Journée mondiale du Sida: la Covid-19 se propage, le VIH aussi !

359

Dans une conjoncture marquée essentiellement par la lutte contre le nouveau coronavirus, la Journée mondiale contre le sida, commémorée le 1er décembre, vient rappeler l’existence du VIH et la nécessité de faire preuve de solidarité internationale face à cette autre pandémie qui a fait beaucoup de victimes.

Célébrée dans le cadre de manifestations de soutien aux personnes vivant avec le VIH et en commémoration des victimes de cette pandémie, la Journée mondiale de lutte contre le syndrome d’immunodéficience acquise, placée cette année sous le thème « Solidarité mondiale et responsabilité partagée », constitue un appel à la synergie d’efforts de tout un chacun et à une responsabilité partagée liée à un problème majeur de santé publique.

Face à la recrudescence des cas de la Covid-19 dans les quatre coins du monde et ses répercussions aussi bien sanitaires que logistiques, outre les perturbations qui pourraient éroder des années de progrès, le 1er décembre 2020 vient pour (re) mettre le point sur l’impératif de maintien, également au premier plan, des services essentiels pour le traitement du VIH au même titre que la riposte au coronavirus. Dans ce sens, le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) tire la sonnette d’alarme.

« Nous assistons à un ralentissement des progrès en matière de réduction des nouvelles infections au VIH, d’amélioration de l’accès au traitement et d’élimination de la mortalité liée à des maladies opportunistes », écrit « ONUSIDA.ORG » sur son site. Tout en appelant à faire preuve de bonté et de ne pas stigmatiser ou discriminer, ONUSIDA indique que les enseignements tirés de l’épidémie du VIH peuvent s’appliquer à la lutte contre le coronavirus. Ainsi, ce programme a élaboré une nouvelle stratégie mondiale contre le sida qui servira de feuille de route au monde entier afin de mettre un terme à cette maladie d’ici 2030.

 

Lire aussi: Le sida tue toujours au Maroc

 

Ceci se fait dans l’objectif d’aider les acteurs clés à surmonter les défis et à garantir que les gouvernements nationaux apportent des ripostes efficaces au sida. Ce programme; qui s’accompagnera de nouveaux objectifs mondiaux pour 2025 et d’une estimation des ressources nécessaires, déterminera l’ordre du jour de la prochaine Réunion de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies pour mettre un terme au sida, ainsi que sa déclaration politique.

La nouvelle stratégie sera élaborée à partir de données et de consultations et impliquera le personnel de l’ONUSIDA, les coparrainants, la société civile, des personnes vivant avec le VIH, des jeunes, des institutions, des responsables des ministères de la Santé, des Finances et de l’Égalité des sexes, des parlementaires, la communauté scientifique, des donateurs et le secteur privé.

Au Maroc cette Journée est célébrée à travers un grand nombre de campagnes et de programmes visant la sensibilisation du grand public, notamment « Sidaction Maroc », qui souffle cette année sa huitième bougie. Cette campagne nationale de sensibilisation et de collecte de fonds pour la lutte contre le le VIH/Sida, qui se tiendra du 1er au 31 décembre, à l’initiative de l’Association de lutte contre le SIDA (ALCS), sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, ambitionne de collecter les fonds nécessaires pour garantir une meilleure prise en charge des personnes vulnérables porteuses du VIH, leur offrir l’appui social nécessaire, améliorer leur qualité de vie et renforcer également la recherche scientifique dans ce domaine.