Khouribga: manifestation de soutien pour le professeur qui avait frappé son élève

3453
Credits: Hespress

Le parquet général du tribunal de première instance de Khouribga a ordonné hier mardi 22 mai la détention provisoire du professeur de mathématiques apparu sur une vidéo où il agressait violemment son élève. Il est poursuivi pour violences et injures.
D’après le site électronique Hespress, Idriss Harach, membre du comité de défense de l’élève agressée a déclaré que l’enseignant aurait reconnu les accusations dont il fait objet. Ce dernier aurait également déclaré que l’élève « avait provoqué sa colère en lançant sur lui de la craie ».
Harach a également précisé que le père de la victime refuse catégoriquement de retirer sa plainte.
« Même si je fais partie du comité de défense de l’élève agressée, j’ai essayé de proposer un arrangement pour cette histoire qui coïncide avec le mois de ramadan, mais le père ne veut absolument pas retirer sa plainte, du moins pour l’instant », raconte Harach à nos confrères de Hespress.
De nombreux élèves du collège Imam Malik, où a eu lieu l’incident, ont par ailleurs organisé des manifestations devant le tribunal de première instance de Khouribga appelant à la libération du professeur. D’après Harach, ces manifestations ont amoindri les chances de réconciliation entre le professeur et la famille de la victime. Surtout que de nombreux élèves ont scandé des slogans insultants envers la fille violentée.
Pour rappel, la vidéo du professeur entrain d’agresser violemment une élève en pleine classe avait été largement diffusée sur les réseaux sociaux. Dans un communiqué rendu public le 20 mai dernier, la DGSN avait confirmé les faits survenus le 16 mai, en indiquant que la police judiciaire a immédiatement ouvert une enquête sous la supervision du parquet général.