Khayam: « 352 projets d’attentats terroristes ont été déjoués depuis 2002 »

434

Lors d’une intervention à la Chambre des conseillers ce vendredi 20 octobre, le patron du BCIJ a affirmé que le Maroc faisait depuis les années 70 l’objet de menaces terroristes. Ainsi, depuis 2002, quelque 352 projets d’attentats terroristes ont été déjoués.

Le patron du Bureau Central des Investigations Judiciaires (BCIJ) Abdelhak Khayam a déclaré ce vendredi 20 octobre à la Chambre des Conseillers que le Maroc est une cible des terroristes depuis les années 70, surtout après l’apparition de mouvements comme la Chabiba Islamliya.

Khayam qui intervenait à l’issue d’une conférence organisée au Parlement sur le thème de la radicalisation en Europe, a affirmé, en évoquant l’expérience marocaine, que « malgré les menaces terroristes, le Maroc n’a été victime d’attentats qu’en 1994 », faisant référence à l’attaque de l’hôtel Atlas-Asni à Marrakech en août 1994 qui a causé la mort de trois touristes. Un attentat mené à l’époque par un commando terroriste composé de Stéphane Aït Idir, Redouane Hammadi et Tarek Felah, trois ressortissants français d’origine algérienne et marocaine, ayant grandi en France.

Côté chiffres, le patron du FBI marocain a rappelé que le Maroc a démantelé depuis 2002 174 cellules terroristes sur le territoire national, dont 51 étaient liées à Daech, en déjouant 352 projets d’attentats terroristes. 2.938 personnes ont ainsi été arrêtées, dont 277 ayant des antécédents dans des affaires de terrorisme, selon Abdelhak Khayam.

Toujours selon Khayam, 1.664 combattants marocains se sont engagés avec les groupements jihadistes en Syrie et en Irak, dont 100 font partie du mouvement Cham Al Islam, 50 sous la bannière d’Al Nosra. 569 autres combattants ont perdu la vie, 213 autres marocains ont pu revenir au Maroc, selon le chef du BCIJ.