Investissement public: l’agriculture a bénéficié de 9,5 MMDH en 2017

Image d'illustration. Crédit: DR.

Au niveau du secteur agricole, l’investissement public global a quasiment triplé entre 2008 et 2017, passant de 3,5 à 9,5 milliards de dirhams (MMDH), soit un taux d’accroissement annuel moyen de près de 11,7%. 

Ce sont les chiffres révélés dans la dernière étude publiée ce mois par la Direction des Etudes et des Prévisions Financières (DEPF). A côté de l’investissement public à proprement parlé, le secteur se dote également de subventions à l’investissement privé (dans le cadre du Fonds de Développement Agricole(FDA)) et de dons.

Le soutien à l’investissement privé a également triplé, passant de 1 à 3,2 MMDH entre 2008 et 2017. Sur la même période, l’investissement public hors subventions passe quant à lui de 2,5 à 4,6 MMDH, rapporte l’étude.

 

Lire aussi : Agriculture: les dérives du recours aux travailleurs détachés en Europe

 

Au total, sur dix ans, les investissements publics hors subventions aux investissements privés ont cumulé un volume global de près de 43 MMDH, soit une moyenne de 4 MMDH par an. L’investissement privé s’est élevé quant à lui à environ 56 MMDH (6 MMDH en moyenne par an). L’étude précise que cet investissement a bénéficié de subventions (via le FDA) destinées en particulier à hauteur de 70% à l’irrigation et aux aménagements fonciers, à l’équipement agricole et à la production animale.

 

Lire aussi : Aid Al Adha: près 7,4 millions têtes d’ovins et de caprins identifiés

 

Pour rappel, le Maroc a mis en place en 2008 une nouvelle stratégie de développement agricole, le Plan Maroc Vert (PMV) visant à rompre avec les stratégies passées en faisant de l’agriculture un véritable vecteur de développement économique, mais aussi de cohésion sociale. Caractérisé par une vision holistique de sa stratégie, le PMV renforce l’offre agricole dans les filières compétitives tout en favorisant une agriculture solidaire (inclusivité).