Jettou enquête sur le patrimoine de certains membres de la Chambre des conseillers

à 18:30

Le président de la Cour des comptes, Driss Jettou est entrain de scruter à la loupe les biens et les comptes bancaires de certains élus à la Chambre des conseillers après la fructification de leur patrimoine dans une courte durée.

La Cour des comptes enquête sur l’agrandissement de la fortune de certains membres de la chambre des conseillers, rapporte Al Akhbar dans son édition du lundi 28 janvier 2019. Selon le quotidien, leur richesse s’est considérablement développée depuis leur élection lors des dernières législatives, il y a trois ans. Jettou a demandé aux conseillers de renouveler leurs déclarations de patrimoine avant la fin du mois de février prochain et parmi eux le président du la Chambre, dont des biens immobiliers et matériel soulèvent des doutes, selon Al Akhbar.

Lire aussi: Elections 2016: Jettou dévoile les sommes non restituées par les partis

A en croire le quotidien arabophone, la loi et les statuts de la chambre des conseiller obligent les élus à renouveler leurs déclarations de patrimoine lors du mois de février de la troisième année de leur mandat. Cette déclaration compte les rentrées d’argent et la nature de l’activité exercée et la fonction du député en dehors de son mandat. Et ce n’est pas tout, à la fin de son mandat, chaque élu se doit de présenter une nouvelle déclaration d’impôts et de patrimoine à la Cour des comptes.

Selon la loi, la déclaration de patrimoine des parlementaires est obligatoire et doit inclure les biens immobiliers, les comptes bancaires, les investissements, les voitures, les œuvres d’art, bijoux et diamants. Malgré l’entrée en vigueur de la loi en 2010, celle-ci est incomplète et comporte des failles qu’utilisent les élus tels que les procurations d’achats et ventes et l’inscription des biens au nom des époux et enfants.