Israël met en garde ses citoyens désirant voyager au Maroc

9926

La division israélienne de lutte antiterroriste a mis en garde ses citoyens qui comptent visiter le Maroc durant les fêtes religieuses juives prévues entre les mois de septembre et d’octobre.

Le gouvernement israélien s’inquiète par rapport aux déplacements de ses citoyens au Maroc. C’est ce que rapporte Almassae dans son édition du vendredi 15 septembre. Selon le quotidien, la division de lutte antiterroriste relevant du cabinet de premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a mis en garde les citoyens juifs désirant se déplacer au Maroc durant les mois de septembre et d’octobre, pour trois fêtes religieuses, à savoir la Roch Hachana (le Nouvel An juif), le Yom Kippour (le jour du pardon), et le Souccot (la fête des cabanes).

Selon la même source, la division de lutte antiterroriste dispose d’informations des services de renseignements selon lesquelles les voyageurs israéliens seraient en danger, surtout que leurs déplacements coïncident avec la commémoration des attentats du 11 septembre, détaille Almassae. Le Maroc fait partie de 44 pays, dont l’Algérie, la Mauritanie, la Tunisie et l’Egypte, que la division a classés comme potentiellement dangereux pour les ressortissants israéliens.