Kénitra: des constructions illégales font tomber un moqadem et un membre des forces auxiliaires

Plusieurs individus, dont un moqadem et un membre des forces auxiliaires, ont été condamnés mercredi par le tribunal de Kénitra.

Le tribunal de première instance de Kénitra a rendu son verdict dans le cadre d’une affaire de construction illégale de plusieurs habitations.

Quatre individus ont été mis derrière les barreaux, indique Al Massae dans son édition du vendredi 16 janvier. Et d’ajouter que parmi les condamnés figure un moqadem et un membre des forces auxiliaires.

Le premier a écopé d’un an de prison ferme, tandis que le deuxième a été condamné à 6 mois de prison ferme. « Le tribunal de première instance de Kénitra a condamné le troisième coupable dans cette affaire à 3 ans de prison ferme et le quatrième à 4 ans de prison ferme », poursuit Al Massae.

« Ces coupables ont été arrêtés suite à des accusations portés contre eux par des citoyens qui habitent dans la commune de Sidi Taibi. Ces derniers avaient en effet perdu leurs habitations dans le cadre d’une campagne de démolition des constructions illégales menée par les autorités en décembre dernier », peut-on lire sur le journal.

Les forces de l’ordre s’étaient mobilisées contre ces habitations illégales et avaient détruit plus de 120 maisons à Souk Sebt et 40 autres qui se trouvent dans le douar d’Ezzamrani.