Jerada: une nouvelle unité industrielle pour relancer l'emploi

à 10:37
Image d'illustration. Crédit: DR

Mardi 5 mars, une nouvelle usine a été inaugurée à Jerada dans la nouvelle zone d'activités économiques. Il s'agit de la première unité industrielle de la ville de l'Oriental, située à 70 km au sud d'Oujda. 

L'événement vient dynamiser l'activité économique de la commune qui s'enlisait depuis la fermeture de la mine de charbon, apprend-on dans les colonnes d'Aujourd'hui le Maroc ce mercredi 6 mars.

1.200 postes ont été pourvus à des femmes, pour atteindre prochainement l'effectif de 1.400 au sein de cette usine en service depuis quelques jours, informe le quotidien, qui soulève le caractère "notoire" de cette nouvelle usine dans une ville connue pour son passé minier.

 

Lire aussi : Trois détenus de Jerada entament une grève de la faim

 

Spécialisée dans le décorticage de petites crevettes grises provenant des Pays-Bas, l'usine recouvre un terrain d'environ 7.000 m2, dont 3.000 m2 sont financés par des investisseurs hollandais, soit un montant de 8,5 millions de dirhams.

Les cargaisons de crevettes sont acheminées par voie terrestre par camions frigorifiques depuis les ports de Nador et Tanger Med, avant d'être traitées, décortiquées, puis conditionnées en sachets pour être réexpédiées en Hollande.

 

Lire aussi : Le tribunal d'Oujda distribue une soixantaine d'années de prison aux détenus de Jerada

 

Pour respecter le niveau d'exigence des normes européennes du marché de l'alimentaire, la nouvelle unité comprend cinq chambres froides, un laboratoire, une unité de conditionnement, un magasin réfrigéré, en plus d'installations pour le confort des employés comme une cantine et des vestiaires équipés.

L'investissement global est estimé à 12,5 millions de dirhams, dont quatre millions de dirhams issus d'aides publiques, notamment deux millions de dirhams de l'INDH.

Le wali de l'Oriental, Mouad Jamai, semblait très ému lors de sa visite à l'usine. L'un de ses proches confie à ALM qu'"il a suivi presque quotidiennement et personnellement le projet depuis le premier jour jusqu'à la mise en service".

Dans cette dynamique, une autre unité mitoyenne de la première et spécialisée dans le textile, devrait ouvrir ses portes d'ici quelques mois, offrant quelques 400 emplois directs.