Jeux de hasard, paris et loterie: un jackpot en 2018

1951

En 2018, les mises des joueurs s’accumulent à 849 millions de dirhams. Ce sont les chiffres de l’année dernière rendus publics par la Société de gestion de la loterie nationale (SGLN). 

Les gains représentent 60% du marché, soit 510 millions de dirhams (+23%), lit-on ce jour dans les colonnes de L’Économiste. 3,5% du marché sont comblés par les charges de fonctionnement et d’investissement, soit 32 millions de dirhams.

13% des recettes sont absorbés par la partie marketing et distribution, soit 108,5 millions de dirhams. Quant à la partie TVA et droits de timbre, elle totalise près de 60 millions de dirhams, soit 7% du marché de la Loterie nationale, rapporte le quotidien économique.

Plus de 16% du business, soit 140 millions de dirhams, sont consacrés aux dons à la collectivité, au mécénat et au sponsoring.

 

Lire aussi : Loterie USA: les résultats affichés ce soir

 

D’un point de vue global, le marché marocain des jeux de hasard et des paris sportifs avoisine un chiffre d’affaire de 9 milliards de dirhams. En tête, les courses de chevaux qui accaparent 70% du marché, soit environ 700 millions de dirhams.

Les paris sportifs suivent le pas avec une part de 20% dans le marché, soit près de 200 millions de dirhams, puis la loterie avec une part de 10%.

 

Lire aussi : Deux Américains gagnent plus d'un milliard de dollars à la loterie

 

Pour rappel, le groupe italien Sisal siégeant à Casablanca est chargé depuis janvier 2019 de l’exploitation de marché, pour une concession d’une durée de dix ans décrochée à la suite d’un appel d’offres en 2018.

Si pour la première année d’exercice, l’objectif du groupe est d’atteindre un chiffre d’affaires de 900 millions de dirhams (contre un CA prévisionnel de 800 MDH), il espère monter à un milliard de dirhams à partir de 2020 (en proposant de nouvelles gammes de jeux, de nouveaux produits…). Sisal compte notamment doubler les pointes de vente d’ici la fin de sa concession en atteignant 3.000 guichets.