Hommage: Leila Alaoui, une humaniste victime de la barbarie terroriste

Elle avait été envoyée au Burkina Faso par Amnesty International pour un reportage sur les droits des femmes. Leila Alaoui, 33 ans, brillante photographe était aussi une militante de la cause humaine.
A l'opposé du folklore, elle voulait "contrebalancer le regard condescendant de l’orientaliste en adoptant des techniques de studio analogues à celles de photographes tels que Richard Avedon dans sa série "In the American West", qui montrent des sujets farouchement autonomes". Amnesty International a exprimé sa "grande tristesse" mardi, précisant que la photographe se trouvait devant le café Cappuccino, en face de l'Hôtel Splendid, lorsqu'elle avait été blessée à la jambe et au thorax. Selon l'organisation, son évacuation était en préparation quand elle est décédée lundi soir d'un arrêt cardiaque.
 
"Leila était une photographe talentueuse, que nous avions envoyée au Burkina Faso pour un reportage photo sur les droits des femmes", explique Amnesty. Son chauffeur, Mahamadi Ouédraogo, a également été tué dans l'attentat.