Les interpellations se multiplient dans le groupe médiatique de Bouachrine

à 13:04

Après l'arrestation de Taoufik Bouachrine, directeur du quotidien Akhbar Al Yaoum et du site Alyaoum24, la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a interpellé, samedi 24 février, trois autres personnes appartenant au groupe médiatique du journaliste. 

Le lendemain de l'arrestation du patron du quotidien Akhbar Al Yaoum et du site Alyaoum 24, le journaliste Taoufik Bouachrine, des éléments de la BNPJ se sont déplacés ce matin au domicile de Btissam Machkour, directrice du site féminin Soltana, appartenant à l'éditorialiste d'Akhbar Alyaoum.

"La matinée de ce samedi 24 février, des éléments de la BNPJ se sont rendus à la maison de notre consœur Btissam Machkour et lui ont demandé de les accompagné, sans qu'ils n'expliquent les raisons de l'arrestation", détaille un communiqué publié aujourd'hui par le site Alyaoum24.

Selon la même source, la BNPJ a également convoqué deux responsables administratives du quotidien Akhbar Alyaoum et du site d'information Alyaoum24.

Pour rappel, plusieurs éléments des forces de l'ordre ont investi, vendredi 23 février, les locaux du journal Akhbar Al Yaoum situé sur l'avenue des FAR à Casablanca, avant de procéder à l'interpellation du directeur de publication du quotidien Taoufik Bouachrine.

Dans un communiqué rendu public hier, le procureur général du roi près la Cour d'appel de Casablanca avait à son tour confirmé l'arrestation du journaliste. Une arrestation confiée à la BNPJ et qui fait suite à plusieurs plaintes déposées à l'encontre du journaliste. L'objet des plaintes n'a par contre pas été dévoilé par le procureur.