Indice de Performance Climatique: le Maroc parmi les trois meilleurs pays

445
DR.

L’Indice de Performance Climatique dans le monde (IPC) a classé le Maroc parmi les trois meilleurs pays du classement derrière la Suède et le Danemark.

Dans leur rapport de classement de 2020, les organismes « Germanwatch », « le NewClimate Institute » et « le Climate Action Network », qui regroupent plus de 350 experts du climat et de l’énergie, ont accordé au Maroc un score de performance générale de 70,63, contre 75,77 pour la Suède et 71,14 pour le Danemark.

L’Indice de Performance Climatique est un outil de surveillance indépendant permettant de suivre les performances des pays en matière de protection du climat. Il vise à renforcer la transparence de la politique internationale en matière de climat et permet de comparer les efforts de protection du climat et les progrès réalisés par chaque pays.

Instrument fiable et de longue date permettant d’identifier les leaders et les retardataires en matière de protection du climat, l’IPC peut être un outil puissant pour mettre les gouvernements en face de la responsabilité qui leur incombe d’agir face à la crise climatique et de stimuler une course à la lutte contre le changement climatique.

Le Maroc pointe donc en tête des pays les plus performants dans le classement général aux côtés des deux champions européens du climat: la Suède et le Danemark.

En matière d’énergies renouvelables, les experts de l’IPC soulignent les ambitions élevées du Maroc avec l’objectif de 42 % pour 2020 et de 52 % pour 2030 dans le secteur de l’électricité.

 

Lire aussi: Fouad Amraoui: « Le dessalement de l’eau de mer n’est plus un choix, mais une obligation désormais »

 

Les objectifs ambitieux de réduction des émissions à l’horizon 2030, actuellement étendus à 2050, et la réussite de l’élimination des subventions aux combustibles fossiles (en partie) en 2015 sont également à l’origine des bonnes notes attribuées par les experts au Maroc.

Le rapport de l’IPC souligne en outre le rôle actif joué par le Maroc dans le plaidoyer en faveur des pays les moins avancés dans les négociations internationales qui a été récompensé par une bonne note des experts pour sa performance en matière de politique climatique internationale.

L’IPC 2020, qui juge les performances de 57 pays sélectionnés et l’UE, est basé sur la conception méthodologique introduite en 2017 qui couvre toutes les émissions de gaz à effet de serre (GES) et évalue les objectifs à l’horizon 2030, ainsi que la compatibilité avec une trajectoire qui maintienne le réchauffement global bien au-dessous de 2°C des niveaux actuels.