Jets de pierres sur l'autoroute: clôtures, caméras de surveillance… les mesures promises par Amara

DR.

En réponse à une question orale relative aux « agressions répétées sur les Autoroutes », posée par le groupe Haraki à la chambre des représentants lundi 23 avril à Rabat, le ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara, a fait part des mesures prises pour maximiser la sécurité des Autoroutes du Maroc.
Les Autoroutes du Maroc sont « sûres » et les ponts autoroutiers seront dotés d’une clôture pour la sécurité des usagers, a en effet souligné Amara.
Des caméras de surveillance seront mises en place, en commençant par les zones à grands risques, pour identifier les individus auteurs d’actes malsains et dont la plupart se trouvent sous l’emprise de la drogue, a-t-il expliqué.
Après avoir rappelé que ces ponts ne sont pas sous la responsabilité de la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM), le ministre a enfin fait savoir qu’une commission nationale représentant tous les départements concernés planche sur ce sujet, déplorant que les clôtures des autoroutes subissent toujours des dégâts, même si l’ADM procède régulièrement à leur réparation.
Pour rappel, une automobiliste a été décédée, le 7 avril dernier, suite à une agression par jets de pierres sur le tronçon autoroutier reliant Sidi Allal El Bahraoui à Tiflet. Les éléments de la Gendarmerie Royale de Khémisset avaient interpellé récemment trois individus, dont un repris de justice, impliqués dans cette affaire.
Les incidents liés aux jets de pierres sont par ailleurs très récurrents. Récemment, le chauffeur d’un autocar avec à son bord 50 personnes, ainsi que les conducteurs de dix voitures, ont été victimes de jets de pierre sur l’axe autoroutier reliant Casablanca à Safi. Dernièrement encore, c’était au tour de l’ancien ministre de l’Intérieur Mohand Laenser d’être victime de jets de pierres au niveau de l’autoroute Tanger-Assilah.
Avec Map