Imlil: peine de mort confirmée en appel pour les assassins des deux touristes scandinaves

DR.

La Chambre criminelle chargée des affaires du terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel à Salé a confirmé ce mercredi soir, la condamnation à mort de trois hommes pour l’assassinat de deux touristes scandinaves décapitées en décembre au Maroc au nom des jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

Un quatrième homme a vu sa peine alourdie de la perpétuité à la peine capitale.

Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et son amie Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, ont été assassinées en décembre 2018 alors qu’elles campaient dans des montagnes du Haut-Atlas (sud).

Comme en première instance, le tribunal a condamné les quatre principaux suspects à verser deux millions de dirhams de dédommagement aux parents de Maren Ueland.

Mais il a refusé la demande de la famille de Louisa Vesterager Jespersen qui réclamait 10 millions de dirhams à l’Etat marocain pour sa « responsabilité morale ».

 

Moratoire sur les exécutions depuis 1993

 

Bien que des condamnations à la peine capitale soient encore prononcées au Maroc, un moratoire sur les exécutions est appliqué de facto depuis 1993 et l’abolition de ce châtiment est en discussion.

En juillet dernier, les 24 individus poursuivis dans cette affaire ont été condamnés en première instance à des peines allant de cinq ans de prison ferme à la peine capitale.

Les accusés étaient poursuivis pour « constitution d’une bande pour préparer et commettre des actes terroristes, atteinte à la vie de personnes avec préméditation, possession d’armes à feu et tentative de fabrication d’explosifs en violation de la loi, dans le cadre d’un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l’ordre public ».