Italie: des milliers de Marocains expulsés

L’Italie a rapatrié cette année 783 Marocains qui se trouvaient dans une situation illégale sur son territoire, a déclaré le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Mayo.

Plusieurs Marocains en situation illégale en Italie ont été contraints à rentrer au pays. Luigi De Mayo, le ministre italien des Affaires étrangères, a fait savoir que 783 Marocains ont été rapatriés.

C’est ce que rapporte Al Massae dans son édition du lundi 4 novembre. De Mayo a rappelé sur Facebook que l’accord sur le rapatriement de ces migrants a été signé à Rabat le 27 juillet 1998 entre les deux pays, mais il « devait être ratifié par le Maroc ».

Lors de sa visite à Rabat vendredi dernier, le ministre italien a signé une déclaration de partenariat stratégique visant à établir un dialogue durable et approfondi dans tous les secteurs d’intérêt commun avec le royaume.

De Mayo a convenu avec les responsables du gouvernement marocain qu’il était nécessaire de mettre en œuvre « une politique stricte en matière d’immigration clandestine et en tout ce qui concerne l’intégration à l’égard de tous ceux qui souhaitent investir et développer leurs capacités dans l’Italie ».

 

Lire aussi: Italie: des milliers de Marocains seront expulsés

 

L’accord signé entre le Maroc et l’Italie vise également à renforcer les relations économiques, commerciales et financières, notamment par la participation d’acteurs économiques, ainsi que par le développement de tous les domaines d’intérêt commun, notamment les secteurs de l’énergie, de la marine, de l’industrie et des infrastructures.

Par ailleurs, Al Massae révèle que l’Allemagne a expulsé 61 Marocains en 2015, 476 en 2016 et 634 en 2017, indique le quotidien arabophone.