Justice: pas de liberté provisoire pour Toufik Bouachrine

2967

Le tribunal de Casablanca a rejeté la demande de liberté provisoire au directeur de publication du quotidien Akhbar Al Yaoum, accusé de viol et traite humaine par le parquet.
La Chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca a rejeté la requête des avocats de Toufik Bouachrine concernant la liberté provisoire de leur client. La présidence du tribunal a tranché en faveur d’une poursuite en état d’arrestation à l’encontre du directeur de la publication d’Akhbar Al Yaoum. Ce n’est pas la première fois que la défense de Bouachrine présente cette demande, mais les réponses sont toujours négatives.
Autre sujet sur lequel le tribunal était attendu cet après-midi, l’expertise technique sur les vidéos présentées à charge contre l’accusé. Le laboratoire de la gendarmerie nationale a livré les résultats de l’analyse de ces vidéos et a conclu que les enregistrements n’ont connu aucune modification et sont bien authentiques, selon des sources concordantes.