Isolement sanitaire: Gadem demande au gouvernement de soutenir les migrants

2523
DR.

Dans un communiqué de presse partagé sur leur page Facebook, le Groupe antiraciste d’accompagnement et de défense des étrangers et migrants (GADEM) s’est dit « inquiet de la situation de certaines tranches des populations présentes sur le territoire marocain, notamment celles des personnes non ressortissantes marocaines qui se trouvent au Maroc dans une situation économique, sociale ou administrative particulièrement vulnérable ».

Après avoir salué la réactivité du gouvernement concernant les mesures prises pour contrer la propagation du coronavirus, l’association a appelé le gouvernement à « autoriser la prolongation automatique des durées de validité des différents documents autorisant le séjour au Maroc quel qu’en soit le motif et pour une durée permettant aux concerné-e-s, une fois la période de confinement terminée, de mener les procédures de renouvellement de leurs documents en accord avec ce que prévoit la loi et la réglementation en vigueur ».

En effet, l’association rappelle la décision de la GDSN de fermer les services aux étrangers le 17 mars, avec « prolongement implicite de la durée de validité des documents d’identité à condition que soit procédé au renouvellement de ces documents dès retour à la normal ». Elle indique qu’elle a été « sollicitée par des personnes non ressortissantes marocaines très inquiètes de leur situation administrative ».

La prolongation automatique des titres de séjour jusqu’au retour à la normale « permettrait de ne pas mettre en péril, dans un contexte sanitaire d’exception, le droit au séjour dûment accordé par les autorités marocaines ».

 

Lire aussi : Coronavirus: la Chine teste un vaccin sur une centaine de volontaires

 

Le Gadem souligne également que, les associations d’accompagnement ne pouvant plus agir vu la situation actuelle, les personnes vulnérables vivant déjà dans des conditions précaires se retrouvent d’autant plus isolées, exposées aux risques de contamination.

« Nous demandons au gouvernement marocain d’être attentif à cette situation afin que l’isolement sanitaire, mesure prise en vue de protéger la population contre les risques de propagation du coronavirus, soit accompagné de toute mesure permettant de soutenir la mise à l’abri, la protection, l’accès aux moyens de subsistance et aux soins pour les personnes les plus fragilisées », lit-on dans le communiqué.