Des juges menacent de porter plainte contre Nabila Mounib

6654
Credits: AFP

L’Amicale Hassania des magistrats a réagi à un post sur Facebook de la secrétaire générale du Parti socialiste unifié (PSU) via un communiqué de presse. L’Amicale l’a accusée d’exploiter politiquement un procès et de mépriser des dispositifs constitutionnels.
L’Amicale Hassania des magistrats a publié un communiqué dans lequel elle accuse Nabila Mounib, secrétaire général du Parti socialiste unifié (PSU) de faire de l’exploitation politicienne des procès. La réaction de l’Amicale vient en réaction à un poste Facebook de Mounib, qui après avoir assisté à une phase du procès du «Hirak du Rif», avait vivement critiqué les juges.

Le communiqué ajoute que «cette absurdité doit cesser. Celle du mépris des dispositifs constitutionnels approuvés à l’unanimité par les Marocains et qui ont insisté sur l’indépendance du pouvoir judiciaire et le devoir de protéger l’indépendance des juges et de la garantir».
Selon l’Amicale, la sortie de Mounib constitue «un non-respect des lois organiques qui ont fait l’objet d’un grand dialogue national, et un dédain des traditions bien établies dans toutes les sociétés démocratiques et expériences ancestrales en la matière dans le monde entier».
A la fin du communiqué, les magistrats menacent de porter plainte contre la chef de file de la Fédération de la gauche démocratique (FGD) en affirmant: «Aujourd’hui, personne n’est au-dessus du droit», et en menaçant Mounib de poursuites judiciaires.