Hirak: le vrai du faux dans les arrestations des mineurs à Imzouren

3732

19 personnes dont 11 mineurs ont été arrêtées lors d’une manifestation le 17 décembre à Imzouren. Mise au point avec le membre du comité de défense des détenus du Hirak, Rachid Belaali.

Le 17 décembre dernier, la police d’Imzouren arrête 19 personnes dont 11 mineurs dans le cadre d’une manifestation « non autorisée », qui réclamait la libération des détenus du Hirak du Rif. Des informations relayées par plusieurs sources médiatiques, font état de poursuites judiciaires enclenchées contre les 11 mineurs pour « organisation d’une manifestation non autorisée”. Contacté par H24info, Rachid Belaali, avocat des détenus du Hirak à Al Hoceima dément.

« Les enfants mineurs, tous âgés d’entre 11 et 14 ans, ont été relâchés hier (20 décembre) et confiés à leurs parents », déclare l’avocat en rajoutant que les 11 mineurs ont été gardés les lundi et mardi en garde à vue avant qu’il ne soient remis en liberté.

Selon la même source, les 11 mineurs ne « font l’objet d’aucune poursuite judiciaire pour le moment », mais « peuvent être convoqués à tout moment pour des besoins d’enquête ».