire dans la province de Taza cible 8.220 élèves, dont 98pc du monde rural. Selon des données présentées lors d’une réunion du comité de suivi et de coordination du programme de généralisation de l’enseignement préscolaire à Taza, tenue récemment, ces élèves se répartissent sur 300 douars de différentes communes de la province. Le programme prévoit la construction de 301 unités d’enseignement préscolaire durant la période 2019-2022 avec un coût global d’environ 75 millions de DH.

 

Libération
Les enjeux socio-économiques de la 5G au Maroc

• La 5G au Maroc constitue une technologie « révolutionnaire incontournable » qui redéfinira les modèles économiques, représentant ainsi des enjeux socio-économiques multiples, a indiqué le Directeur du développement commercial de l’équipementier télécoms chinois ZTE, Charaf Eddine Alaoui. S’exprimant lors d’un webinaire tenu sous le thème « La 5G, des défis et des enjeux pour le Maroc », Alaoui a estimé que la technologie de la 5G, qui apportera un changement radical via la définition de nouveaux modèles économiques, représente un enjeu économique, technologique, social et sécuritaire « énorme » tant pour les opérateurs, pour les entreprises que pour les particuliers. A cet effet, elle ne peut pas se baser uniquement sur les modèles réglementaires connues à ce jour. Ses nouvelles caractéristiques techniques peuvent compromettre les objectifs réglementaires ou à l’inverse, le grand potentiel de cette nouvelle technologie pourrait être limité par la réglementation, a souligné Alaoui.

 

Al Massae
Le Maroc et les défis climatiques

• Le Maroc s’est engagé, depuis des années, à relever les défis liés à l’environnement et au climat, a affirmé le ministre de l’Énergie, des mines et de l’environnement, Aziz Rabbah. Intervenant lors d’une session ministérielle virtuelle tenue dans le cadre des activités du Sommet sur le climat, Rabbah a relevé que le Royaume a adopté une stratégie de développement durable « visant à renforcer la durabilité dans tous les secteurs ». Grâce à cette stratégie, le Maroc a mis en place des politiques sectorielles « ambitieuses », telle que la politique de développement des énergies renouvelables, qui a permis, grâce à des investissements importants, d’atteindre « d’excellents résultats » en termes de satisfaction de la demande en énergie et de limitation des émissions de gaz à effet de serre, a-t-il indiqué.

 

Al Alam
Langue amazighe: près de 9000 cadres pédagogiques formés

• Le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi, a affirmé que, dans le cadre de la formation continue et en coopération avec l’Institut royal de la culture amazighe, son département a assuré la formation d’environ 9000 cadres éducatifs et élaboré les manuels et les guides couvrant les six années du cursus du primaire, ajoutant qu’environ un demi million d’élèves bénéficient annuellement des cours de langue amazighe. Intervenant lors de la première réunion de la Commission ministérielle permanente chargée d’assurer le suivi et l’évaluation de la mise en oeuvre du caractère officiel de la langue amazighe, Amzazi a souligné que l’obstacle le plus important devant la généralisation horizontale et verticale de l’enseignement de la langue amazighe réside dans le manque de ressources humaines stables.

 

Al Ahdath Al Maghribia
Appel à respecter le calendrier national des vaccinations pour leurs enfants

•  Le ministère de la Santé a appelé les parents et tuteurs d’enfants à leur faire administrer toutes les doses de vaccins prévues par le calendrier national des vaccinations afin de leur offrir une protection contre les maladies graves qui peuvent mener au décès ou au handicap. Dans un communiqué à l’occasion de la semaine mondiale de vaccination, célébrée par le Maroc à l’instar du reste du monde, du 26 au 30 avril sous le thème « #lesvaccinsçamarche pour tous », le ministère relève que l’intérêt pour le vaccin de la Covid-19 « ne doit pas nous faire oublier l’importance des autres vaccins pour préserver la santé de tous et en particulier celle des enfants de moins de cinq ans ».

Bayane Al Yaoum
Casablanca: de nouveaux services électroniques pour faciliter le travail des avocats

• Le président du tribunal de commerce de Casablanca, Abdelouahed Seffouri, a affirmé que les trois nouveaux services électroniques lancés récemment au Tribunal de commerce de Casablanca visent à faciliter le travail des avocats en matière d’échange électronique des documents sans avoir à se déplacer au tribunal. Le tribunal de commerce de Casablanca est le premier à expérimenter ces services numériques, appelant les avocats à s’engager pleinement dans cette opération, a-t-il rappelé.